L’augmentation des valeurs change les résultats.
Je connais un homme qui est au chômage et n’arrive pas à trouver un emploi ou plutôt à garder un emploi.
Pourtant il est spécialisé dans ce qu’il sait faire de mieux.
A chaque fois qu’il fait une période d’essai, il passe son temps à observer tout ce qui ne va pas, à critiquer intérieurement,
puis en rentrant chez lui et auprès de ses connaissances, à détruire l’image de l’employeur, du lieu de travail, des collègues et du mode de fonctionnement.
Son état d’esprit qu’il amplifie à chaque fois, entraine une baisse de fréquence significative. Et il a de plus en plus de mal à trouver… et tout va de mal en pis dans sa vie.
Son rayonnement est si négatif qu’il envoie ce message inconsciemment aux personnes qui pourraient l’embaucher.
Ceci se répercute dans sa famille.
Ceci est un fait très habituel pour un ‘endormi’, un désaligné de sa vraie nature spirituelle.
Il existe pourtant un protocole pour que tout se réaligne.
La première chose à faire est de se débarrasser en conscience de ses habitudes négatives, des souffrances du passé, des mémoires de dévalorisation et de critiques…
J’ai un petit truc qui fonctionne… s’écouter et dès qu’une réflexion intérieure se manifeste, dire : ‘petit moi, tais-toi !’
Puis, remplacer par des habitudes positives.
Orienter son don de critique systématique en critique positive pour pouvoir conseiller éventuellement une amélioration, dans le respect de ce qui est.
Apprécier ce qui fonctionne bien et le noter pour se focaliser dessus, même si c’est petit.
Retrouver la connexion à son soi profond, en se souvenant du choix initial du métier ou de l’activité.
– Quelle est la vraie raison qui a motivé cela et surtout dans quel but ? Quel est le rêve élevant oublié ?
Puis de retrouver l’enthousiasme et la joie de faire ce métier.
Ensuite, de bénir et remercier le patron qui fait l’honneur d’employer (même si c’est une tête de mule – pardon les mules)
Remercier pour cette opportunité d’accomplir ce métier, même si temporairement, il n’est pas tout à fait parfait.
Rêver à plus grand, à plus propre, plus sympa et générer les actions qui peuvent manifester ce rêve dans le quotidien.
Remonter sa capacité au meilleur :
“j’ai réussi à me faire embaucher, c’est que j’ai de la valeur, et je vais donner un peu plus que ce qui est demandé, ainsi je vais apporter de la valeur ajoutée au travail’
Imaginez la différence de fréquence, de vibrations et de respect.
Le patron ressent la différence, les collègues aussi et la vie manifeste alors de profonds changements.
Ceci est valable pour toutes les situations, couple, famille, finances, relations…
L’augmentation des valeurs change toujours les résultats en positif.
Que le meilleur soit !
Chaque jour, nous croulons sous le poids des devoirs que nous impose la vie quotidienne : “je dois faire la vaisselle ou le ménage”, “je dois promener le chien”, “je dois aller au boulot pour toucher ce salaire de misère”, “je dois conduire les enfants à l’école”, “je dois faire vivre ma famille”, “je dois me contenter de peu”, “je dois faire mes devoirs…” ces quelques exemples usuels sont basiques et vous pouvez en trouver des dizaines adaptés à votre vie.
Chacun croule sous des tas de devoirs qui plombent parce qu’ils sont soumis à des jugements ou obligations.
Trouver et libérer les ‘sinon’ qui y sont liés et remplacer les devoirs par des choix conscients est un merveilleux cadeau à se faire pour que notre vie devienne plus paisible.
C’est remplacer la peur par l’amour et cela permet de révéler le meilleur dans chaque situation.
“Je choisis de faire la vaisselle parce que j’aime avoir une cuisine bien rangée, que j’apprécie la propreté et qu’ainsi je me sens mieux” est préférable pour l’esprit à “je dois faire la vaisselle sinon mon conjoint va me critiquer ou je risque d’être jugée comme sale…”
“Je choisis de promener le chien parce que ça lui fait du bien de marcher et ça me fait du bien. J’entretiens ainsi mon corps et j’en profite pour bien respirer, pour libérer ce qui me dérange et pour affirmer des phrases de motivation. En plus, cela me donne l’occasion de rencontrer des personnes et de communiquer plutôt que de rester chez moi” donne plus de valeur à ce moment que de l’attribuer à une corvée.
