Nous sommes esprit éternel en incarnation

Nous sommes bien plus qu’un corps. Nous sommes un esprit, une parcelle de conscience divine, qui a pris, temporairement, place dans un corps unique.
 
Ce corps est le temple sacré de notre âme, son pouvoir de manifestation dans la matière. Notre Présence divine nous guide pour que nous réalisions notre incarnation de la plus belle manière.
 
Nous avons aussi des aidants du ciel, des guides, des anges gardiens qui nous accompagnent.
 
Ce corps animé est limité dans le temps. Tout d’abord projection et rencontre du nouvel ADN dans la première cellule, puis gestation, naissance, vie, départ et retour de l’âme au plan subtil.
 
C’est le cycle des incarnations.
 
L’incarnation terrestre est souvent un déchirement pour l’humain, car la mémoire de la conscience d’éternité est parfois effacée et il cherche à se souvenir de qui il est profondément.
 
Certes, temporairement, il peut combler ce temps par une réussite sociale, des jeux, des conquêtes, des excitants de toutes sortes ou des privilèges qui semblent donner un sens à sa vie.
 
Et pourtant, tout au fond du cœur, il y a souvent un autre appel plus profond qui crée du vide. Celui de l’élévation, de l’amour authentique et du besoin de reconnexion.
 
Et c’est souvent, lorsque la quête suprême se manifeste que l’essentiel arrive : donner un vrai sens à sa vie.
 
Alors, se manifestent en conscience de nouveaux choix emplis de sagesse, de respect, de paix et d’amour, qui nous grandissent et nous rendent meilleurs.
 
Ceux qui qui élèvent en nous faisant plonger au cœur de nous-mêmes pour y rencontrer la lumière éternelle.
 
Joeliah
#Alasourcedumeilleurensoi.
https:/:quelemeilleursoit.com
 
Image Geralt/Pixabay
signature

Dix années sans thé chaud…

Enseignement des Abraham :

Vous nous dites souvent : « je veux plus d’argent mais je ne sais pas d’où il viendra. J’aimerais vraiment avoir plus d’argent.
Je connais beaucoup de monde qui ont de l’argent.
Je crois que l’argent pourrait venir à moi mais il ne vient pas. Je ne comprends pas pourquoi il ne vient pas à moi.
Il vient à eux.
Je sais que l’argent est une bonne chose et je crois qu’il y a des moyens, mais pourquoi ne vient-il pas à moi ? »

C’est comme vouloir une bonne tasse de thé chaud.
Alors, vous faites chauffer l’eau. Vous allumez le feu sous votre théière et puis, juste avant que l’eau ne bouille, vous l’éteignez. Et puis vous le rallumez, et juste avant que l’eau ne bouille, vous l’éteignez. Et puis vous le rallumez encore, et juste avant que l’eau ne bouille, vous l’éteignez. Et vous dites : « Pendant dix ans, j’ai essayé d’avoir de l’eau chaude. »

Et nous disons :
« Vous n’avez juste qu’à laisser le feu allumé. »

Vous avez été entraînés à être très objectifs, à peser les pour et les contre, les plus et les moins. En fait, c’est en partie une bonne chose parce que le contraste vous est nécessaire pour en arriver à une décision. Et bien que cela vous semble une bien faible raison lorsque vous vivez des choses que vous ne voulez vraiment pas vivre, vous ne négligeriez pas du tout le contraste en observant cela d’une perspective non-physique plus étendue.

Si vous ne connaissez pas ce qui n’est pas voulu, vous ne pouvez pas connaître ce qui est voulu.

Alors, la clé est celle-ci : en tant que créateurs humains volontaires, vous devez trouver une façon d’utiliser le contraste pour décider de ce qui est voulu. Ce que vous voulez faire est de passer au crible les données contrastantes avec l’intention d’en extraire celle que vous voulez.

