Rien plus rien et tout peut changer…

Qu’est-ce que tu fais dans la vie ? Rien…
Ce gars est un minable, un ‘Rien du Tout’…
Je n’ai Rien d’intéressant à faire…
« Merci ! de Rien »,
« Rien n’est important, Tout est illusion »,
Rien ne va plus,
Ce que je fais est inutile pour le monde qui va si mal, alors je préfère ne rien faire…
Se transformer ? Pourquoi, ça ne mène à rien…
Je viens du rien et je retournerai au rien après ma mort…
Tu ne vaux rien !
J’ai découvert mon premier cheveu blanc…  ce n’est rien…

Combien de fois ce mot ‘rien’ est-il prononcé par jour et par des milliers de personnes ? Pourtant le rien n’existe pas puisque ce mot, en lui même possède une vibration. Selon s’il est prononcé de manière anodine, comme dans ‘de rien’ ou pour vexer quelqu’un ‘tu n’es rien, tu ne vaux rien’, sa vibration est réellement différente et charge à chaque fois celui qui l’émet et celui qui accepte de le recevoir.

Un acte anodin également, qui semble ne rien avoir comme conséquence, ajouté à des milliers de personnes qui font le même peut faire changer toute une structure.

De même qu’un cheveu blanc, ajouté à des milliers d’autres peut changer complètement la chevelure.

Il est bon de prendre conscience de ces petits rien et de comprendre que TOUT ce qui est est composé de milliards de milliards de petits ‘riens’ invisibles… mais tellement puissants.

Également, comprendre que c’est peut-être notre petit geste de rien du tout, qui peut tout changer dans la vie.

Belle réflexion
Joéliah

Le poids d’un flocon de neige

« Dis-moi combien pèse un flocon de neige ? »,
demanda la mésange charbonnière à la colombe.
« Rien d’autre que rien », fut la réponse.
Et la mésange raconta alors à la colombe une histoire :
« J’étais sur la branche d’un sapin quand il se mit à neiger.
Pas une tempête, non, juste comme un rêve, doucement, sans violence.
Comme je n’avais rien de mieux à faire,
je commençais à compter les flocons qui tombaient sur la branche où je me tenais.
Il en tomba 3 751 952.
Lorsque le 3 751 953ème tomba sur la branche
(rien d’autre que rien, comme tu l’as dit), celle-ci cassa ».
Sur ce, la mésange s’envola.

La colombe, une autorité en matière de paix depuis l’époque d’un certain Noé, réfléchit un moment et se dit finalement :
« Peut-être ne manque-t-il qu’une personne pour que tout bascule et que le monde vive en paix ? »

D’après un texte de C. Guillot – Photo Eric Ferry

signature

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre qui fait du bien à l'âme.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre
qui fait du bien à l'âme.

error: Contenu protégé
commodo Praesent suscipit justo ultricies ut elementum felis ut accumsan