“Je choisis d’aller à ce travail parce qu’il m’apporte de quoi vivre matériellement et je remercie la vie d’avoir un emploi, même si, temporairement, je n’ai rien trouvé de mieux. J’y rencontre des personnes et ça me permet de communiquer”.
Et si vous voulez vraiment améliorer votre vie, ouvrez-vous à de nouvelles possibilités. Il y en a plein autour de vous plus en accord avec votre vraie nature.
Vous pouvez ajouter : “cependant, je fais le nouveau choix de développer plus de richesses intérieures et extérieures parce que j’ai des talents à exploiter et je vais passer plus de temps à mon développement intérieur pour créer une vie plus prospère sur tous les points”.
Et vous pouvez profiter du temps du voyage au travail pour écouter des audios de motivation personnelle, au lieu d’écouter les infos ravageuses, et surtout de les mettre en pratique !
Un autre cadeau : “Je dois conduire les enfants à l’école parce que ça me rassure de savoir qu’ils sont bien arrivés, parce que c’est un moment privilégié pour communiquer et que je me sens bien de remplir mon rôle de parent et que je peux continuer ma journée avec assurance”.
Chaque ‘je dois’ peut être annulé par d’autres choix. Ce sont les conséquences qui changent.
Il est toujours possible de déléguer une tâche, de gagner plus pour employer quelqu’un à faire ce qui n’est pas à notre goût, de ne pas faire, de troquer un service, de changer de métier, de prendre son temps ou d’accélérer… il y a tant de possibilités.
D’où l’importance de savoir ce que l’on veut vivre, de le déterminer et de tout faire pour arriver à vivre ses objectifs.
Dès que l’amour coule dans les choix conscients, la vie s’écoule plus facilement.
Autre exemple à propos : “C’est bientôt Noël… et les cadeaux ?”
Devoir ou choix conscient ?
Vous pouvez vivre faire le choix de ne pas succomber à la tradition ou faire le choix d’offrir des cadeaux parce que ça vous fait plaisir de voir les autres découvrir vos choix… vous pouvez fuir au loin pour vous trouver des excuses ou participer avec joie… vous pouvez tout faire pour effacer cette fête ou la prendre comme une période de communion… tout est possible et respectable.
Libérez les ‘sinon’ et remplacez par l’amour de choix en accord avec vous-même et votre vie sera de plus en plus paisible.
Alors la prochaine fois que vous vous entendez dire ‘je dois’… remplacez par ‘je choisis’…
Illuminez votre chemin de vie.
Quand j’étais petite, ma mère me punissait toujours pour avoir fait quelque chose de mal. Que j’ai renversé de la farine, cassé une assiette ou sali ma robe – j’ai eu droit à tout.
En même temps, j’étais l’une de ces enfants à qui cela arrivait constamment sans mauvaise intention.
Un jour, ma mère a été invitée pour féliciter un ancien collègue, qui prenait sa retraite. Comme j’étais seule, j’ai dû y aller avec elle.
La mère du monsieur, une Grand-mère d’environ 80 ans, nous accueillit.
Elle avait un magnifique ensemble de thé en porcelaine spécialement réservé aux invités, comme il se doit.
L’hôtesse décida de nous donner du thé et, voulant l’aider, j’ai cassé une de ses tasses.
Ma mère m’a giflé et a commencé à crier.
Je pleurais de peur de recevoir une autre gifle, mes lèvres tremblaient.
Alors, la grand-mère m’a pris par l’épaule, m’a poussé loin de ma mère et lui a dit :
“Arrêtez de crier sur l’enfant ! Qu’est-ce qui est si effrayant ici ? Et si vous aviez cassé la tasse, est-ce que je devrai aussi vous crier dessus ?”
Maman était confuse et se tût.
La vieille dame poursuivit : ‘un morceau de porcelaine peint ne vaut ni les larmes d’un enfant ni vos nerfs. En y réfléchissant, il y avait un service pour six personnes, et maintenant il est juste devenu pour cinq. Si nous avons plus de trois invités, ce qui est si rare, je boirai dans une tasse ordinaire.
Puis elle sorti une nouvelle tasse et versa le thé comme si de rien ne s’était passé.
Et au moment de rentrer à la maison, la grand-mère a emballé la soucoupe restant dans du journal et me l’a donnée.
Aujourd’hui, je ne me souviens plus de son nom mais cette leçon a été retenue par ma mère et moi pour le reste de nos vies, même si, bien sûr, elle ne me l’a pas admis.
Elle n’est plus en vie et la soucoupe est toujours dans mon appartement.
Et quand mes enfants sont malicieux, mon regard se souvient de la fine tasse et je n’ai plus envie de crier…
Auteur inconnu

