La responsabilité d’acheter un chiot comme ‘jouet’.

Voici le temps des fêtes et les jeunes animaux sont mis à l’honneur…
Quel enfant ne rêve d’avoir un petit chien si mignon, pour jouer avec ?
Un joli compagnon vivant comme peluche.

Quel parent ne craque devant un si joli petit chiot dans une animalerie ou une exposition ?
C’est vrai, ça ne prend pas trop de place, et il ne faut pas trop le sortir car il est presque propre…

Et voilà, l’achat est fait, et le bébé chien arrive à la maison.

C’est la fête, tout le monde veut s’en occuper.
Pour l’animal, ces humains sont un vrai cadeau aussi.
Il reçoit de l’attention, des câlins, le meilleur…

Et il grandit, et il fait quelques bêtises comme tous les enfants, il apprend la vie.

Et ça se corse, selon la réaction des humains…

Des coups, des cris, des punitions et le petit chien ne comprend plus rien.
Il a le droit de faire ci, puis c’est interdit…

Il a besoin de sortir pour faire ses besoins et s’il n’y a rien de prévu dans la maison,
il fait où il peut, en cachette si possible pour ne pas déranger.
Personne ne veut sortir sous la pluie ou s’il fait froid et il ne sait où aller.

Et un jour, il apprend à parler… il aboie !
Là où les enfants sont gratifiés d’un ‘il a dit maman ou papa’ avec un accueil digne d’un discours de roi,
cet animal entend ‘tais-toi’, ‘chut’, ‘la paix’…

Et ses dents poussent comme aux bébés, les vraies et il commencent à mordiller puis à mordre…
Et il reçoit des cris ou des coups parce qu’il a mangé la chaussure ou mordu le mollet du facteur parce que ses gènes lui font souvenir qu’il doit faire entrer le mouton égaré dans le troupeau ou que c’est un loup en puissance…

Alors, soit il est bien éduqué et aimé avec patience et savoir-faire, et ça s’apprend, (voir l’offre de Sylvie Chaiffre ci-dessous) soit il devient complètement perdu dans sa tête et fait n’importe quoi, soit il est purement abandonné quelques mois après.

Alors, son deuxième Noël, s’il a la chance d’être encore vivant, se passe dans un refuge…

C’est le lot de milliers de chiots !

Et très souvent, les personnes rachètent un chiot sous la pression du petit dernier qui pleure son chien qui s’est ‘sauvé’… et ça recommence.

Parfois, dans les refuges, s’il n’ont pas été euthanasiés dans la semaine par manque de place, ces chiens ont la chance d’être adoptés par des personnes plus conscientes et responsables.

Si vous aimez vraiment les chiens et pensez à en adopter un, réfléchissez aux conséquences et si elles sont trop importantes,
Re-sis-tez !
C’est la puissance du rayon jaune de la sagesse en action…
Expliquez aux enfants que ce n’est pas un jouet et ce qu’est un chien adulte, la taille, les besoins…
Emmenez-le dans un refuge pour le sensibiliser et au passage, faites-lui faire un don…  il comprendra l’importance de son geste.

Peu connu des personnes : pensez qu’il existe un karma, y compris pour votre attitude envers les animaux et toute forme de vie.
Vous devrez où vos descendants, rattraper ces actions ou vivre un abandon pour comprendre la réalité des faits.
Car l’amour est toujours la seule libération possible pour l’évolution.

Si vous connaissez toutes les conséquences et êtes prêts à accueillir un animal, adoptez et aimez, ils en ont tous besoin.
Il y a plein de chiens dans les refuges qui attendent une nouvelle famille, pensez à eux plutôt que de nourrir la filiale des chiots
élevés en masse pour le commerce.
Apprenez à bien les éduquer aussi dès leur plus tendre jeunesse pour qu’ils soient, adultes, des super compagnons !

Que le meilleur soit  pour vous et pour eux.

