En jardinier de l'âme, cultivons notre jardin intérieur avec persévérance.

Notre jardin intérieur a besoin de soin et nous sommes notre meilleur jardinier. De plus en plus, nous devons prendre la maitrise de notre vie et devenir jardinier de notre âme, et de tous nos corps.

Les jardiniers de l’âme savent que la terre intérieure est aussi, voir plus importante que la terre extérieure, notre champ de vie matérialisée.

Vous avez dû remarquer… quand nous sommes avec ce genre de jardinier, tout est simple, sympathique et tout parait faisable. L’amour passe  facilement, la valorisation ou alors une réflexion directe nous permet de prendre conscience de suite d’un problème à régler.

Les discussions sont profondes. Nous parlons de la structure de nos sentiments, de la tournure des pensées et nous pouvons faire un déblayage des problèmes pour trouver des solutions.
Nous nous remettons en question et nous prenons 100% notre responsabilité !
Bref, si notre jardin n’est pas rayonnant, nous n’accusons pas les autres d’y être venus semer la nuit…
Nous passons un moment à méditer ensemble, à rire ou à danser, à se promener en bénissant la nature… ou tout autre.
Ce sont des instants de partages intenses qui font élever notre taux vibratoire et font vraiment du bien.

Quand nous sommes avec des ‘jardiniers’ normaux, des personnes axées sur la pure matière, tout se complique !
Le rejet de cette connaissance intérieure, la susceptibilité, les critiques et/ou les peurs. Alors, les prises de pouvoir se manifestent quasi immédiatement.
Il devient difficile de communiquer, chacun restant sur ses prises de positions. Zt même attaquant ‘l’ennemi’ parfois violemment.
Elles rejettent la conciliation et ne parlons pas du pardon ou de la responsabilité propre… inconnu.

Reste alors, pour ne pas baisser trop l’énergie, de parler de ce qui ne les fâche pas. Et, pendant, ce temps, à l’intérieur, aller arracher les mauvaises herbes de nos croyances qui ont pu encore attirer cela.

S.O.S. Jardinier de l’âme, bienveillance et amour bienvenus…

La vie n’est pas un champ de bataille permanente. Une fois bien arrachés les pierres de nos souffrances grâce à des pardons sincères, et des techniques de libération les mauvaises herbes de notre ego et bien amendé avec de bonnes pensées, émotions et actions, notre vie doit devenir un champ de bonheur.

Reste ensuite à bénir nos récoltes et à continuer de planter régulièrement de bons légumes à pousse variable, qui apportent régulièrement joie, santé et respect, bonnes opportunités, liberté d’être…

C’est ainsi que notre jardin de vie, nous donnera toujours la nourriture quotidienne, et le reste nous sera donné par surcroit.

Pensons toujours que si nous plantons 1 kg de pommes de terre… c’est une brouettée entière que nous pouvons récolter. Mais aussi que si nous plantons des poireaux, nous ne verrons pas pousser des carottes à la place !

Si nous voulons le bonheur, ce sont des graines appropriées qu’il est nécessaire de semer, de s’aimer !
Devenons un jardinier semeur de bonheur.

Joéliah/https://lejardindejoeliah.com

Gardez le texte entier si vous diffusez, y compris le lien actif du site.

Image 123rf.com

Une idée ? Apprenez à devenir un jardinier de votre âme en vous reconnectant chaque jour à votre terre intérieure.
Je peux vous accompagner avec joie :

Enregistrer

signature