Dans les pays soumis à l’hiver, le mois de décembre est vraiment particulier dans l’année. C’est en même temps celui où la lumière du jour décline fortement avec parfois un brouillard qui prend plus de place et raccourcit notre champ de vision nous obligeant à nous concentrer davantage et à être plus vigilant, et celui où les lumières de Noël illuminent le regard et apportent de la joie au cœur.

Et c’est le temps de réflexion spirituelle sur notre année.
Qu’avons-nous accompli qui peut nous élever ? Qu’avons-nous apporté de bon au monde ? Quelle différence avons-nous fait dans notre vie et celle des autres ?

Avons-nous fait plus attention à notre corps et à notre âme ?
Avons-nous enfin pu lâcher ce qui nous empêche de nous élever, mis plus de joie dans notre quotidien, plus de conscience d’être ?

Reprendre la maitrise de son esprit est essentielle pour pouvoir vivre en paix dans un monde si chaotique où une grande partie du monde politique s’accorde à nous diriger vers un monde cadré, sombre, violent, séparatif.

Notre Source divine est vraiment différente. Elle est lumineuse, libre, joyeuse, créative, amicale, généreuse, aimante et sait que tout est accessible en fonction des besoins.

C’est cette relation que nous devons privilégier, en libérant tout ce qui nous empêche d’être libres et légers.
Chaque choix que nous faisons est un peu comme choisir entre la pilule bleue et la rouge dans Matrix.

Quelques exemples d’absorption de pilules bleues qui collent à la matrice :
Les médias qui nourrissent la violence et la peur, les publicités qui savent cibler et orienter les pensées de manière plus ou moins évidentes, les films toxiques, la politique politicienne fermée à la démocratie, la nourriture morte, grasse et sucrée, l’alimentation industrielle, l’alcool lorsqu’il mène à l’ivresse, le fluor (robinet et dentifrice), les produits chimiques ingérés ou pour les nettoyages, la drogue, les addictions non contrôlées, la violence intérieure, vouloir toujours plus et tout de suite, le sport virtuel, actuellement le foot, l’obéissance à des lois humaines inhumaines, la pornographie… et tant d’autres.

Pilule rouge qui libère : développer le silence, ouvrir sa conscience, prendre du recul, observer et se relier à son Soi profond, écouter des musiques de fréquences élevées, aller en soi libérer ce qui bloque, lâcher les rancunes et l’orgueil, choisir la paix et la sérénité, pardonner, se relier à la nature, boire de l’eau purifiée et dynamisée, pratiquer des jeûnes ou des diètes, détoxiquer son corps, manger ‘vivant’, faire du sport pour le bien de son corps, avoir des activités qui déclenchent des hormones de bonheur, partager un repas avec des amis et boire un bon vin en honorant ce moment précieux.

Pilule bleue : médicaments pour dormir, pour se réveiller, pour se déstresser. Dormir avec le téléphone ou la wifi allumés, avec un fond sonore, de la lumière, dans une pièce trop chauffée…
Pilule rouge : marche au grand air dans la journée, paix intérieure, lecture apaisante, moment de jeux partagés, grandes respirations, méditations, dormir en paix et dans le noir pour régénérer sa pinéale, aérer la chambre.

Il y a tant de ‘colles’ aux basses fréquences que nous n’en avons pas toujours conscience.
C’est un chemin lumineux qui nous attends et parfois nous prenons le chemin boueux.