Lorsque vous passez en revue les oppositions avec l’intention de choisir ce que vous voulez, vous utilisez le contraste dans le sens où vous êtes nés pour le faire.

Vous utilisez le contraste de la façon dont votre être intérieur le fait. Mais quand vous passez en revue les oppositions pour définir ce qui n’est pas voulu et que vous maintenez cette position résistante en disant « Non, je ne veux pas cela », maintenant vous avez transformé le contraste, qui aurait pu bien vous servir, en résistance, qui ne vous servira jamais bien.

Enseignement des Abraham par Esther Hicks.

Image TerryCnudde/Pixabay

signature

Sublimer une souffrance par l’art du Kintsugi

Lorsque notre cœur est déchiré par une grande souffrance, plusieurs solutions s’offrent à nous :
 
Soit pleurer, se lamenter, entrer dans sa coquille pendant des mois, pester, regretter, tomber en dépression et entretenir toutes sortes de souffrances. Rester figé sur l’événement.
 
Soit accepter, pleurer ‘un peu’, se lamenter ‘un peu’, entrer en soi sans oublier l’extérieur… vivre, aider beaucoup, sourire à ce que la vie donne au quotidien, prier, remercier et libérer rapidement les souffrances dues à l’entretien des émotions.
 
C’est normal qu’il y ai des moments de souffrances, tout comme un joli pot qui tombe peut se retrouver en morceaux.
 
Nous pouvons nous sentir en morceaux aussi, par contre, il n’est pas question de les jeter et de croire que nous ne sommes plus rien, que tout est fini.
 
Les Japonais pratiquent un art qui ne nomme le Kintsugi.
Il consiste à réparer les poteries cassées en collant les morceaux avec de l’or !
 
Ainsi, le pot devient une nouvelle œuvre d’art.
 
C’est ce que nous pouvons faire, créer une œuvre d’art à partir de l’événement. Cela ne nomme aussi la résilience.
 
Depuis la transition de mon mari au mois de mai, j’écris un livre sur tous les contacts que j’ai eu avec lui depuis l’au-delà et ce livre sera en quelque sorte mon Kintsugi… il devrait sortir pour la Toussaint.
 
Et vous ? Avez-vous déjà créé votre Kintsugi à partir d’un événement douloureux ? D’un deuil, d’un accident, d’une séparation, d’une faillite…
 
Restez-vous coincé dans vos schémas de souffrance à vivre dans le passé ou à rester bloqué sur l’événement ?
 
Il est bon pour réaliser la transformation, d’identifier ses mécanismes spontanés, souvent irréfléchis.
 
De reconnaitre les émotions et surtout ce qui les déclenchent et de les libérer avec l’aide ou non d’autres personnes compétentes.
 
C’est ainsi qu’on peut vraiment continuer son chemin dans la paix et la sérénité de chaque moment présent.
 
Chaque choix fait la différence.
Il n’y a que le moment présent qui soit réel et l’amour que nous y mettons aide énormément.
 
Joéliah.
 
Image Htcole/Pixabay
Extrait de l’infolettre nr 451
signature

Nos guides.

En plus des Anges gardiens de naissance, nous avons tous des guides dédiés qui nous assistent, en silence (ou parfois plus directement), et qui peuvent changer en fonction de notre évolution.
 
Dans mon adolescence, je me souviens avoir eu un guide, je savais que c’était mon Grand-Père qui aimait particulièrement les chevaux. Je ressentais qu’il était avec moi et m’assistait, je sentais sa présence. Durant cette période, j’aimais donc aussi énormément les chevaux.
 
Un jour, je suis tombée de cheval, j’ai perdu connaissance et j’ai perdu mon guide, et l’envie de faire ma vie avec les chevaux a disparu…
 
A partir de ce jour, tout en aimant toujours les chevaux, je savais profondément que j’avais autre chose à faire dans ma vie et j’ai rencontré celui qui allait devenir mon 1er mari, une semaine après.
 
