En 2009, quasiment toute l’année, le ciel était rempli d’avions semeurs de trainées chimiques (chemtrails).
Partout où j’allais, j’en voyais et je m’en rendais malade.
Et pour en rajouter, je les prenais bien en photo… plus j’y pensai, plus il y en avait !
Je suis passée par de nombreuses émotions, du chagrin de voir notre belle terre polluée et les êtres vivants atteints, à la colère de penser que des humains pouvaient ainsi empoisonner la vie de leurs frères, au découragement face à cette vaste envergure mondiale de destruction et au blâme de faire partie de l’humanité et d’y être certainement pour quelque chose… et j’en passe certainement.
Si bien que fin 2009, mon dos n’en pouvait plus.
Je lui allée voir un ostéopathe qui m’a dit qu’il devait y avoir une solution pour que j’arrête de porter ce poids inutile.
Entre temps, un ‘effaceur de chemtrails’ m’avait écrit, et dit qu’il suffisait d’avoir la conscience d’effacer les trainées et que ça se faisait tout seul.
Fin 2009, j’ai donc pris la décision de libérer ces trainées de ma vie.

Puisque, ce sur quoi porte notre attention amplifie l’action, j’ai décidé de trouver une solution plus radicale et spirituelle.

Concrètement, pour agir dans la matière et unir terre et ciel, j’ai lancé une pétition ‘pour un ciel pur’ (et non contre un ciel pollué) et des milliers de personnes ont répondu à l’appel et ceci à commencé à faire son effet.
Puis, j’ai régulièrement pris la ‘gomme cosmique d’amour’, et j’ai effacé, en paix mais avec l’assurance que cela fonctionnait, les trainées des avions. Je demandais au rayon blanc de purifier le ciel.

Enfin, en méditation, j’ai reçu cette information :
‘Cherche ce que tu aimes le plus, et rayonne ta joie sur sa fréquence”.
Et là, j’ai découvert : j’aime le ciel bleu, j’aime le ciel pur.

Et chaque jour, je regardais le ciel et dès qu’il y avait un petit coin de ciel bleu, je disais tout fort à Dieu ou la Vie : ‘je t’adore en bleu ciel’… ‘tu es tellement beau en bleu ciel’… ‘oh comme je t’aime en bleu ciel’… ‘tu peux te manifester ainsi tous les jours, je serai toujours en joie de te voir ainsi’…
Et toute l’année, à chaque jour où il y avait un peu de ciel bleu, je disais au ciel combien je le trouvais beau… et ce coin grandissait jusqu’à prendre toute la place.

Inutile d’ajouter qu’il n’y a eu, quasiment aucun avion avec trainée chimique dans ma vie durant cette année 2010 et si, par hasard, il y en avaient, je disais aussitôt à l’univers ‘Vite, manifeste toi de ta plus belle couleur bleu ciel, lave vite cette trainée, tu es tellement plus beau en pur, merci’… et cinq minutes après, plus rien.
Mon dos a dit un grand merci à ce ciel pur…

Cet exemple pour des chemtrails, est valable pour tout ce qui existe dans notre vie, et peut être pratiqué par tous.

La vie donne des expériences en fonction de ce que nous lui indiquons comme émotions profondes liées aux pensées, aux visualisations et aux actions.

Nous avons tous des pensées obsessionnelles envers ce qui nous gène ou des peurs précises qui font qu’elles attirent automatiquement des faits, ou entretiennent des créations inconscientes.

Plus nous pensons à l’objet de la peur ou de la colère, du rejet ou de la jalousie, de la honte ou de l’injustice, et plus les programmes liés à ces émotions se mettent en action.
Plus nous voulons les éviter, et plus nous les attirons ! Car chaque émotion ajoute une charge d’attraction à l’aimant vibratoire que nous sommes.
Et c’est comme lorsque nous voulons décoller un morceau de papier collant de nos doigts, il se retrouve souvent collé à l’autre main…

Pour libérer un problème récurrent, il est important de changer son point de vue et de ‘trouver son coin de ciel bleu’ personnel et de se focaliser uniquement dessus pour le faire grandir avec immense joie et perdurer.

Un ‘chemtrail intérieur’ ce peut être un parent malade, une maladie, la peur du chômage, la tristesse de la solitude, le rejet d’un enfant, la peur de ne pas avoir assez d’argent, la crainte de perdre un proche, l’absence de joie, des personne qui ne s’entendent pas dans notre entourage…

Le ‘ciel bleu’, ce peut être d’imaginer la personne que vous aimez et qui est éloignée en train de vous prendre dans ses bras, de voir une personne malade riant et ayant les mêmes activités qu’avant sa maladie, un petit enfant riant dans le salon, des yeux qui lisent parfaitement sans lunettes, un prêt signé avec le sourire du banquier ou s’imaginer dans un lieu de rêve… des amis réconciliés, c’est aussi écouter un morceau de belle musique, lire un lire intéressant… tout est possible du moment que ça efface totalement de son esprit ce qui fait mal ou dérange.

Si vous pensez au nuage… gommez, effacez consciemment, agissez si vous pouvez rectifier, et refocalisez sur la beauté de ce que vous désirez vraiment vivre.

L’esprit de vie change tout facilement car tout est assemblage d’atomes et mise en service de programmes.
Tout est possible au Tout !

En focalisant à tout moment sur ‘son’ propre ciel bleu et non sur les nuages, la vie peut devenir vraiment pure et sympathique.

Que le bonheur du ciel pur soit en chacun de vous.
Joéliah 
(Photo du 10/01/2012 à Plaisance du Gers)