Pour suivre l’élévation vibratoire de la Terre et vivre libres, nous devons veiller à développer notre corps de lumière et arrêter de nous accrocher à l’illusion du monde ‘humain’.
Nous devons être du monde et pas de ce monde… comme l’enseignait le Christ.

Aimer, s’aimer, partager, bénir la vie, libérer ses émotions lourdes, développer la joie de vivre, bénir son corps et le respecter comme un temple vivant… il y a tant de possibilités.

Si nous choisissons la lumière, à nous de prendre conscience des pilules que nous avalons à chaque choix et de privilégier de plus en plus l’amour, le respect et l’honneur à notre Source et donc à l’univers.

Que le meilleur soit !

Joéliah.

Info : mon nouveau programme ‘devenir chef étoilé de sa vie’ semble paraitre au premier abord, déconnecté de la spiritualité que j’enseigne depuis des années. Il n’en est rien !
Il est juste dans une approche différente avec des métaphores sur la cuisine (notre monde intérieur) afin d’avoir une compréhension nouvelle de soi et surtout des recettes pour pouvoir agir concrètement.
Après un petit bug de lancement qui est réparé, vous pouvez le découvrir en entier ici  : https://chefetoile.learnybox.com/

Nota : ce ne sont pas des recettes de cuisine !
Être chef de Soi, c’est se responsabiliser, s’aimer et se connaitre, se maitriser quand il le faut et pouvoir offrir son meilleur ; et chef ‘étoilé’ c’est éveiller la lumière dans sa vie, nous en avons tant besoin !

Qu’y a-t-il dans ma tasse ?
« Vous tenez une tasse de café, quelqu’un arrive et vous heurte et vous fait renverser votre café partout. Pourquoi avez-vous renversé le café ?
“Eh bien parce que quelqu’un m’a poussé, bien sûr”…
Mauvaise réponse.
VOUS avez renversé le café parce qu’il y avait du café dans votre tasse.
S’il y avait eu du thé dans la tasse, vous auriez renversé du thé.
Tout ce qui se trouve à l’intérieur de la tasse, c’est cela qui va déborder.
Par conséquent, lorsque la vie se produit et vous secoue, ce qui arrive souvent, tout ce qui est à l’intérieur de vous sortira.
Nous devons donc nous demander : “Qu’y a-t-il dans ma tasse ?”
Quand la vie devient difficile, qu’allons-nous faire déborder ?
La joie, la reconnaissance, la paix et l’humilité ?
Ou la colère, l’amertume, les mots durs et la réactivité ?
Qui choisit ?
A partir d’aujourd’hui, travaillons à remplir nos tasses de gratitude, de pardon, de joie, de paroles d’affirmation pour nous-mêmes et de gentillesse, de douceur et d’amour pour les autres.
La vie est amour, joie et bonheur.
Il faut du temps pour laver les vêtements boueux dans la machine à laver. OK ? Réveillez-vous.
Si vous voyez que quelqu’un est en colère ou vous porte de la haine ou de la jalousie, peu importe.
Donnez-leur un peu de temps pour se recentrer.
Comprenez qu’il leur faut du temps pour essuyer leur poussière intérieure.
Vous devez avancer dans la vie avec la clarté de l’esprit, la pureté dans le cœur et la sincérité dans l’action.
Détendez-vous.
Soyez à l’aise avec vous-même et avec tout le monde autour. “
Sri Sri Ravi Shankar
Une fille dit à sa mère que tout tourne mal pour elle ; elle a probablement échoué son examen de maths et son petit ami vient de la quitter pour sa meilleure amie.
Dans ces périodes tristes, sa mère connaît la meilleure chose à faire pour encourager sa fille : ” Je vais te faire un gâteau délicieux. “
La mère prend sa fille dans ses bras et la guide vers la cuisine, tandis que sa fille essaye de sourire.
Alors que la mère prépare les ustensiles et les ingrédients, sa fille s’assoit au comptoir.
Sa mère demande :
” Ma chérie, aimerais-tu un gâteau au chocolat ? “
Sa fille répond :
” Bien sûr, maman, tu sais combien j’aime tes gâteaux.”
“D’accord…” dit la mère et ajoute : “bois d’abord un peu de cette huile”
Choquée, la jeune fille répond : “Quoi ?!? Pas question !!!”
– “Que dirais-tu alors de gober quelques œufs crus ?”
A cela la fille répond : “Tu plaisantes ?”
– “Que dirais-tu d’un peu de farine ?”
“Non maman, Je serais malade !”
La mère répond alors : “Toutes ces choses individuellement sont immangeables ou pas très bonne en goût, mais si tu les mets toutes ensembles et les cuits, elles se transforment en un gâteau délicieux !”
La Vie, travaille de la même manière.
Quand nous nous demandons pourquoi elle nous fait
passer par ces périodes difficiles, nous ne réalisons pas ce que ces événements peuvent nous apporter.
Seulement elle sait et ne nous laisse pas tomber.
Nous n’avons pas besoin de gouter les ingrédients crus,
seulement croire en la perfection de la Vie, et savoir que quelque
chose de fantastique va survenir en son temps parfait.
Laisse l’amour agir et prépare-toi a manger le meilleur qui s’en vient.
Adapté par Joéliah d’une histoire d’un auteur inconnu.