15 ans plus tard, je me suis faite agresser avec coup sur la tête… (je suis du genre plutôt ‘hussarde’ mais on peut faire plus doux !) et là aussi, je sais que mes guides ont changé.
 
C’est là que j’ai reçu l’enseignement des Rayons Sacrés.
 
C’est très souvent dans un moment de perte de contrôle du mental que les changements de guides se passent : tomber dans les pommes, anesthésie, coma, absence temporaire, profonde méditation ou sommeil très profond.
 
Communier avec ses guides se fait tout naturellement.
Ils sont à côté de nous dans l’énergie et savent ce que nous faisons. Ils nous voient comme des lumières plus ou moins vives et non comme des corps.
Sauf cas majeur de survie si notre âme le désire, ils n’interviennent jamais contre notre gré.
 
Par contre, si on leur demande des conseils, de l’aide, assistance, guidance ou protection, ils peuvent le faire.
 
A nous de rester centrés sur notre écoute supérieure pour entendre leurs messages… cela peut être de prendre une certaine voie, un autre chemin qui semble s’éclairer, d’aller à tel endroit, de lire un livre ‘au hasard’… un mot, une intuition forte… il y a différentes formes de communications possibles.
 
On peut aussi monter sa fréquence pour se brancher sur la même longueur d’onde qu’eux, puis écouter, ou canaliser à voix haute, ou en écriture automatique.
 
Cela demande de se purifier régulièrement, de lâcher prise aux peurs ou aux limitations et d’accueillir avec joie cette possibilité.
 
Merci à tous les guides et protecteurs du Ciel
Joéliah
 
Image kudybadorota/Pixabay
signature

Perpétuer le cycle de vie naturelle

La nature est généreuse lorsqu’on lui donne toutes les possibilités de faire son œuvre naturellement.

Avec une seule graine, elle peut donner des dizaines de fruits, parce qu’ainsi, la plante est certaine de vivre perpétuellement.

Quand le cycle est naturel, les hommes ou les animaux mangent une partie du fruit, certains oiseaux mangent les graines, et le reste est redonné à la terre, ou mieux au compost ou rejeté par les voies naturelles…

Parfois, il reste un fruit qui pourrit et alors… les graines au contact de la terre fertile, sont absorbés et reprennent leur puissance pour renaitre.

C’est le cycle naturel de la vie.

Aujourd’hui, certains hommes ont stoppé ce cycle en le modifiant génétiquement, donc l’information de vie perpétuelle est rompu. Certaines graines sont ‘hybrides’ et ne se reproduisent pas non plus.

Un autre problème est que les humains jettent à la poubelle au lieu de rendre à la terre.

Quel manque de communion et de respect à la vie !

Si vous voulez rendre hommage et remercier la nature qui vous nourrit, que vous soyez en campagne ou en ville, redonnez les graines et les noyaux à la terre, si vous êtes surs qu’ils sont reproduisibles.

Il existe maintenant les ‘incroyables comestibles’ ou des personnes sèment des légumes dans de grandes caisses sur un trottoir et les gens peuvent se servir… inventez, innovez !

Il y a des jardins ouvriers, vous pouvez aussi semer dans des pots, donnez à des personnes qui ont des terrains, des jardins, demandez à la mairie s’il y a des terrains libres…

Le geste de rendre à la terre est plus que symbolique, c’est l’ouverture au cycle de la vie éternelle, un lien direct avec la toute puissance force de vie, avec le divin dont nous sommes tous issus.

Joéliah

Photo : alexas_fotos/Pixabay

signature

Rayonner la joie d’être.

Bonjour et beau moment présent.

Reliée à ma conscience depuis ma naissance, j’ai eu la grande chance de remplir ma mission de messagère, des anges puis des maitres des rayons pour diffuser leur enseignement.

C’est une magnifique expérience qui m’a permis d’apprendre énormément sur la vie intérieure, l’unité, le monde astral, la puissance de l’amour et de la paix… et bien d’autres aspects du monde invisible à nos yeux.

