Valoriser son métier dans le respect.

Chaque métier est important et se devrait de refléter ce que la personne sait faire de mieux. Il doit permettre de mettre ses talents en avant avec simplicité.
 
Dans chaque profession, loisirs ou activité, le fait d’avoir une éthique par la mise en application de valeurs permet d’éclairer sa vie et de s’élever, ce qui est le but de l’incarnation de chaque humain.
 
La voie du respect est possible dans tous les choix.
 
Cet extrait du livre ‘Le Sage’ est bien en accord :
 
Un homme d’une trentaine d’année, qui venait de temps en temps au pays, prit la parole et dit :
 
En parlant de photos, je me souviens, il y a longtemps, d’avoir parlé avec le Sage au sujet du métier de reporter photographique que je désirait apprendre.
Je me souviens bien de ce qu’il m’avait dit :
 
« Si tu veux réussir dans ce métier, sois comme ces véritables photographes professionnels de talent qui arrivent à faire passer une émotion dans une photo.
Ils le font parce qu’il vivent vraiment l’instant avec intensité et pensent au ressenti de ceux qui la regarderont plus tard.
Ils vivent avant tout dans l’unité et le regard des autres se fond en eux.
Ceux qui n’ont pas ce ressenti photographient à tort et à travers.
 
Certains épient les vedettes, volent l’instant de vie de certains personnages ou de personnes souffrantes afin de faire un scoop qui leur rapportera de l’argent ou des honneurs, sans s’occuper de l’importance de leurs actes. Ils vivent dans de basses vibrations. Certaines personnes sont avides de ces images car elles nourrissent leur curiosité et leur avidité sensorielle.
 
Si tu choisis ce métier, fais-le avant tout avec respect.
 
Mets toujours l’amour et la beauté en premier plan, même si c’est un cliché dur à montrer. Imagine que la photo que tu fais sera vue par des centaines de personnes. Pense à ton propre ressenti et essaye d’imaginer celui des autres. Arrange-toi pour ne jamais faire de mal à quiconque. Sois fier de toutes tes photographies et veille à ce qu’aucune d’elle ne puisse te porter préjudice ».
Il regarda l’assemblée et ajouta : « Depuis cette réflexion, j’ai réussi dans la photo. Je me suis spécialisé dans les reportages animaliers et je gagne bien ma vie. C’est vrai qu’il m’a ouvert les yeux sur un aspect du métier et je suis bien content de l’avoir rencontré à ce moment-là.
 
Du livre, ‘Le Sage’, de Joéliah (Joeliah-éditions)
Extrait autorisé par l’auteure.
 
Vous pouvez le trouver ici :
 
Photo : Izzoh_Mwendwa par Pixabay

signature

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre qui fait du bien à l'âme.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre
qui fait du bien à l'âme.

error: Contenu protégé
elementum odio et, Donec tempus ipsum neque. id dapibus