Et voilà ! Après un mijotage de plusieurs semaines voir années et le coup de pouce du recalibrage pour oser, mon nouveau programme d’amélioration de soi, est à point.
Reste à le sentir, le gouter et le savourer…

Complètement différent de celui des Rayons Sacrés, il est beaucoup plus à la portée de tous, plus court, moins ésotérique, plus ludique et pratique.
Le tout basé sur des métaphores en relation avec la cuisine : ‘sa propre cuisine intérieure’.

La cuisine est un monde devenu très à la mode dans les émissions comme ‘Top Chef’, ‘le Meilleur Pâtissier’ ou encore ‘Cauchemar en cuisine’ ou le feuilleton ‘Ici tout commence’ qui se passe dans une école gastronomique.

J’en regarde parfois et je me dis que mes recettes seraient bienvenues à certaines personnes afin qu’elles retrouvent confiance en elles, plus d’équilibre dans leur vie, plus d’écoute et d’harmonie, de respect ou de valorisation.

Il y a quelques jours, j’ai entendu Guy Savoy, nommé avec deux autres chefs étoilés, “meilleur cuisinier du monde”, expliquer que son titre est dû à de multiples critères comme aimer son métier, avoir une bonne brigade motivée, toujours être attentif et se renouveler, vouloir faire plaisir et apprécier l’excellence, avoir de bons fournisseurs et d’excellents produits.

Exactement ce qu’il faut pour que notre ‘restaurant’ intérieur, notre vie soit meilleure, voire étoilée !

C’est ce que je vous propose de découvrir dans mon nouveau programme ‘Devenez Chef étoilé de votre vie’  (https://chefetoile.learnybox.com/)

A partir de 24 bases de réflexions, suivies de recettes en audios et des exercices s’y rattachant, vous serez guidés pour agir au mieux. Il y a aussi quelques bonus en vidéo.

Vous pourrez ainsi réfléchir sur le mode de fonctionnement de votre resto intérieur (mode de pensées récurrentes, peurs, émotions, habitudes, ou encore comprendre pourquoi il est important d’épicer sa vie ni trop, ni trop peu pour lui donner de la saveur…) et avoir de nombreuses recettes pour l’améliorer.

De quoi ravir tous vos sens !

A partir des mêmes ingrédients, chacun peut faire une recette personnelle adaptée à qui elle ou il est, pour se sublimer.

Il est peut-être venu le temps de ‘réinventer’ ou réenchanter votre vie.

Et si cette année, l’étoile du sapin de Noël était votre propre étoile de cheffe ou chef de votre Vie ?
Cela ne tient qu’à vous.

Vous pouvez faire de cet ‘Avent’ une période d’illumination intérieure.
Une seule certitude : si vous suivez toutes les recettes, vous serez bonifiés.

Voulez-vous être votre propre cadeau cette année ?

Cliquez ici pour découvrir son contenu et vous inscrire, si cela titille vos papilles : https://chefetoile.learnybox.com/

Que la meilleure étoile soit !