Cela m’a permis de mieux comprendre notre rapport à la matière, à l’ego, au karma, aux cycles des incarnations, et d’aider ainsi beaucoup de personnes à améliorer leur vie et surtout à éclairer celle de leurs proches. Des phares rayonnants qui éclairent leur monde.

Quoi de plus gratifiant en effet, de pouvoir développer plus de confiance dans sa vraie nature, plus d’estime et ce sentiment puissant d’être complètement relié et guidé de là-haut ?

De mieux s’accepter y compris dans ses aspects noirs et de transcender ses défauts ?
Quelle joie de pouvoir se sentir enraciné, ici et maintenant et connecté à tout ce qui vit…

Grâce à la mise en action des rayons sacrés, ma vie s’est transformée et j’ai vu des personnes fermées, s’ouvrir comme des fleurs et avoir de l’audace de manifester leur vraie nature.

Certaines ont réussi à libérer des traumatismes, d’autres à couper avec un karma familial empoisonnant.

Certes, elles ont fait ce qu’il fallait pour y arriver. Ce n’est pas un truc magique !

Alors que j’étais à un pic de création, pendant des jours, des semaines, j’ai enregistré tout ce que je connaissais sur les 13 Rayons sacrés et leurs 3 axes de rayonnement.

J’ai créé un programme puissant, à la portée de toute personne en quête d’éveil d’être et de rayonnement. Tout va crescendo et vous pouvez aller à votre rythme.

J’y ai tout donné et c’est pourquoi ce programme a plu et plait encore.

Avant de vous le faire découvrir, je vous propose 4 vidéos gratuites qui vont vous expliquer dans un premier temps, comment déceler 13 habitudes ou difficultés majeures que vous pouvez rencontrer dans votre chemin d’éveil.

Ensuite je vous donnerai des expériences de transformations, puis ce que chacun des rayons peut apporter dans votre vie.

Enfin, vous pourrez découvrir ce programme, qui a été enrichit depuis, par le programme de la rayonnance thérapie afin que vous puissiez aussi vous en servir pour des soins sur vos proches ou vos animaux.

Inscrivez-vous ici : Je désire recevoir les 4 vidéos gratuites

et vous aurez accès aux 4 vidéos (vous recevrez les liens par mail).

A vous de faire de cet automne, un rayonnement de bonheur.

A tout bientôt.

Belle rayonnance

Joéliah

Ce programme se trouve désormais sur la plate-forme ‘Ensemble vers un monde meilleur’ qui fédère des artisans actifs pour un monde conscient et respectueux.

Infolettre n r452

signature

Les bases de la vie.

Notre véritable consistance est éternelle, indestructible, atomique et magnétique. Nous sommes des Êtres faits d’essence invisible, issus d’une force cosmique universelle, d’un champ de manifestation éternelle et nous venons sur Terre avec notre âme individualisée pour expérimenter la substance matière.

Nous sommes soumis à des lois cosmiques qui entraînent des actions et des réactions. Nul ne peut échapper à ces lois.

La première loi est celle de l’unité :

Tous, nous sommes issus d’un même noyau créateur divisé par la suite pour venir expérimenter la matière de manière différente. Nous sommes tous reliés par une grille magnétique qui capte toutes nos émotions et transmet des informations à ceux que nous côtoyons et à ceux qui sont sur la même longueur d’onde. Nous nous mouvons à l’intérieur de cette trame tridimensionnelle invisible. Notre champ vibratoire envoie des ondes en permanence autour de nous.

La deuxième loi est celle de la différence dite loi de l’être :

Nous possédons tous des résistances spécifiques qui nous permettent de nous affirmer différemment afin que chaque humain vienne alimenter la somme des connaissances de l’expérience terrestre. C’est ce qui crée nos différences
…/…

La troisième loi très importante pour libérer les masques et devenir plus authentique est celle de l’attraction ou loi de résonance :
Nous attirons à nous, tout ce qui est en harmonie avec le taux énergétique de nos différents corps…/…

Pour modifier une vie qui dérange, il est impératif de transformer toutes les données que nous émettons consciemment ou inconsciemment.