Joéliah

Pour vous aider si besoin :

 

Image : https://fr.123rf.com/profile_ulkas
signature

Un crayon et une guitare au ciel…

Qui aurait dit ça ? Deux hommes célèbres, qui ont apporté, chacun, leurs talents à la France et au monde, ont rejoint les anges de l’amour, presque le même jour.

Alors que Jean D’Ormesson savait qu’il ne fallait pas partir en même temps qu’une grande vedette, en référence à Jean Cocteau qui était parti avec Edith Piaf,  son âme, à pourtant choisi la fin du voyage terrestre avec l’idole des jeunes et maintenant des moins jeunes, Johnny Hallyday.

Il avait dit : « tout le bonheur du monde est dans l’inattendu » et « toute mort est un mystère parce que toute vie est un mystère ».

Toute leur vie, ils ont choisi, chacun, de vivre pour le meilleur,  dans le respect de leur nature réciproque, et savaient, qu’un jour ou l’autre, ils rejoindraient l’espace pour l’un et ceux qui parlent aux étoiles pour l’autre qui disait : ‘le ciel me fait rêver’.

Il fallait juste un peu de temps pour que la vie trouve cet ultime point de rencontre pour ces êtres aux yeux bleu comme un ciel d’été.

Oui, ça fait mal, et que j’ai tort ou raison, ceux qui les aimaient, sont touchés en plein cœur et il leur faudra faire face désormais, au jour le jour, pour vivre sans eux.

On s’habitue à tout, il faudra juste un peu de temps pour se souvenir, que c’est son Soi qui est le plus important à aimer, et retrouver sa raison d’Être sur Terre, et ne pas dire ‘j’ai oublié de vivre’ ma réalité.

Et sans une larme, je les imagine maintenant dans un jardin d’amour, car derrière l’amour, il y a toujours l’amour.

C’est avec de la gratitude et du respect pour eux, que j’ai eu l’envie d’écrire cette lettre, pour leur dire merci pour tout, sans oublier également le talent des auteurs de 26 chansons de Johnny, dont les titres m’ont servi dans cet hommage.

Et je laisse Jean Bruno Wladimir François-de-Paule Lefèvre d’Ormesson terminer ce texte par une de ses pensées :
« n’existent que les êtres dans l’espace et le temps. Dieu n’existe pas puisqu’il est éternel ».

Belle éternité à tous.

Joéliah

Image : https://fr.123rf.com/profile_maxshutter
signature

Voguer en paix sur la mer des sentiments.

Comment faire de sa vie un plaisir ou une galère permanente ?
Votre vie est calme et vous voguez au gré du vent avec simplicité, sachant éviter les écueils et hisser les voiles quand il le faut ?
Ou au contraire, vous avez l’impression de toujours ramer à contre-courant, de vivre des difficultés et de galérer ?

Vous pouvez apaiser votre mer intérieure, celle des émotions et des pensées de souffrances.

En observant le comportement de personnes avec de la hauteur, il est facile de voir différents points de vue et ce qu’ils entrainent dans leurs vies. Tout peut faire changer et créer du bon temps et une ‘mer calme’ ou du stress et une ‘mer agitée ou démontée’.

Prenons l’exemple d’une personne qui entre dans un magasin et achète un objet à petit prix. En payant, elle indique à la caissière qu’elle vient d’une ville située à 20 km.

La réflexion intérieure de la caissière stressée pourrait être : ‘Pas la peine de venir de si loin pour acheter si peu !’ Alors qu’une venant du cœur, elle pourrait être ‘Quelle chance qu’une personne fasse 20 km pour venir acheter dans la boutique’.

Il y a plein de variantes possibles…

Imaginez si ces pensées se répètent tout au long de la journée ou des mois au travail et pareil à la maison.

Cet exemple démontre comment, à partir d’une même situation, nous pouvons la sublimer ou la rendre négative.

Pour vivre en paix, il est important d’apprendre à positiver puis à neutraliser les événements, c’est à dire, à ne plus avoir de réflexions sur ce qui se passe.

Agir à partir du point du cœur, le permet aisément.