Joéliah

Dans un article récent, je vous indiquai mon envie de passer à une étape différente, ce qui, comme souvent, à raisonné avec beaucoup de personnes (et même une qui à ‘pété un plomb’ le même jour que moi, ce qui l’a libérée aussi !).
Envie et parfois besoin vital, pour vivre enfin libre, exprimer ses potentialités différemment, être plus ‘à jour’ dans son énergie.
Enfin oser être, fidèle à soi, tout en étant différent-e. Tout évolue, nous aussi.

Parfois il suffit d’une décision ferme, parfois d’un besoin préalable de libérer des peurs et d’avoir l’audace et suffisamment d’amour pour changer de vie.

Tout se place au juste moment.
J’avais ce projet depuis plusieurs années, mais il restait dans un coin de l’ordinateur.
Un peu comme l’oracle de la nature, que j’avais reçu en 3 jours et mis 10 ans à le concrétiser au moment où j’avais enfin l’argent pour payer le façonnage et l’impression, le lieu pour stocker les boites et la bonne énergie. Avant, ce n’était pas possible malgré l’envie.

Je vais proposer nouvelle approche du développement de soi, de manière moins ésotérique que les rayons sacrés et bien plus ludique, pratique et métaphorique bien d’actualité et à la portée de tous.
J’ai bien avancé dans la construction de ce nouvel enseignement, aidé par mon fils qui, comme par hasard, habite maintenant à 5mn de chez moi avec sa compagne et leur tout nouveau bébé.
Merci la vie !

Si vous avez un projet, un désir, un besoin et que vous trouvez que ça ne va pas assez vite, observez votre manière d’être et méditez sur cette petite histoire :
Un escargot commence à grimper à un cerisier par une journée froide et venteuse de fin de printemps.
Les moineaux sur l’arbre suivant se moquent en le regardant.
L’un d’eux s’envole vers lui et lui demande :
– ne vois-tu pas qu’il n’y a pas de cerises sur cet arbre ?
Sans interrompre son chemin, l’escargot répondit :
– Il y en aura quand j’y serai…

Quelle foi ! En effet, il suffit de savoir ce que l’on veut, d’avoir du courage, de la patience et de la constance, et une foi sans faille que le meilleur sera là au bon moment.
Il est souvent bon de donner du temps au temps, tout arrive à point nommé et quand l’assurance du meilleur est là, d’oser le manifester dans la matière.
S’impatienter ou vouloir aller trop vite ne sert à rien tant que l’énergie n’a pas mûri assez notre besoin.

Que ce soit pour oser déclarer sa flamme ou au contraire divorcer, changer totalement de métier ou d’alimentation, se mettre à son compte ou enfin au sport, peu importe, tant que ce n’est pas bien installé en soi, l’extérieur ne s’aligne pas ; par contre, dès lors que cela est clair en soi, tout se met en place facilement.

Écoutez-vous, vos ressentis, observez les ajustements qui se font, modifiez si besoin, agissez et faites confiance à l’Être merveilleux que vous êtes pour oser.