Extraits raccourcis, avec autorisation de l’auteure Joéliah :
‘Le carnaval des âmes’ qui dévoile 15 blessures de l’âme et surtout, comment les reconnaitre et les libérer !

A découvrir ici : https://www.les-livres-de-joeliah.com/le-carnaval-des-ames-joeliah-c2x16588841

Image Serge Wolfgang/Pixabay

signature

Chacun est responsable de ce qu’il émet et attire.

Tout ce que nous faisons aux autres s’inscrit dans notre inconscient, notre ADN et créé des programmes qui, un jour ou l’autre, se manifestent en retour. Ils peuvent se transmettre aux générations suivantes.

Plus la conscience est activée et plus c’est évident.
Plus la personne est élevée en fréquence et plus le retour de ses actions ou pensées se fait rapidement, afin qu’elle puisse ajuster, changer, stopper ou améliorer.

Il est toujours temps de stopper une action domino lorsque l’on prend conscience des conséquences possibles.

Chacun est responsable de ce qu’il émet et attire.

Il est difficile de comprendre pour une personne vraiment séparée de la Source qu’elle est responsable de ses actions et attire ce qu’elle vit. Elle doit simplement vivre ses expériences jusqu’à ce qu’un jour, la lumière jaillisse en son cœur.

Un enfant de maternelle ne peut comprendre les enseignements supérieurs et c’est normal. Il n’y a aucun jugement a avoir, uniquement de la compréhension et de la patience.

Des personnes en avance sur l’évolution de conscience spirituelle se trouvent parfois confrontées à la difficulté d’accepter le fait que leur entourage ne soit pas si évolué et les rejettent… n’est-ce pas alors, un manque de compassion et d’amour ?

Pensez-vous que les maîtres enseignent uniquement aux maîtres ?
L’humilité, la simplicité, la compassion et l’amour sont les grandes qualités à développer avec l’élévation de conscience, sinon c’est l’orgueil qui prend le dessus.

N’oublions pas que nous sommes tous sur le même vaisseau-mère et que l’humanité, même avec ses différences évidentes est Une, et que nos pensées, paroles et actions l’alimentent sans cesse.

Il est temps d’être conscient, authentique, en harmonie avec la Vie, avec soi, les autres, dans le couple, en famille, avec notre corps et notre esprit.

Belle réflexion dans l’amour.
Joéliah

Photo CSchmidt-EC/Pixabay

signature

Améliorer ou amplifier le mal ?

Un jour, j’ai appris le décès d’un ami. Il était malade depuis longtemps et son départ est une vraie libération pour lui.
Je pensais à son épouse qui l’a veillé longtemps, qui faisait tout pour lui et qui se retrouve seule car ils n’ont pas d’enfant.
 
Lors de ma marche méditative, je lui envoie plein d’amour pour son passage dans la lumière et le remercie pour les beaux moments passés ensemble.
 
Puis je pense à elle. Alors les pensées qui me viennent sont : la pauvre, comment va-t-elle faire ? J’ai de la peine pour elle, je suis triste pour elle… et je sens que mon énergie baisse, je marche plus lentement et j’ai des larmes qui montent aux yeux.
 
Et là, j’entends clairement dans ma conscience supérieure (j’avais déjà eu l’info pour une autre personne…) : elle a assez de sa peine ! Pourquoi lui en rajoutes-tu une couche ?
Et la suite disait ceci : chaque fois qu’une personne a de la peine pour une autre, la plaint, manifeste des émotions lourdes ou regrette, elle nourrit la peine et la souffrance de l’autre au lieu de lui en retirer. Elle lui en rajoute.
(Ceci est valable pour toutes les âmes vivantes y compris les animaux et aussi les âmes de l’autre côté du voile…).
 
