Bonne fête du Wesak

 

La pleine lune dans le signe du taureau, le 30 avril 2018 annonce la fête du Wesak, ou l’énergie Bouddhique bénit toute la Terre et s’unit à l’énergie d’amour christique.
L’humanité reçoit une dose infinie d’amour équilibré ou les deux énergies s’unissent pour équilibrer la sagesse et l’amour.

C’est une période où il est bon de s’ouvrir à recevoir ces énergies, dans la paix et l’harmonie.

Une méditation à la pleine lune sur notre capacité à recevoir et rayonner l’amour peut être un bon thème de sujet.

Vous pouvez aussi préparer de l’eau de Wesak en laissant une bouteille d’eau ouverte, dehors la nuit.
Elle prendra l’énergie de la pleine lune spécifique. Ensuite, vous pouvez vous en servir comme eau bénite.

Bonne fête dans l’amour.

Joéliah

Prière reçue par Alice Bailey spécifiquement :

La Grande Invocation

Du point de Lumière dans la Pensée de Dieu
Que la lumière afflue dans la pensée des hommes.
Que la lumière descende sur la terre.

Du point d’Amour dans le Cœur de Dieu
Que l’amour afflue dans le cœur des hommes.
Puisse le Christ revenir sur terre.

Du centre où la Volonté de Dieu est connue
Que le dessein guide le faible vouloir des hommes,
Le dessein que les Maîtres connaissent et servent.

Du centre que nous appelons la race des hommes
Que le Plan d’Amour et de Lumière s’épanouisse,
Et puisse-t-il sceller la porte de la demeure du mal.

Que Lumière, Amour et Puissance restaurent le Plan sur la Terre.

********

Photo de Joéliah
signature

La nourriture de l’âme.

Infolettre 392 de Joéliah  : Bonjour  et beau moment présent,

Vous préférez écouter ? Voici le lien pour 3mn de partage :

http://traffic.libsyn.com/joeliah/Infolettre_392_du_27_avril.mp3

Vous souvenez-vous de ce que vous avez mangé hier midi, ou encore mardi ou jeudi dernier ?
Sauf si vous avez eu un excès d’acidité, un empoisonnement ou si c’était un repas original ou important, ou encore si vous mangez tous les jours la même chose, c’est bien enregistré mais si c’est une nourriture habituelle, énergétique ou énergivore pour votre corps, vous avez sans doute oublié.
Par contre, votre corps, vos organes et vos cellules s’en souviennent et ont agi à partir de ce qui a été ingéré.
Plus vous mangez et buvez des ingrédients réellement énergétiques, de nature alcaline ou neutre et plus vous augmentez votre résistance aux maladies et développez un corps sain qui aide au quotidien.

Il en est de même pour la nourriture de l’esprit.
Tout ce que vous écoutez, élevant ou abaissant votre fréquence, est une nourriture pour l’âme et, si une heure ou deux après, vous ne vous souvenez plus de ce qui a été dit, elle s’en souvient et agit dans l’inconscient.
Tout ce que vous lisez également s’engramme dans votre mémoire et, petit à petit, vous développez un champ vibratoire sur la fréquence de ce qui est ingéré.

Plus vous écoutez et lisez des histoires positives et plus vous augmentez votre résistance au basses fréquences et plus vous développez un état d’esprit sain qui permet de penser plus en finesse, en discernement et en conscience.

C’est pourquoi, je vous invite à prendre chaque jour quelques minutes pour votre nourriture d’âme.
Un centrage dans le coeur pour s’unir tendrement à son âme, une méditation sur une qualité, une bonne lecture, l’écoute d’un audio ou d’une musique qui élève, peu importe, choisissez et agissez quotidiennement. Plusieurs fois par jour, c’est encore mieux.
Petit à petit, même si vous ne faites rien d’autre, vous remplissez ce qui est appelé en angéologie les demeures philosophales de votre âme, à condition, tout comme la nourriture de ne pas vous empoisonner entre-temps avec des émotions ou des pensées toxiques !

Tout est choix  dans la vie et plus votre conscience est élevée et plus vous pouvez exprimer votre vraie
nature d’être de lumière.

Voilà déjà un an que j’ai créé un programme d’accompagnement  quotidien, par audio. Une nourriture pour l’esprit, avec des réflexions, des conseils, des exercices, des méditations et des messages directs reçu des maitres.

C’est optionnel si le cœur vous en dit, je vous offre une semaine gratuite,
il suffit de vous inscrire ici pour recevoir 1 audio par jour,
https://www.merci-joeliah.com/pdc-merci-joeliah/

Pensez à  ce que vous écrivez, à ce vous dites, pensez ou écrivez, que ce soit à la télé, à la radio ou sur Internet, tout a une incidence.

Que le meilleur soit !

Joéliah

 

Vous pouvez vous inscrire à l’infolettre et la recevoir directement chez vous. (lien ci-contre)

signature

Trouver l’âme sœur en soi.

« Consciemment ou inconsciemment, les hommes et les femmes, tous cherchent leur âme sœur.
Ce qu’ils ne savent pas c’est qu’en réalité leur âme sœur n’est pas une entité différente d’eux, c’est l’autre pôle de leur être qui vit en haut, auprès de Dieu, dans la perfection et la plénitude. Dans toutes les Initiations on enseignait aux disciples comment retrouver cet autre pôle de leur être, qui est leur Moi supérieur.
En Inde, le Jnani-yoga donne des méthodes grâce auxquelles le yogi parvient à s’unir à son Moi supérieur, car par cette union il s’unit à Dieu.
En Grèce, on retrouve la même idée exprimée dans la formule inscrite au fronton du temple de Delphes : « Connais-toi toi-même ». Mais il ne faut pas oublier qu’il y a une suite à cette phrase : «… et tu connaîtras l’univers et les dieux. »
La vraie connaissance est le résultat de la fusion des deux principes masculin et féminin.
C’est le sens des paroles de la Genèse : « Et Adam a connu Ève »…
« Connais-toi toi-même » signifie donc : trouve l’autre pôle en toi, trouve ta partie complémentaire pour t’unir à elle.
Si vous êtes un homme, l’autre pôle en vous est le principe féminin ; et si vous êtes une femme, c’est le principe masculin, avec lequel vous cherchez à vous fusionner dans la pureté et la lumière.
Au moment où se produit cette fusion, vous rencontrez votre véritable âme sœur. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Peinture Mario Duguay
signature

Théo, le cristal perdu et retrouvé.

Un conte philosophique sur l’élévation vibratoire et le besoin de se comprendre.

Théo est un être de conception magnifique, un cristal brillant de toutes parts. Il passe son temps à s’améliorer, à lustrer ses facettes, à libérer ses défauts, à tailler ses facettes pour être encore plus lumineux. Il est l’un des plus beaux des cristaux, les cristaux autour de lui le reconnaissent et l’honorent. Il n’en tire pas gloire mais il connaît sa valeur et il est un bon modèle pour les autres.
Un jour, il décide de venir sur une planète spéciale  afin de montrer sa lumière, sa puissance, comment les rayons lumineux passent par lui pour magnifier le soleil et la lumière, à la gloire de ses parents cosmiques.

Théo arrive sur cette planète et se retrouve dans le noir, dans une mine, entouré de morceaux de pierre, de quelques cristaux qui commencent à lui ressembler et qui ne savent pas ce qui leur arrive, parce que la transformation est lente et fait souffrir.
Théo n’est plus nourri par la lumière, il se demande ce qu’il fait là, il se sent seul, il ne sait plus qui il est. Les autres l’écoutent et sont exaspérés de son mal être et lui disent ‘c’est ainsi’, il n’y a rien à faire, notre nature est le noir, l’obscurité et nous sommes bien ici. Il se pose beaucoup de questions existentielles. À force, il oublie même que la lumière existe parce qu’il ne la voit plus et commence à douter complètement de sa propre valeur. Il est malheureux.

Un jour, un tremblement de terre créé une faille et ouvre la mine qui laisse apparaître les rayons du soleil et d’un coup son reflet se met à briller, au milieu de tous les autres il est remarqué, et chose étonnante, il est déjà magnifiquement taillé, c’est incroyable.

Tous les cristaux veulent lui ressembler. Il retrouve ses heures de gloire parce qu’il retrouve sa vraie nature. Il se sent bien, à sa place et devient un modèle. Il sait maintenant pourquoi, il a ces nombreuses arêtes et ces angles qui l’ont fait tant souffrir ; c’est pour montrer à chacun plusieurs façons de briller pour se mettre en valeur.

Il a compris la nouvelle leçon : même dans la pire des situations, sa valeur ne change pas, ce sont uniquement les conditions qui font oublier sa vraie nature.
Vous êtes tous des Théo, vous êtes tous des porteurs de lumière, des cristaux et vous avez tous une grande valeur. Il suffit de réveiller vos capacités et parfois de vivre des expériences douloureuses pour affiner votre facette, ou parfois, d’aller dans un autre lieu, d’ouvrir vos rideaux, d’augmenter votre champ de conception, d’oser voyager, d’oser rencontrer de nouvelles personnes et d’oser quitter celles qui vous dévalorisent ou qui vous empêchent de manifester votre meilleur.

En ce temps d’évolution, prenez conscience de qui vous êtes et oser manifester avec confiance vos talents, vos savoirs qui sont uniques et qui peuvent tant vous apporter de joie. Développer votre confiance, et souvenez-vous que votre essence est lumière et que vous êtes venus briller dans ce monde pour accomplir la gloire de la Vie.
Reliez-vous à la puissance du soleil, à la Source, à votre Présence, à la partie la plus lumineuse qui vous donne vie et osez briller et rayonner..
Soyez bénis.
Les maitres cristallins canalisés par Joéliah.

*************************************

Crédit et droit d’auteur image : saveliuss / 123RF Banque d’images
signature

Les billes de Mr Miller

 Une histoire qui fait du bien :

J’étais à l’épicerie du coin en train d’acheter des pommes de terre nouvelles. J’ai remarqué un petit garçon, d’ossature délicate, pauvrement vêtu, mais propre, regardant avec envie un panier de fèves vertes fraichement cueillies.
J’avais déjà payé pour mes pommes de terre, mais je me suis arrêté aux fèves vertes. J’adore la soupe aux fèves et aux patates. Choisissant des fèves, je ne pus m’empêcher d’entendre la conversation entre Monsieur Miller (le propriétaire du magasin) et le pauvre garçon qui était à côté de moi.
« Allo Barry, comment vas-tu aujourd’hui ? »

« Allo M. Miller, ça va bien merci, j’étais juste en train d’admirer vos fèves. Elles ont l’air vraiment très bonnes. »

« Elles sont bonnes Barry. Comment va ta mère ? »
« Bien. Elle n’arrête pas de prendre du mieux. »
« Bien. Puis-je faire quelque chose pour toi ? »

« Non Monsieur, je ne faisais qu’admirer ces fèves. »

« Voudrais-tu en rapporter à la maison ? » demanda M. Miller.

 « Non Monsieur, je n’ai rien pour les payer. »
« Et bien, que pourrais me donner en échange de quelques fèves ? »

« Tout ce que j’ai, c’est ma précieuse bille que voici. »

« C’est une vraie ? Laisse-moi la voir. » dit M. Miller
« Voici, elle est de qualité. »

 « Oui, je peux voir ça. Hum hum, la seule chose c’est qu’elle est bleue et j’en recherche une rouge vif.
En as-tu une rouge comme ça chez toi ? »

« Pas rouge vif, mais presque…

« Tu sais quoi, ramènes ce sac de fèves avec toi à la maison et quand tu repasseras dans le coin, tu me montreras cette bille rouge »
lui dit M… Miller.

« Bien sûr M. Miller. Merci. »

Madame Miller, qui était debout juste à côté, est venue pour m’aider… avec un sourire, elle a dit « Il y a 2 autres garçons comme lui dans notre quartier, les trois sont dans des conditions vraiment précaires. Jim adore marchander avec eux pour des fèves, des pommes, des tomates ou n’importe quoi d’autre. Lorsqu’ils reviennent avec leurs billes rouges, et ils le font toujours, Jim décide que finalement il ne veut plus de rouge et les renvoie chez eux avec un sac d’une autre marchandise en échange d’une bille verte ou une orange, lorsqu’ils reviendront au magasin.»

 J’ai quitté le magasin avec un sourire au cœur, impressionné par cet homme. Peu de temps après j’ai déménagé au Colorado, mais je n’avais jamais oublié l’histoire de cet homme, les garçons et leurs marchandages de billes.

 Plusieurs années passèrent, chacune plus rapidement que les précédentes. Récemment j’ai eu l’occasion de visiter de vieux amis dans ce quartier de l’Idaho et pendant que j’y étais, ce M. Miller est décédé.

 Il y avait les funérailles ce soir-là et sachant que mes amis désiraient s’y rendre, je les ai accompagnés. À notre arrivée au salon, nous étions en ligne pour rencontrer les personnes éprouvées et leur offrir notre sympathie.