Apprendre à faire le vide des pensées est une base à l’apprentissage de la maitrise énergétique.

Un maitre n’a pas de réflexions automatiques ou de pensées limitantes, d’émotions spontanées irréfléchies. Il apprend à écouter ses émotions et ses pensées, à ressentir dans son corps ce qui se présente.

Il est conscient de ce qui se passe et de ce qu’il émet en radiations et il sait s’adapter facilement aux variations de l’énergie de la vie.

Il sait aussi qu’il est 100% responsable de l’émission de ses programmes et du champ de réceptivité qu’il ouvre en fonction de son taux énergétique et, grâce à cette conscience, rectifie régulièrement tout émotion, acte ou pensée qui serait inharmonieuse dans sa vie et celle des autres.

Une personne ‘du monde normal’ va toujours accuser l’autre de ce qui lui arrive ou se fâcher si l’autre ne fait pas ce qu’elle veut ou n’abonde pas dans son sens. Elle juge facilement.

Elle n’a pas conscience de qui elle est vraiment, alors qu’un disciple du monde des éveillés se pose régulièrement ces questions : qu’est-ce qui, en moi, attire cela ?
Quel est le programme activé en moi qui a attiré cette expérience (contrariété, attente inutile, non reconnaissance…) ?

Et surtout, comment puis-je faire pour le libérer.

Et c’est en guérissant ce genre d’émotions et pensées récurrentes.  En supprimant les programmes défaillants envers la pureté de la vie que nous pouvons faire de notre vie un bonheur régulier, et voguer en paix sur la mer de nos émotions apaisées.

Voir les autres comme nos ennemis, au lieu d’amis qui nous montrent – certes de manière pas toujours sympathique – nos programmes, font de nos pensées des ‘galériens’ qui rament sur la mer démontée des émotions.

Et souvent, nous pouvons ramer en cercle sans fin…

Avoir l’humilité et l’amour d’aller chercher en soi ce qui attire ces évènements et le courage de changer ce qui ne va pas est preuve de grandeur spirituelle.

C’est apprendre à calmer la mer des émotions et à naviguer en paix vers le port de la joie.

C’est une marche vers la maitrise de sa vie.

Que le meilleur soit !

Joéliah

Image : https://fr.123rf.com/profile_ragnarocks

Une aide possible pour apaiser votre mer intérieure :

signature

Remémoration et gratitude aux événements de cette année.

Le mois de décembre est le dernier d’une année qui a permis de vivre des moments fabuleux et des moments plus ternes ou tristes.
C’est le bon moment pour faire un récapitulatif et permettre de libérer ce qui n’a plus lieu d’être, et, au contraire d’amplifier ce que l’on désire répéter l’année suivante.

Je vous invite à prendre deux feuilles de papier.

Sur la première, vous notez tout ce que vous avez vraiment apprécié :
les moments passés en famille ou entre amis, les cadeaux inattendus, les promotions, les belles rencontres, les voyages, les moments réjouissants… tout ce qui vous a élevé.
Prenez le temps de réfléchir, mois par mois à ce que vous avez vécu et notez un maximum de choses.

Sur la deuxième, vous notez tout ce qui a été pesant ou triste :
une perte d’être cher ou de travail, une séparation, un incident ou accident, une maladie, une dispute, des moments de solitude extrême… tout ce qui vous a alourdi.

Prenez le temps de le faire là aussi, mois par mois.

Lorsque vous avez terminé, prenez la deuxième feuille et relisez chacun, puis envoyez de la compassion et de l’amour sur tous ces événements.

Demandez à vos guides ou à l’énergie de la Flamme violette de transmuter toutes ces expériences et d’apporter la neutralité apaisante.

Remerciez et libérez. « Tout ceci a eu sa raison d’être et est désormais terminé, merci ! »

Prenez la première feuille, relisez et bénissez et remerciez pour tous ces beaux moments et demandez à l’univers d’en reproduire de semblables l’an prochain.