– Que veux-tu vraiment pour elle ?
 
– Qu’elle accepte sereinement son départ, qu’elle se sente en paix et que tout se passe bien pour la suite.
 
– Alors, souhaites-lui !
 
Ce que j’ai fait le reste de la marche.
 
Si je n’avais pas eu cet enseignement instantané, j’aurai certainement continué de nourrir sa peine… et la mienne.
 
Si plusieurs personnes font la même chose envers une personne qui souffre… Imaginez le poids ajouté !
 
J’ai eu de ses nouvelles depuis et finalement, après être passée par toutes sortes d’émotions, elle a fini par accepter et vit tranquillement. Elle s’est même rendue compte que cela l’a libérée d’une charge lourde.
 
Dans certains pays, la tradition veut qu’on chante pour le départ d’un proche, qu’on raconte ses meilleurs souvenirs avec elle ou lui, et tout cela allège l’énergie.
 
Et puis aider la personne qui reste, la faire rire, l’aider matériellement parfois ou juste du soutien énergétique à distance aide aussi.
 
Lors du départ de mon mari, plus de 1000 personnes lui ont envoyé de la lumière et à moi du soutien, ça m’a beaucoup aidée à vivre ce moment douloureux. Je me sentais vraiment portée par le ciel… un vrai coup de pouce pour la suite.
 
Et vous ? Avez-vous déjà pensé à ce que vous souhaitez réellement aux autres, à vos amis, à vos parents, aux animaux ?
Nourrissez-vous le côté améliorateur ou amplificateur de peine ?
 
Cette leçon est une vraie leçon d’amour et de compréhension des lois divines.
Nous pouvons tous, être ainsi, inspirés pour réajuster nos façons de faire, il importe d’être vigilants et ouverts à ce qui vient.
 
Joéliah
https://quelemeilleursoit.com
 
Photo Pixabay/efraimstochter
signature

Vous êtes des créateurs, des alchimistes de la vie.

Prenez chaque jour un temps d’union avec votre Présence (conscience, esprit, grand moi…) de manière à pouvoir communiquer librement dans les sphères supérieures.
 
Plus vous vous offrirez d’amour et de joie à votre Présence, plus elle vous offrira de cadeaux.
C’est un échange, une communion, une réunion qu’il est bon de faire le plus souvent possible avec vous-mêmes afin que cela devienne permanent.
Ce rayon violet est là pour vous aider à libérer ce qui peut vous empêcher d’œuvrer. Il peut vous donner la force d’agir, de transformer ce qui reste à transformer vous votre élévation.
 
Le chemin de l’ascension est facile, parfois long car il ne supporte pas de bagage.
Il est donc important de lâcher toutes ces « valises émotionnelles » qui ne servent plus à rien.
Regrets, remords, rancune, colère, sentiment d’injustice ou d’impuissance, amertume, tristesse et autres.
 
Tous vos bagages et parfois ceux des autres que vous avez choisi de porter.
 
Libérez, lâchez, acceptez, pardonnez, effacez et remplacez par la joie d’être en paix.
 
Soyez vous-mêmes, libres et heureux.
Sachez qu’au fur et à mesure de vos besoins, ils se manifesteront et plus beaux encore que vous ne pouvez l’imaginer.
 
Développez cette assurance d’avoir toujours ce dont vous avez besoin et cela se manifestera dans votre vie, c’est le grand pouvoir de l’alchimie, la transformation de la matière.
 
Devenez tous alchimistes de votre vie, de votre création et souvenez-vous que vous êtes sur Terre pour honorer la création, vous aimez et vous élever.
 
Vous êtes toujours grandement aimés.
 
Maitre Saint-Germain, canalisé par Joéliah
 
Https://quelemeilleursoit.com
 
Photo : robert_marinkovic/Pixabay
signature