AUJOURD’HUI, JE VAIS À LA RENCONTRE DE MA DIVINITÉ

BIENTÔT À LA PORTE DE LA NOUVELLE ANNÉE 2024

IL Y A BEAUCOUP D’INFORMATIONS QUI CIRCULENT SUR CETTE NOUVELLE ANNÉE PLUS SPÉCIALE ON DIRAIT

QUE POUVEZ-VOUS ME DIRE SUR CETTE ANNÉE 8 UNIVERSELLE ?

ET POURQUOI ELLE SEMBLE PLUS SPÉCIALE ?

« Je commencerais sous l’angle des chiffres, le chiffre 8 par l’addition du 2+2+4 = 8

« Le chiffre 8 de par ses éléments qui le compose, j’y vois 2 chiffres 4 (le chiffre 4 et l’addition des 2 chiffres 2)

« Donc deux mondes, le monde matériel et le monde spirituel comme le démontre la carte de la LOI DU RETOUR.

« Tu connais cette carte que nous avons créée ensemble pour démontrer les deux mondes qui forment dans son unité spiralée le chiffre 8. »

MAIS COMMENT VONT SE MANIFESTER CES DEUX MONDES DANS NOTRE RÉALITÉ ?

Deux mondes qui s’affrontent ou s’harmonisent.

« Le premier monde en bas représente les 4 éléments avec les dauphins qui circulent leur énergie dans les deux mondes avec l’épée de la justice qui s’élance vers le haut, la justice divine, la loi du retour. On récole ce que l’on sème, tout simplement.

« Cette année sera spéciale justement à cause de cette loi de cause à effet. Vous pourrez voir cet évènement de très près cette année puisque cette loi vibrera différemment ces 2 mondes à l’intérieur de vous.

« Le deuxième monde deviendra la clé dans laquelle vous aurez accès à la vibration de votre fleur de vie, symbole d’ouverture et d’harmonie et ainsi vous laisser accueillir par la divine étincelle HEITH, lumière céleste qui circule entre les deux mondes comme un point zéro du rien et du tout.

« Même si tu y vois parfois les deux mondes s’affronter, se détruire, ce sera au final une résonance comme un écho de cette LOI DU RETOUR toujours dans le but d’harmoniser. »

DONC UNE ANNÉE DE GRATITUDE DANS CETTE RÉCOLTE POUR CHACUN D’ENTRE NOUS.

« Oui, réjouissons-nous de chaque moment sacré, c’est le plus beau des présents. »

BONNE ET LUMINEUSE ANNÉE 8

DANS L’OUVERTURE ET L’HARMONIE

Murielle Robert, www.muriellerobert.com

Cette période de fin d’année est transformatrice en profondeur. C’est le juste moment pour aller extirper les comportements habituels restrictifs pour son évolution et qui sont souvent cachés aux yeux de ceux qui n’en subissent pas les effets, comme la haine, le désir de vengeance, l’orgueil, la possession, l’envie de détruire…
 
Certaines personnes sont championnes pour cacher leur vraie nature, mais l’âme sait ! L’Esprit sait ! L’ADN contient les informations…
 
Si vous voulez vraiment vivre en paix, alignez votre intérieur et votre extérieur sur cette fréquence de sérénité.
 
Libérez ce qui vous fait mal – votre passé douloureux, votre manque de confiance, votre dévalorisation, votre dureté envers vous-même.
 
C’est le bon moment pour se pardonner, pour pardonner aux autres, pour libérer toute son histoire et celle de ses ancêtres, de la société en général mais surtout, pour annuler et effacer complètement les programmes qui ont entraîné ces mauvaises habitudes, ces erreurs, ces vices et tout ce qui colle à la dimension de la séparation et de la dévalorisation intérieure lumineuse.
 
C’est le juste moment pour dire STOP à tout ce qui dérange.
L’extérieur est le reflet de son intérieur.
Les personnes qui se manifestent dans son quotidien sont des projections matérialisées de concepts intérieurs.
 
Demander pardon et recommencer, même quelques semaines ou mois plus tard, fait avancer à la lenteur d’un escargot… tant que l’humain ne décide pas de changer fermement.
 
Tout commence par l’amour de soi, de son divin intérieur et par son respect.
Puis le choix ferme et fort de se transformer.
 
Faire des exercices de libération, oser aller réellement dans ses profondeurs chercher la cause de ses actions, changer en conscience ses habitudes en se surveillant constamment et en se tournant vers une nouvelle vie ; libérer et aimer son nouveau Soi, ce nouvel être libre, fait voler comme un aigle dans le ciel pur de son âme.
 