Affirmez ‘je mérite le meilleur et je l’accepte dans toutes les phases de ma vie, merci’

Remerciez et gardez la joie de vivre de nouveaux magnifiques moments.

A la fin, vous pouvez brûler les deux papiers.

Vous pouvez prendre le mois de décembre pour faire cela et brûler le dernier jour de l’année…

Adaptez selon ce qui se présente à vous.

Que le meilleur soit !

Joéliah

Image : https://fr.123rf.com/profile_parinyabinsuk
signature

Oser être en alignement avec sa vraie nature, un cadeau en or !

Qu’est-ce qui vous rend heureux dans votre vie ?
A quel moment vous sentez-vous pleinement épanoui(e) ?
Au sein de votre famille, au travail, ou en aidant une association ?
En pratiquant professionnellement l’art ou le sport que vous aimez ?
En vous occupant d’animaux ou en bricolant, en prenant des photos ou en étant sur une scène ?

Et parallèlement, qu’est-ce qui vous frustre ?

Avez-vous l’idée qui vous fait prendre conscience qu’un choix d’aiguillage de croyances et d’actions
vous a conduit à une gare non désirée et que votre vie ne correspond pas à votre vraie nature ?

Comme je l’ai fait et tout changé dans ma vie pour être épanouie aujourd’hui,
mon amie Sylvie Chaiffre a dû y réfléchir de manière obligatoire.
Après avoir dû abandonner de force un travail qui la rendait malheureuse,
mais qui lui assurait un revenu confortable,
elle s’est rendue compte de son désalignement avec sa nature profonde.
Elle s’est posé et a répondu avec authenticité à ces questions essentielles :

– Qu’est-ce que j’aime le plus donner de moi-même ?

– Qu’est-ce qui est vraiment important pour moi ?

– Quel sens je veux donner à ma vie ?

– Quand je devrai quitter ce monde, qu’est-ce que je voudrais avoir réalisé ?

(Avez-vous déjà pris le temps de vous poser ces questions et d’y répondre authentiquement ?)

Elle s’épanouit aujourd’hui dans un métier qu’elle adore, juste parce qu’elle a osé lâcher-prise à sa zone de confort
et faire ce qu’elle aime le plus au monde : aider les animaux et les humains qui s’occupent d’eux,
pour que tous soient épanouis, heureux et bien à leurs places.

Et depuis, elle ‘vit’ pleinement et a choisi maintenant d’aider d’autres personnes à le faire.

Alors si vous avez les mêmes réponses qu’elle, si les animaux sont au centre de votre vie,
que vous rêvez de sauter le pas pour vous épanouir avec eux et créer un nouvel emploi,
inscrivez-vous en cliquant ici, à sa conférence de mardi soi 5 décembre 2017 et découvrez son parcours et comment elle peut vous aider.
Elle est enthousiaste et vraiment pro depuis 20 ans.

Si les animaux n’ont aucun intérêt pour vous et que c’est autre chose,
OSEZ écouter votre ressentiment le plus fort.
Aujourd’hui la vie demande à ce que vous soyez aligné à qui vous êtes réellement.

Si vous vous sentez artiste profondément et que votre travail quotidien vous plombe et n’a aucun rapport,
que vous passez votre temps à remplir des papiers alors que vous taisez votre voix d’or,
ou encore que vous êtes une experte en décoration et gagnez votre vie comme caissière dans un grand magasin ou notaire,
posez-vous ces questions et répondez authentiquement !

Comme l’a dit Sylvain Didelot lors d’un atelier et qui a également osé quitter un métier de confort pour manifester son vrai talent de canal et éveilleur de conscience : quand vous transitez, la question qui se pose est : comment as-tu aimé ?
Non pas combien, ni qui ou quoi, ni engrangé, juste : comment as-tu manifesté ton amour envers tout ce qui vit ?
Quel est le poids de cet amour envers soi, ce que l’on a fait de sa vie et envers les autres ?

Comme lui, vous aimeriez apprendre à communiquer avec les êtres de lumière ?
Sophie Geidj Mettey peut vous y aider, inscrivez-vous ici, c’est encore  valable quelques jours.

