Croyez-vous qu’un peintre lorsqu’il a fini un tableau, qu’il a signé ce tableau, vient sans cesse le rectifier ? Non !
Il prend une nouvelle toile et repart sur une nouvelle œuvre à créer.
 
Dans votre vie, vous devez imaginer cela : si vous avez eu une histoire relationnelle qui est terminée, un passé difficile, un emploi perdu ou toute chose qui vous pèse, voyez cela comme un tableau terminé.
 
Vous l’avez créé et vécu, avec vos intentions conscientes ou inconscientes, vos choix, vos peurs ou votre abnégation.
C’est une toile de votre vie.
 
Ce tableau est terminé, il peut vous plaire ou non mais il est fini alors signez-le et passez à une nouvelle expérience sans revenir sur celle passée.
 
Vous n’êtes pas obligé d’avoir une galerie d’art à la maison exposant toute votre souffrance.
 
Vous n’êtes pas obligé d’avoir tous ces tableaux accrochés dans votre entrée, dans votre couloir, dans votre mémoire activée.
 
Vous n’êtes pas obligé de les montrer à toutes les personnes que vous rencontrez en répétant des souffrances passées.
 
Car en se faisant, vous éclairez ce qui vous fait mal et vous vous attachez à la souffrance en oubliant que vous avez des toiles neuves, des pinceaux, des peintures et que vous pouvez créer un genre nouveau.
 
Vivre au moment présent plein d’amour vos nouvelles créations veut simplement dire que vous pouvez désormais décrocher les tableaux que vous avez peints et les libérer de votre mémoire.
 
Chaque tableau, chaque expérience est comme un apprentissage vers le meilleur.
 
Libérer le passé dans l’acceptation et le choix de vous perfectionner et de vous élever est la meilleure façon pour que vous soyez neutre, pour que vous soyez plein d’amour.
 
Alors, regardez vos galeries, gardez les tableaux expériences que vous aimez et qui vous font du bien, et évacuez tout ce qui vous cause souffrance.
 
Vous avez tout à fait le droit de les libérer, de les décrocher de votre mémoire, de les offrir à l’Univers ou de les détruire si cela vous convient.
 
Lors d’une méditation active, vous pouvez imaginer un grand feu libérateur.
Vous décrochez les toiles de votre passé qui sont des mauvais souvenirs et vous les brûler en demandant la libération.
 
Vous pouvez aussi écrire tout ce qui vous pèse et brûler cet écrit.
 
L’important est votre intention.
 
Et en vivant l’instant présent en pleine conscience, crééz-vous de nouvelles œuvres avec la joie et l’amour de tout ce que vous êtes.
 
Chaque expérience compte et doit vous permettre de vous élever, grâce à l’amour, la confiance et l’envie de devenir expert de la Vie.
 
Joéliah

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *