La loi d'autorisation

Parmi les lois cosmiques, c’est une des plus difficiles à accepter et mettre en application, surtout pour des personnes ‘sauveuses’.
Accepter les choix des autres, surtout lorsqu’ils sont différents de nous, et entre-autres qu’ils se détruisent, déclenche souvent des maux de manière inconsciente.

Les émotions suscitées par les choix non acceptés des autres sont nombreuses, allant de la peine à la désolation, de la jalousie à l’injustice, en passant par le dénigrement, la colère, la critique, la honte ou l’impuissance, le dédain ou la profonde tristesse et peut conduire à la déprime, à la séparation avec ces personnes parfois de manière violente, voir dans certains cas au suicide ou à la destruction de l’autre et de ses acquis.

Intérieurement, ces émotions envoient des poisons chimiques dans le corps qui détruisent certains organes.
Ces mauvaises ‘humeurs’ agissent sur les humeurs du corps (tout ce qui est liquide comme le sang ou la lymphe) et peuvent provoquer des maux de tête, douleurs aux articulations, acidités, malaises, cancers… même si la plupart des médecins n’ont pas le savoir de ces liens de cause à effet.
C’est donc à chacun de s’observer pour être en bonne santé et de rectifier ses pensées et surtout ses émotions pour changer la vibration déclencheur de ces effets.

Energétiquement et quantiquement, autoriser l’autre à être, faire ou avoir ce qu’il désire, c’est donner le feu vert à la vie de se manifester de multiples moyens et d’enrichir l’encyclopédie des expériences – l’Akasha.

Et tous UN à la source, tout ce qui est, est extension de l’esprit, donc, les autres, c’est aussi nous, aussi le TOUT… donc c’est ne pas s’accepter sous un miroir différent.

Beurk… je suis alors celui qui fait l’opposé de ce que j’aime ? Celle qui me fait horreur, qui fait du mal aux autres, celui qui est si riche ou qui meurt de faim, celui qui vole ou celui qui triche ? C’est impossible dit l’ego limité… je suis bien mieux que ça ! Et pourtant…

Une idée acceptable peut-être l’image d’une cours de récréation ou nous jouons à des jeux différents, temporaires.

Ainsi, nous pouvons rester dans l’amour de l’autre et discuter sereinement de choses qui unissent – il y a toujours un terrain d’entente possible, il suffit de connaitre l’autre ou de parler de ce qui peut intéresser les deux – au lieu de partir aussitôt en guerre sur ce qui désunit.

Cette entente adoucit, apaise et mets une bonne base de relation, ce qui basifie aussi notre corps qui peut guérir… à condition de ne pas devenir ‘lavette’ et dire oui à tout ce qui est sans avoir de personnalité.

Car accepter les choix des autres, ce n’est pas renier les siens ni aller aider l’autre dans les choix qui nous dérangent !

On peut refuser d’acheter un cendrier ou un paquet de cigarettes à une personne qui fume si ça nous dérange, en lui disant simplement, « par éthique, je ne fais pas cela, merci de le comprendre ».
Attention : ce n’est pas spécialement un acte d’amour de lui offrir un patch anti-tabac s’il n’est pas prêt à changer même si on sait que c’est meilleur pour sa santé ! C’est vouloir forcer ‘notre’ choix et lui refuser le libre arbitre de sa vie.
On peut donner notre point de vue, notre expérience, des conseils mais en acceptant que ce soit accepté ou non, sans en être gêné.

Si on se trouve mêlé à un groupe qui discute de choses qui nous font du mal, il est toujours possible d’aller se promener pendant ce temps-là ou d’aller aux toilettes un petit moment pour méditer et remonter son énergie en pensant aux bienfaits de la nature…

On peut manifester différemment son point de vue, mais toujours avec amour et si possible humour, ça aide bien à dissoudre les tensions.

En fait, c’est l’intension qui est derrière l’acte qui est la plus importante car elle ne triche pas avec l’univers qui la ressent et donne des événements en retour.

Nul ne sait ce qui est à l’intérieur de chaque personne et nul ne peut choisir à sa place ce qui est bon pour elle !

Vous avez le droit d’Être, d’avoir ou de faire ce que vous voulez dès lors que les autres soient en accord libre et consenti avec vous.
Forcer est de la manipulation.

Belle autorisation d’Être.
Joéliah -infolettre du 15/10
Images Copyright (c) 123RF Stock Photos