La vraie liberté.

Lorsque j’ai posé cette question, en 1996, à ma conscience supérieure, voici ce que j’ai reçu au sujet de la vraie liberté :
Comprend que la liberté est le fait de ne pas être rattaché, ni lié à qui ou à quoi que ce soit.
Ni à des principes, ni à des sentiments, ni à des lois humaines.
Dans l’union véritable, il y a toujours liberté puisqu’il n’y a qu’UN.
Un avec soi-même et un avec toute la création.
Il y a prison lorsqu’il y a empêchement d’évoluer librement.
(Celle ou) Celui qui s’empêche d’être heureux nourrit sa prison de souffrances.
Celui qui n’aime pas les autres vit dans la prison de sa haine.
Celui qui n’admet pas que les autres puissent être différents vit dans la prison de son intolérance.
Celui qui s’attache trop à sa famille ou à ses amis, vit dans la prison de la peur de la solitude.
Celui qui croit en un dieu extérieur vit dans la prison de la séparation divine.
Celui qui nie l’existence d’une force divine supérieure, vit dans la prison de son orgueil humain.
Celui qui ne croit pas que cette force divine vibre en lui, vit dans la prison de son ignorance.
L’éveil à la Lumière élève et libère
.
Avec cette Force divine en soi activée, l’humain est libre de tout avec une nouvelle compréhension : celle des répercussions de ses actions sur lui, à travers tout ce qui est hors de lui.
Il est libre de rire et de chanter de tout ce qui lui arrive, ou de choisir de pleurer sur son sort.
Lui seul choisit alors en conscience ce qu’il veut entretenir et vivre.
Il est libre d’aimer tout le monde, car c’est lui qu’il aime à travers le monde extérieur.
Il est libre de ne rien faire et de se reposer car il sait que la Force se concentre à ce moment là.
Il est libre comme l’air, comme l’eau et comme le feu.
Libre comme l’oiseau dans le ciel ou le poisson dans l’eau.
Il EST.
Il EST la Force divine en action.
Le comprendre est l’essence de la Vie.
Joéliah.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.