Une personne alignée à sa vraie nature est juste heureuse d’Être, de faire et d’avoir ce qu’elle aime le plus.
Je vous souhaite cet alignement qui est la manifestation pure de l’esprit dans l’identité humaine.

Joéliah

Photo ; https://fr.123rf.com/profile_pongmoji
signature

La libération de l’amour rend heureux.

Chers enfants d’amour, savez-vous pourquoi vous êtes souvent malheureux et restreints ? Pourquoi vous ne pouvez exprimer votre plein potentiel ? Pourquoi vous avez un sentiment de manque ?

Tout simplement parce que vous avez limité l’amour et son expression dans votre vie.
Vous avez restreint la diffusion d’amour par un barrage d’émotions, de rancunes, de ressentiments, de culpabilité, de honte ou de dévalorisation. D’autres sentiments perturbées qui ont été analysés par votre mental, limités et qui se sont installés dans votre corps avec ce ressenti limitatif.
Vous avez créé des toxines, du poison et des limitations de manifester votre grandeur.
Lorsque vous êtes dans le cœur, dans l’expression des sentiments purs, vous êtes dans l’amour manifesté et vous êtes automatiquement dans la paix, la joie, la liberté et le bonheur.

Si vous pouviez rester constamment dans cet état, la vie serait facile pour vous et autour de vous. La vie serait paisible, la vie serait amour et vous seriez les uns pour les autres de véritables amis, de véritables frères et sœurs, tels que vous êtes tous issus de la même Source pure du champ quantique.

Ce sont les émotions qui vous empêchent d’être amour rayonnant et pourtant, c’est cela que vous êtes venu expérimenter.
L’amour est une onde qui se manifeste, une onde de pure création.

Petit à petit vous allez retrouver cette capacité de radiance d’amour car si vous êtes venus sur cette Terre, c’est par amour, pour élever votre vibration, pour manifester votre vraie nature spirituelle dans la matière.
Par amour de la vie, par amour pour tout ce qui vit et par amour de la nouveauté.

Les incarnations différentes et les héritages génétiques ont restreint l’expression pure de cet amour.
Aujourd’hui, votre mental, votre personnalité, votre Ego ont pris emprise sur votre réelle nature.

Vous pouvez vous transformer et ouvrir votre conscience à votre vraie nature, à l’expression de l’amour sous ses différentes manifestations comme la tendresse, le respect ou l’entraide.

De la même façon que vos sentiments passent dans le mental pour devenir des ressentiments, vous pouvez faire l’ordre inverse.

Accueillez vos ressentiments,  acceptez de les avoir créés et nourris et changez de nourriture. Valorisez-vous, éveillez l’amour de la Source,  illuminez ces ressentiments et acceptez de manifester les qualités qui se manifestent et les sentiments nourriciers.

En faisant le travail inverse, d’élévation, vous allez pouvoir vous remettre dans l’amour manifesté et humanisé.

Vous allez vous transformer, car l’amour et transformateur; Le manque d’amour est transformateur également, limitateur.

En mettant de l’amour dans toutes vos pensées, vous allez complètement modifier vos façons d’agir, votre personnalité  et même votre corps. L’amour nourrit et répare les cellules. La joie de vivre et la sérénité apaisent les inflammations. La valorisation et l’audace de manifester son meilleur débloquent les articulations et assouplit les tendons.
Chaque partie du corps qui retrouve sérénité et paix retrouve son état naturel de bien-être.

Vous pouvez retrouver la joie et cet amour instantanément si vous le désirez et une bonne santé physique et morale.

La clé de l’ascension, c’est l’amour. Il n’y en a pas d’autres, cet amour vous apporte la joie, la libération, la santé, l’abondance, la paix du cœur, la paix de l’âme et cet amour nourrit votre grandeur.

Remplissez-vous d’amour, tous les jours inondez-vous des rayons rose, rubis-doré et Or.

Aujourd’hui, ouvrez cette porte du cœur , devenez tout des Saint-Graal, devenez tous des coupes d’amour débordant, et vous pourrez acquérir votre maîtrise rapidement, devenir maître de l’énergie, maîtres de l’amour, maîtres de toutes créations.

Utilisez cette énergie en abondance, nous avons besoin de vous pour manifester l’amour sur la Terre.

Soyez cohérents et agissez au quotidien, faites que vos actions complètent réellement vos pensées.

Vous serez amplement récompensés de ce travail.
Toute votre famille de lumière et là derrière le voile et vous attend dans la dimension supérieure.
Réjouissez-vous maintenant car vous êtes sur la bonne voie.

Alléluia.
Message des Maîtres des rayons,  canalisé par Joéliah

Peinture Mario Duguay
signature

Une fête de la lumière, inoubliable.

Il y a une quinzaine d’années, j’ai ressenti un appel du cœur,  celui d’organiser une fête de la conscience et de la lumière. Une idée venue de là-haut… et qui semblait pressente.

J’habitais en Guadeloupe et j’y avais beaucoup de bonnes relations éveillées.
Pour l’organisation, j’ai laissé faire entièrement la vie, et j’ai lâché prise en faisant confiance pour que le meilleur soit.
J’ai fixé la date une semaine plus tard et appelé mes meilleurs amis pour demander de l’aide pour l’organisation.

Carole et Jacques ont mis à disposition spontanément leur lieu ‘Aquatique center’ et Fabrice sa sono ‘magique’.
Le lieu était fixé… on a, alors, appelé nos amis et les amis des amis.

De nombreuses personnes sont arrivées, toutes prêtes à partager cette belle soirée. Chacune avait apporté de quoi partager pour le repas et une bougie.

J’avais décidé de lancer la fête à 18h, à la tombée de la nuit, mais des problèmes techniques sur le micro ont retardé. Le temps d’aller en chercher un nouveau, presque une heure se passe.

Enfin,  nous sommes prêts… 72 personnes présentes se rassemblent devant un grand mur et j’annonce l’ouverture de la fête de la conscience et de la lumière.
A ce moment précis, de l’autre côté du mur, un feu d’artifice est lancé !

Pile-poil à la seconde ! Il terminait une fête chez les voisins…

Ce cadeau magnifique de lumière en a interpellé plus d’un. Petit clin d’œil divin… nous avons applaudi et certainement surpris ceux qui, de l’autre côté du grand mur, ignoraient notre présence.

Nous avons chanté, ri, mangé, échangé, fait connaissance. Certaines personnes sont parties et d’autres arrivées…

A un moment donné, j’ai invité les personnes à venir autour de la piscine et allumer leur bougie.
Et nous nous sommes retrouvés à nouveau 72. Chacun porteurs de lumière autour de la piscine ronde qui représentant notre matrice.

72, le nombre des anges dans la tradition kabbaliste ou des apôtres envoyés deux par deux répandre la bonne nouvelle.

72, de confessions différentes, de races différentes, hommes, femmes et enfants, tous unis dans un même élan d’honneur à leur conscience supérieure. Pur hasard… ou guidance supérieure ?

Je sentais qu’il fallait chanter et aucun son ne venait à moi, alors que je chantai tout le temps et écrivais même des chansons.
Une personne m’a indiqué que Yann (que je ne connaissais pas) savait chanter, alors, tout naturellement je lui ai demandé de le faire et il a accepté. Le chant sacré « shalom » (paix en hébreu)  s’est présenté spontanément et nous avons tous chanté et ce, à 5 jours de la grande expérience mondiale pour la paix à laquelle certains d’entre-nous participaient… nouvelle coïncidence.
Einstein avait bien raison en disant « Le hasard, c’est le chemin que prend Dieu quand il veut voyager incognito »…

A ma connaissance étaient réunis : bouddhistes, pratiquants du Siddha Yoga, de Reiki, de l’EMF, de l’angéologie, de la méditation transcendantale, des Yogis et magnétiseurs. Des adeptes de Sathya Sahi Baba et de maitre Saint Germain, des chrétiens de diverses confessions, juifs et éveilleurs de conscience et sûrement d’autres,  tous en marche vers l’élévation suprême.
Tous réunis en UN pour une même conscience d’être la vie.

L’élan d’ouverture du cœur et de partage qui a suivi l’activation de la lumière en soi a été particulièrement fort.
La présence des êtres de lumière était réelle et palpable.

Cette fête aurait pu être plus longue, plus intense, plus préparée, plus, plus et plus encore… elle a été ce qu’elle a été, humble et joyeuse, réalisée par des amis et dirigée par les instances supérieures.

Merci encore à tous les participants qui ont ouvert en toute simplicité, leur cœur, à cette fête.

Vous pouvez aussi, où que vous soyez, créer de telles fêtes en l’honneur de la vie, de la lumière et de votre conscience.
Pas besoin d’être nombreux. L’important est l’intention.
Écoutez votre cœur, vos ressentis, vos envies de faire plaisir. Soyez à l’affut de vos sens.
Pensez à honorer le grand qui est en chacun, cette partie lumineuse qui est notre vraie nature spirituelle.
Nourrissez votre vie de belles rencontres, osez être différents et illuminer votre incarnation en conscience.
La vie passe vite, remplissez-la de beaux souvenirs.
Nul ne pourra le faire à votre place.
Une fête différente des traditionnelles qui, souvent, sont formatées et commercialisées.
Soyez original et manifestez votre différence, la vie aime la créativité, l’invention, la magie de l’être en action.

Que le meilleur soit !

 

Joéliah

 

signature

Le costume du « Masque de Fer » et le masque de la non-reconnaissance.

Dans certaines famille, il arrive qu’un enfant soit rejeté,  humilié, mis de côté alors que les autres sont acceptés et chéris. Un peu comme dans Cendrillon, l’enfant né d’un premier mariage ou juste différent, sert alors de serviteur ou est ignoré lors de promenades, de sorties…  il doit se taire pour éviter les coups, les réprimandes. Et souvent, il est dévalorisé, critiqué, descendu à la première parole qu’il ose dire. Son niveau de confiance et de valeur de lui (ou elle) est alors très bas.

Parfois, c’est un enfant qui n’a pas été reconnu à la naissance par son père qui sait très bien qu’il est de lui.

Il est certain qu’une âme qui choisi ce comportement de la part de ses parents, vient pour se guérir. C’est très souvent un choix karmique pour comprendre l’importance de la valeur de chacun et pour libérer le schéma de la dévalorisation.

Les incarnations sont des périodes extraordinaires pour s’élever, faire la paix avec soi et les autres, guérir par l’acceptation, la compréhension, la libération et enfin, lorsque tout est clair, manifester l’amour authentique.

Tant que la guérison d’âme est inachevée,  sans s’en rendre compte, les personnes installent un comportement spécifique pour se protéger. Il y en a de nombreux et celui-ci, associé aux blessures de rejet, dévalorisation, trahison et injustice, est celui de la non-reconnaissance, à qui je donne le nom de ‘Masque de fer’.

Vous connaissez peut-être l’histoire du jumeau de Louis XIV qui a été mis de côté à la naissance, et dont le visage a été caché car il ne pouvait y avoir qu’un seul roi.
Roman ou vérité ? Au New-Brunswick, j’ai entendu le fait qu’il y ai vécu libre une fois adulte avec une cour… je lui souhaite.

 

La reconnaissance est avant tout intérieure.
De notre état divin à notre Ego humain.
L’expression de notre vie et de nos talents de la meilleure façon possible est le cadeau que nous pouvons nous faire et faire à l’humanité.

La guérison se fait par une grande revalorisation de soi, dans la reconnaissance totale de son état de fils ou fille de la Vie et que pour elle, chaque être vivant à la même valeur. Comme dans toute guérison complète, c’est l’amour qui peut vraiment aider et il se manifeste toujours après une séquence de libération, étapes par étapes.