 Devant nous, il y avait trois jeunes hommes. L’un d’eux était en uniforme d’armée et les deux autres hommes étaient bien coiffé, en habits noirs et chemises blanches… tous paraissaient vraiment bien. Ils s’approchèrent de Madame Miller, qui était debout calme et souriante à côté du cercueil de son mari. Chacun des trois jeunes hommes lui fit une caresse, l’embrassa sur la joue, lui parla brièvement et s’approcha du cercueil.

 Ses yeux bleus clairs rougis les suivirent et, un par un, chacun des jeunes hommes s’arrêta brièvement et mit sa main sur la main pâle et froide dans le cercueil. Chacun d’eux sortit maladroitement du salon, en essuyant ses yeux.

 C’était notre tour de rencontrer Mme Miller. Je lui ai dit qui j’étais et lui rappelais l’histoire d’il y avait bien longtemps et ce qu’elle m’avait raconté concernant les marchandages de billes. Les yeux brillants, elle prit ma main et me conduisit au cercueil.

« Ces trois jeunes hommes qui viennent juste de partir étaient les garçons dont je vous parlais. Ils viennent  de me dire combien ils avaient apprécié la façon dont Jim  « marchandait ». Maintenant, finalement, puisque Jim ne pouvait plus changer d’idée concernant la couleur ou la grosseur de la bille… ils sont venus payer leur dette. »

 « Nous n’avons jamais eu l’occasion de faire fortune dans ce monde » me confia t’elle « Mais maintenant, Jim se serait considéré comme l’homme le plus riche de l’Idaho. »

 Avec tendresse, elle leva les doigts de son mari décédé. En dessous de sa main se trouvaient trois billes d’un rouge éclatant.

 La morale: On ne se souviendra pas de nos paroles, mais de nos bonnes actions… La vie ne se mesure pas au  nombre de respirations que nous prenons, mais aux moments qui font que l’on retient notre respiration…

Auteur inconnu.

Image crédit : Droit d’auteur: https://fr.123rf.com/profile_hayatikayhan
signature

Le karma des humains envers les animaux.

Les animaux sont des manifestations du divin, tout comme les plantes, les anges ou les humains.
C’est un royaume à part entière qui interfère complètement avec celui des humains et qui leur est soumis.

Ce qui peut être un paradis pour les uns, est un enfer pour les autres qui sont exploités de plus en plus cruellement.
Certaines personnes peuvent dépenser des fortunes pour sauver des animaux,
et d’autres tirer profit de la moindre facilité de gagner plus sur leur dos.

Certains font tout pour les aider tandis que d’autres les détruisent sans aucune pitié.

Les horreurs atteignent des sommets en toute impunité et nous y participons largement de manière consciente ou inconsciente.

Nourriture directe d’animaux élevés dans des conditions souvent inhumaines,
tests scientifiques sur médicaments ou produits, cuirs et fourrures, produits directement issus d’animaux, animaux emprisonnés dans des cages minuscules ou des bassins, braqués,  utilisés dans des jeux, des cirques, des manèges ou des sites de touristes, torturés devant une foule qui applaudit… la liste est longue.

Tout ça pour la santé ou le plaisir d’une humanité qui est en train de créer un karma sans pareil pour ce royaume et qui devra réparer. C’est la loi de la cause et de l’effet.
N’oublions pas que nous sommes aussi des mammifères soumis à la loi de la double polarité,
même si nous leur croyons supérieur du fait de la pensée…

Notre responsabilité individuelle est grande et nous pouvons influer sur le reste.
Chaque choix a des responsabilités.

Aujourd’hui, il est difficile de dire ‘je ne savais pas’.

L’élévation personnelle et collective est faite d’une succession de choix.

Vous avez, comme moi, votre responsabilité.

Apporter la connaissance n’est pas donner des directives, juste permettre à chacun de savoir.
C’est ce que je fais pour votre meilleur et celui des animaux.

Joéliah

Photo 123rf.com

Vous aimeriez savoir si votre animal est heureux ou a quelque chose d’important à transmettre ?

 

signature

Amour inconditionnel ou dépendant ?

Par Diane Gagnon :  AMOUR INCONDITIONNEL OU AMOUR DÉPENDANT?

Je vois souvent des gens qui confondent l’Amour inconditionnel avec l’amour dépendant. Évidemment, notre ego aime bien mieux dire qu’il fait preuve d’Amour inconditionnel plutôt que d’avouer être dépendant affectif! Il se sent tellement plus grand à aimer inconditionnellement!