Tout devient clair, facile et la vie prend une nouvelle tournure.
 
S’aimer, se libérer, aimer et libérer les autres, c’est se, et leur donner l’autorisation d’être différents.
 
C’est aussi se libérer de ce qui a pu entrainer ce qu’ils nous ont fait. Changer les programmes qui ont attiré cela.
 
C’est en allant libérer les peurs et les programmes qui tournent en permanence dans notre subconscient que l’on peut guérir et libérer les autres.
 
Qui n’a jamais été trahi par une personne qu’il aimait particulièrement en accusant à son tour cette personne de traitre, alors que le vrai traitre est le programme intérieur de non confiance à soi et aux autres, et de non manifestation de sa maitrise ?
 
Qui n’a jamais laissé à plus tard ce qu’il devait faire le jour même et blâmé le fait que rien n’avance, alors que la source est la procrastination, la peur, la paresse ou la dévalorisation extrême de soi ?
 
Il en est de même pour tout ce qui nous dérange.
Au lieu d’accuser l’autre de tous vos maux, remettez-vous au centre du jeu et libérez les programmes intérieurs qui vous minent.
 
Détruire l’autre ou les autres ne détruira jamais votre mal-être.
 
Par contre, détruire les programmes intérieurs qui abaissent vos vibrations, qui vous torturent ou vous désespèrent oui !
 
L’ego oublie que l’âme sait ! Osez la tendresse, osez la douceur, osez le droit au changement, osez l’amour réel et vous vous sentirez tellement mieux.
 
C’est en choisissant des actions fortes que vous pouvez changer votre vie et donc celle des autres.
 
Observez ce que vous avez vécu cette année ou ces dernières années et libérez maintenant pour ne pas renouveler l’an prochain.
 
Prenez un temps d’introspection, osez parler face à face avec les personnes impliquées, mettez les choses au clair, à plat.
 
Aimez-vous, aimez les autres, mais soyez fermes dans vos décisions. Ne tergiversez plus !
 
Nul ne peut attirer de nouveaux résultats en gardant les mêmes comportements.
C’est un vrai changement intérieur qui peut changer l’extérieur.
 
Mettez des couleurs d’amour, de sagesse, de respect, de joie, d’abondance, de valorisation, de fraternité et autres bienfaits dans votre vie, dans votre monde, dans votre quotidien.
 