Le fait de répéter avec assurance, des phrases telles :

« J’accepte d’être l’expression merveilleuse de la vie. »

Et

« Je me reconnais dans ma spécificité unique. »

Peuvent aider à faire tomber ce masque et vivre librement et fièrement.

(Vous trouvez d’autres costumes et masques, avec des aides de libération dans mon livre ‘le Carnaval des âmes’ en vente ici)

Que le meilleur soit !

Joéliah

Image : https://fr.123rf.com/profile_cboswell

Pour vous aider :

signature

La musique est le cadeau de la vie pour communiquer librement.

La musique est le cadeau que la vie nous fait pour communiquer nos émotions de manière libre et directe.
Il est important de choisir celle qui nous porte et de l’écouter avec toutes nos cellules.
Notre ADN se nourrit de musique et de sons.
La chanson est un moyen que le Verbe utilise pour créer.
Là aussi, il est important de sélectionner les paroles et de modifier si besoin pour adapter à nos envies.
Pour les sons, comme pour les paroles, c’est l’intention qui est jointe dans le fait de jouer ou de chanter qui fait la différence.
La musique peut construire ou détruire, monter la valeur de quelqu’un ou l’abaisser, rendre fou ou accentuer la possibilité d’expression de soi.
Chantez chaque fois que vous pouvez – même seul – même faux… vous toucherez des cellules qui ne peuvent être atteintes autrement.
Jouez, apprenez à jouez, devenez musicien de l’âme.

La musique est le cadeau de la vie pour communiquer d’âme à âme.

Les animaux et la nature sont friands de musique qui élève.
Les vaches donnent plus de lait, les poules pondent plus, les animaux de ferme se déstressent…
Les légumes sont plus gros et en plus grande quantité.
Comme à Findhorm en Écosse, où la culture est associée aux bonnes vibrations d’amour et de respect, par le Verbe et l’intention, il est possible de faire appel à la musique pour augmenter le bien-être des composants de la nature.
Alors, à quand la musico-agriculture à grande échelle ?
La musique qui élève, mélodieuse et harmonieuse est notre réelle complice pour l’ascension.
A utiliser sans modération, une fois la bonne choisie…
Que le meilleur soit !
Joéliah
Image : https://fr.123rf.com/profile_artshock
signature

Tous issus de la Source quantique.

Le champ quantique est une source où tout se créée. Tout est énergie et chaque choix interfère sur votre vie toute entière et sur les autres. Nous baignons complètement dans ce champ, nous sommes constitués de ces particules et nos intentions interfèrent par la vibration de la pensée.

Chacun se sert de cette énergie en permanence et chaque choix agit sur le tout.

Pour le comprendre, imaginez une énorme coupe en cristal remplie d’eau pure.

Un boulanger se sert d’une partie de cette eau pour ajouter à la farine et faire du pain.

Un maçon en prend pour faire du ciment et sceller une statue en l’honneur d’une personnalité.

Une personne boit un verre tandis qu’une autre en prend pour emplir un pistolet à eau et tire sur son voisin.

Une partie sert à arroser le jardin et une autre à abreuver un animal.

Et alors que deux personnes se disputent violemment, l’une d’elle met le visage de l’autre dans l’eau de la coupe et la noie…

C’est la même eau ! Simplement, c’est le choix de chacun de s’en servir qui amorce le changement.

Les résultats sont complètements différents.

Chacun aurait pu faire ce que l’autre en a fait si ses choix avaient été les mêmes.

Il en est de même de l’énergie source.

Vous avez le droit de vous en servir comme bon vous semble afin de permettre à la puissance de création de s’exprimer par votre intermédiaire.

Vous êtes des co-créateurs, des gestionnaires libres de cette puissante énergie qui se trouve en vous.

Vous avez tout pouvoir, à chaque instant de construire ou de détruire, d’aimer ou de vivre dans la peur.

Joéliah

Image : https://fr.123rf.com/profile_paunovic

 

signature