Quand les gens disent qu’ils acceptent tout de l’autre car il les aiment inconditionnellement, quand ils se font traiter avec mépris ou qu’ils se font manipuler mais qu’ils excusent l’autre en disant qu’il a donc souffert jeune et que ce sont ses blessures qu’il le font agir ainsi; quand on excuse l’autre à sa place, qu’on est prêt à tout pour le sauver, pour lui faire comprendre qu’il serait tellement mieux s’il s’ouvrait un peu à la pureté de notre amour… alors nous ne sommes pas dans l’Amour inconditionnel, malgré ce que nous essayons de nous faire croire. Nous sommes dans l’amour dépendant, dans la dépendance affective.

Car l’Amour inconditionnel ne signifie pas tout accepter ! L’amour inconditionnel commence par soi. Et si l’autre me traite avec mépris, me manipule, me manque de respect ou me ment, j’ai le devoir de m’aimer suffisamment et inconditionnellement et de ne pas tolérer que l’on porte atteinte à mon intégrité ni à ma dignité.

L’Amour inconditionnel envers l’autre n’implique pas que je doive le sauver ni que je doive lui faire comprendre quoi que ce soit. L’Amour inconditionnel ne demande pas que je doive rester proche de la personne qui me fait du mal. Je n’ai même pas besoin d’être en relation avec cette personne pour l’aimer inconditionnellement. Mais jamais au grand jamais je ne dois rester dans une relation qui me fait constamment souffrir, qui me détruit à petit feu, qui me manipule, qui me rabaisse, qui me fait douter de moi, qui me diminue. Ça, c’est de la dépendance, pure et simple. Et c’est un grand manque d’amour envers moi.

Tandis que le véritable Amour inconditionnel implique que je ne veux PAS changer l’autre, que je ne cherche pas à le sauver ni à l’éduquer, que je l’accepte comme il est mais que s’il me fait du mal, je dois m’en éloigner.

Je peux aimer l’autre comme il est, même s’il a des travers qui me dérangent, mais je ne me les cache pas : je peux composer avec ceux-ci ou je garde mes distances tout en restant dans l’Amour.

Confondre Amour inconditionnel et dépendance affective, c’est comme confondre la chaleur et le feu sur ma main. La chaleur me fait du bien mais le feu me brûle. Aimer oui, mais jamais à mon détriment.

Diane Gagnon
www.dianegagnon.com

Pour vous aider :

 Photo : https://www.123rf.com/profile_nemorest
signature

Comment régler un problème dans une autre dimension ?

Voici la conférence du 7 mars 2018, que j’ai co-animé avec Sylvain Didelot et dont le sujet est :

Comment régler un problème dans une autre dimension :

En sortant de la troisième dimension, en prenant de la hauteur et en ouvrant son coeur pour comprendre et agir différemment…

Si vous êtes intéressé(e) pour recevoir les 7 audios gratuits dont il est question à la fin, cliquez ici et inscrivez-vous.

Vous en recevrez un par jour.

Belle écoute, Joéliah

Image : https://fr.123rf.com/profile_narokzaad

 

signature

Rétablissement avec les rayons sacrés – formules

Voici quelques formules pour aider des personnes qui ont une maladie, ou eu un incident de vie à se rétablir ou pour soi.
Notez qu’il convient que la personne ait donné son accord explicitement ou implicitement, par exemple si c’est une personne qui prie régulièrement ou pratique une thérapie énergétique couramment. Si la personne est contre, lâchez… et demandez juste le meilleur pour elle.

Formules :

« Si c’est en accord avec son choix de vie,
merci grandement pour le rétablissement parfait, à tous points de vue de la santé de tous les corps de X …
X redevient tout à fait et divinement normal(e) et retrouve toutes ses fonctions naturelles.
Je me réjouis de le/la retrouver tel(le) qu’elle était et mieux encore.
Merci, merci la vie… pour ta capacité à manifester son bien-être le plus rapidement possible
et dans les meilleures conditions »

Pour parfaire, il est possible aussi d’imaginer un rayon sacré de lumière violet pour la transformation, ensuite vert pour la circulation de l’énergie, puis rose pour l’amour qui s’active dans toutes les cellules.