Que le meilleur soit !
Joéliah

Vous avez peut-être remarqué que parfois, on accumule des petites émotions qui n’ont l’air de rien.
Une frustration suivie d’une pensée ‘ce n’est pas grave’, une déception, toujours suivie de ‘mais ce n’est rien…’ et la vie continue.
Et un jour pas fait comme un autre, il y a un petit rien, une réflexion ou une action qui agit comme une goutte d’huile sur le feu et la réaction est démesurée.
Si les ‘ce n’est pas important’ libèrent l’émotion et empêchent de rajouter de l’émotion, elle n’annule pas forcément la blessure qui a été ravivée.
Se sentir rejeté ou abandonné, trahi, humilié ou trouver que c’est injuste, fait partie des 5 blessures que l’âme connait bien.
Elles sont universelles.
Il y a quelques années, j’ai été inspirée à écrire un livre ‘Le carnaval des âmes’ où une quinzaine de blessures sont recensées comme le sentiment d’inutilité, de non-reconnaissance, de déni, d’impuissance ou de négligence.
Mardi, ça m’est arrivé, j’ai littéralement ‘pété un câble’ pour un petit rien. Toute ma peine et la colère bloquée avec est sortie d’un coup…
J’ai pu exprimer ce que je gardais enfoui depuis quelques mois, et heureusement, j’ai eu affaire à une personne intelligente.
Et ça fait du bien d’être écoutée et comprise.
Et comme la vie a de l’humour… mercredi, le câble du téléphone a été arraché par une mini tempête.
Plus de communication Interne nette !
Un bon moment de recentrage obligatoire.
Ce matin, le câble est tout neuf… le technicien est passé et a changé l’ancien, trop vieux, et c’est gratuit.
Waouh ! Merci la vie pour la manifestation imagée de ce que je vis car j’ai une vraie envie de communiquer différemment depuis quelques mois et je n’ose pas franchir ce cap.
Je pense que c’est le moment de passer à autre chose.
L’enseignement des Rayons sacrés n’est plus mon actualité.
Nous avons tous des paliers à passer comme les graduations scolaires.
Ce qui est fabuleux pour une classe, ne l’est plus pour une autre qui a déjà intégré les leçons.
L’énergie mondiale change, se raccrocher à ce qui n’est plus en phase avec soi n’a plus lieu d’être tout en sachant que ça peut être bon pour d’autres.
Et vous, n’y a-t-il pas un grand changement qui vous titille et que vous n’osez pas faire ?
Et si c’était le bon moment de changer, d’oser être ce que vous êtes à cet instant présent et non plus vous accrocher à l’ancien vous ?
Temps de lâcher l’image que les autres attendent de vous ou que vous bloquer pour être bien vu, ne pas être jugé ou autre ?
Alors vive l’interne net et Internet qui me permet de communiquer avec vous depuis 27 ans !
Que le meilleur soit !
🤍1. dites oui à ta vie
C’est un honneur d’être ici en tant qu’être humain.
🤍2. Ne cherchez pas votre vérité à l’extérieur, mais à l’intérieur de vous-même.
🤍3. Réalisez que chaque action pacifique, aussi petite soit-elle, est tissée dans un champ énergétique global. De cette façon, vous contribuez directement à la paix mondiale.
🤍4. Permettez à l’amour d’entrer dans votre vie sous toutes ses différentes formes telles que : la gratitude, la joie, l’acceptation, le pardon, l’honnêteté.
🤍5. Soyez reconnaissant et reconnaissez la valeur de chaque seconde de votre passé et de votre présent.
🤍6. Ressentez votre cœur et vivez-le, suivez votre impulsion cardiaque.
Votre cœur vous guide avec la vérité du moment là où c’est bon pour vous maintenant.
🤍7. Donnez-vous le droit d’entrer en contact avec la source de la création.
🤍8. Rencontrez les enfants comme des égaux.
🤍9. Ne résonnez pas avec des actions peu lumineuses.
🤍10. Sachez que tout ce que vous envoyez vous reviendra.
🤍11. Pardonnez à tous ceux qui sont dans votre vie maintenant ou qui ont été dans votre vie dans le passé.
🤍12. Respectez le libre arbitre de tous vos semblables, quelles que soient leur nationalité et leur apparence.
🤍13. Faites ce que vous aimez et ce qui vous rend heureux.
Aime toi toi-même.
🤍14. Vivez votre appel.
🤍15. Vivez le changement en vous et dans votre vie que vous aimeriez voir dans le monde.
🤍16. Une situation qui n’est plus dans votre bien divin, vous pouvez soit l’accepter, soit la changer, soit en créer une meilleure.
🤍17. Respectez la nature et reconnaissez sa beauté.
🤍18. Éloignez-vous de tous les canaux médiatiques qui vous dépriment et engagez-vous dans des choses positives.
🤍19. Maintenez le contact avec les personnes qui sont bonnes pour vous.
🤍20. Écoutez ce que votre corps vous dit et soyez conscient que toutes les maladies physiques ont toujours une origine dans votre vie mentale et/ou émotionnelle.
🤍21. Une fois que vous êtes dans votre cœur, votre vibration augmente immédiatement. Vous n’avez rien à faire de plus pour cela.
🤍22. Ne faites de mal à aucun être vivant en pensée, en parole ou en action.
🤍23. L’amour est la force la plus transformatrice qui existe dans le monde. Utilisez-les et faites face à toute violence avec amour et compassion.
🤍24. Votre voix change le monde. Nous vivons dans le monde et en partageons la responsabilité.
*Christina von Dreien*
Via Reiner Glaser, merci.