« En accord avec sa demande de santé, je commande à l’énergie de vie de s’immiscer dans le corps de X et de rétablir la perfection de la création originale, afin qu’il ou elle puisse manifester son meilleur dans cette vie, merci »
Et vous vous réjouissez d’être ce canal de rétablissement de santé et que cette personne puisse agir comme avant.

Pour soi, exemple :

‘Je me réjouis de cette santé parfaite qui se manifeste désormais dans toutes mes cellules. Merci pour l’amour et la lumière qui se manifestent dans tous mes corps.

Je commande à mon subconscient et à ma divine Présence, d’effacer tous les programmes qui sont à l’origine des effets indésirables et de les remplacer par des programmes de paix, de libre circulation de l’énergie et de l’amour.

Merci de me permettre de rayonner encore et de mettre le meilleur de moi-même au service de la vie’.

Là aussi, imaginez une douche de lumière violette qui rayonne dans toutes les cellules et transforme tout en parfaite expression de la vie.

Que le meilleur soit !

Joéliah

Les rayons sacrés aident beaucoup !

Si vous désirez les apprendre à votre rythme, je vous propose un enseignement simple, pratique et profond :

signature

Explication simple de la dépression, par Jim Carrey.

Auteur de l’article non cité. Jim Carrey explique la dépression de la meilleure façon que j’ai jamais entendue.

Quand je pense à un grand professeur bouddhiste, Jim Carrey n’est pas la première personne à qui je pense.

Mais quand-même. L’acteur qui affiche désormais une longue barbe, a créé un buzz quand il a rendu publiques des choses assez profondes à dire sur cette chose compliquée, amusante, difficile et belle que nous appelons l’expérience humaine:

Jim Carrey partage la réalisation saisissante qu’il est devenu après des années de gloire: il est totalement inutile de passer toute notre vie à créer et à organiser une identité spécifique pour nous-mêmes.

C’est tout l’ego : vouloir être important, être quelqu’un, imposer. En réalité, cette prise d’identité singulière ne nous apporte que peine et souffrance, pour trois raisons principales.

Premièrement, elle introduit une séparation entre nous et tous les autres êtres qui déshonore notre nature inhérente et interconnectée.

Deuxièmement, cela nous fait croire que les choses ne sont pas censées changer, que nous ne sommes pas censés changer.

Troisièmement, cela nous empêche de nous reposer sur notre propre bonté fondamentale , car cela nous fait sentir que nous ne sommes pas assez comme nous le sommes, en ce moment.

L’antidote à cette souffrance est de lâcher ce désir d’être «quelqu’un». Comme le dit si bien Jim Carrey, « le sentiment de complétude est un sentiment différent de celui que nous ressentons réellement.» Pour se sentir entier, nous devons nous arrêter d’essayer de maintenir une image du « moi ».

Puisant dans sa propre expérience, Jim Carrey relie cette vérité à la condition de la dépression:

« Les gens parlent de la dépression tout le temps. La différence entre la dépression et la tristesse est que la tristesse vient du hasard – tout ce qui s’est passé ou n’est pas arrivé pour vous, ou le chagrin, ou quoi que ce soit. La dépression, c’est ton corps qui te dit: je ne veux plus être ce personnage, je ne veux plus supporter cet avatar que tu as créé dans ce monde. C’est trop pour moi.

Vous devriez penser au mot «déprimé» comme «repos profond». Votre corps a besoin d’être déprimé. Il a besoin de repos profond du au personnage que vous avez essayé de jouer. « 

Cela pourrait être la meilleure évaluation de la dépression que j’ai jamais entendue.

Donnons-nous pour ce qui est notre « soi », de toute façon. Une pause et laissons aller toutes les identités que nous avons eu tellement de mal à créer. Vivons plutôt avec un cœur ouvert et un sens de l’humour sur nous-mêmes et notre monde – puisque, selon les mots de Jim Carrey, rien ne compte de toute façon.

Et c’est une pensée réconfortante.~

« Je n’ai aucune dépression dans ma vie, littéralement aucune. J’ai de la tristesse, de la joie, de l’allégresse, de la satisfaction et de la gratitude au-delà de toute croyance. Mais tout comme la météo, qui tourne autour de la planète. Cela ne m’atteint pas assez longtemps pour me tuer. Ce sont juste des idées. « ~ Jim Carrey

Source ; https://www.sain-et-naturel.com
Imge :https://fr.123rf.com/profile_rudall30

Ce programme peut vous aider pour vous retrouver pleinement :

signature