Belle libération
Joéliah
https://www.facebook.com/alasourcedubonheur/
 
Image spirit of the rainbow
Je vous souhaite le meilleur possible pour cette fête de Noël, dans la lumière, la paix, le respect et l’amour.
Seul-e, entouré-e de ceux que vous aimez ou au travail, que la grâce de ce temps particulier vous recouvre de tous ses bienfaits.
Souvenez-vous que Vous êtes la lumière !
La Source divine est en vous.
Répandez-la et tout l’amour possible, autour de vous, dans vos activités, dans vos messages, dans vos intentions…
Une vision à méditer :
“Ne soyez pas illusoire, Jésus n’est pas mort pour vos péchés.
Cette pensée est très confortable, en plus d’être stupide, car elle vous libère de toute responsabilité pour les erreurs que vous faites ; cher frère, c’est absurde.
Jésus a été tué parce qu’il était libre, qu’il prêchait avec amour, qu’il utilisait le pouvoir de son esprit, qu’il exprimait ses pensées, qu’il manifestait les choses, qu’il guérissait, qu’il insistait pour respecter la femme, qu’il prenais soin de la nature et qu’il était un révolutionnaire.
Il affirmait que la maison de Dieu est partout et que l’amour et le respect de son prochain, comme soi-même, sont les principales bases.
Jésus était un être très évolué.
Ils pensaient que tout s’arrêterait avec la mort physique de Jésus, mais ils n’imaginaient pas la portée de leurs messages.
Jusqu’à aujourd’hui, nous sommes manipulés en nous accusant de sa mort et en disant que c’était un sacrifice pour nous.
Ils utilisent son image brisée pour créer peur, culpabilité, douleur et souffrance.
Personne ne meurt pour ce que nous appelons les péchés des autres.
Jésus a été tué parce qu’ils avaient peur de lui, comme tous les grands maîtres et défenseurs de la Terre qui sont morts.
L’obscurité a peur de la vérité et de l’amour.
Quand Jésus est venu, il était un révolutionnaire qui pensait différemment des autres.
Il n’obéissait pas au système, il a défié le système de l’époque et les lois.
Il a expliqué que l’église était un repaire de voleurs et que les dirigeants politiques et ecclésiastiques (prêtres, scribes et pharisiens à l’époque) étaient insensés et des guides aveugles.
Il a enseigné que la puissance de la foi était intérieure, que le royaume de Dieu est à l’intérieur et que tout ce qu’il faisait, nous pouvions le faire aussi.
La même élite esclavagiste qui l’a crucifié a fait de lui le plus grand messager de Dieu et chef d’église trois cents ans plus tard, pour les mêmes intérêts de domination et de manipulation.
Ils ont déformé son message à l’opportunité du pouvoir politique et religieux de toujours et jusqu’à nos jours.
Il savait que cela arriverait, c’est pourquoi il a enseigné : « Cherchez la vérité et la vérité vous libérera, plus non des serviteurs.
Jésus n’a pas été perturbé par la crucifixion, il l’attendait.
Il aurait pu partir, mais il ne l’a pas fait.
Il aurait pu arrêter le processus n’importe quand.
Il avait ce pouvoir, mais il ne l’a pas fait.
Il s’est permis d’être crucifié pour qu’il puisse être le salut éternel de l’homme.
Jésus a dit : « Regardez ce que je peux faire. Ce qui est vrai et sachez que ces choses et plus encore vous le ferez aussi.
Jésus a dit que vous êtes des dieux ; pourtant vous ne le croyez pas. Si vous ne pouvez pas croire en vous-mêmes, croyez en lui.
La compassion de Jésus était tellement importante qu’il a supplié pour une forme et créé une nouvelle façon d’impacter le monde afin que tout le monde puisse venir au paradis.
Le vrai salut, a-t-il dit, c’est la réalisation de soi.
Jésus a vaincu la misère et la mort.
Et il nous a appris que nous pouvions aussi.
Le plus grand enseignement du Christ n’est pas que nous aurons la vie éternelle, mais que nous l’avons déjà.
Jésus nous a appris non pas que nous aurons une fraternité avec Dieu, mais que nous l’avons déjà.
Jésus nous a appris que nous sommes les créateurs de notre réalité et que la vie peut être autrement pour nous, au-delà de notre façon de penser.
Nous tuons Jésus par peur et parce que les promesses de Dieu sont trop belles pour être vraies.
Nous ne pouvons accepter la plus grande vérité.
Donc nous devons nous réduire à une spiritualité qui enseigne la peur, la dépendance et l’intolérance plutôt que l’amour, le pouvoir et l’acceptation.
Nous sommes pleins de peur et notre plus grande peur est que la plus grande promesse soit le plus grand mensonge de la vie.
Jésus a été crucifié parce qu’il était un révolutionnaire qui a défié le système, prêché l’amour, donné de l’importance au pouvoir de l’esprit et prôné le respect de la femme et de la nature.
Jésus a enseigné que la maison de Dieu est partout et a souligné l’importance de l’amour et du respect du prochain comme principes fondamentaux.
Il nous a appris que nous sommes tous UN.
Nous continuons à manipuler l’image de Jésus pour créer la peur, la culpabilité et la souffrance, ainsi que l’idée que sa mort était un sacrifice pour les péchés.
Jésus a défié les lois et dénoncé la corruption dans l’église et les dirigeants politiques de l’époque.
Jésus a enseigné que le pouvoir de la foi est en chaque individu et que le royaume de Dieu est à l’intérieur.
Jésus nous a fait prendre conscience de l’importance de rechercher la vérité pour atteindre la vraie liberté et il a souligné que la vérité est libératrice et non esclavagiste.
Jésus a enseigné le pouvoir de la pensée et la capacité de créer la réalité à travers elle.
Jésus nous a appris à être compatissant.
Jésus a enseigné que les gens sont les créateurs de leur réalité et qu’ils ont la vie éternelle, la fraternité avec Dieu et tout ce dont ils ont besoin à travers leur pensée.
Arnold Beltram
Image auteur inconnu.
Tous les êtres éveillés passent par un stade ; la nuit noire de l’âme.
Un temps où plus rien ne semble avoir de sens.
Un temps de perte de repères ou tout semble s’effondrer autour de soi et où il n’y a plus personne pour se raccrocher à la vie.
Un temps où il ne reste que soi face à l’univers.
Uniquement l’étincelle de lumière en soi qui brille et qui nous soutient dans cette traversée du désert.
Ce temps peut être court ou long selon l’alimentation de la lumière intérieure. C’est un test de foi, un test d’amour pour la vie.
En cette période très trouble, il est normal d’avoir ce passage à vide. L’important est qu’il ne dure pas trop longtemps.
Certaines personnes perdues dans les méandres de leurs émotions peuvent alors vouloir quitter ce monde qui n’a plus de sens selon leurs valeurs et c’est ainsi que beaucoup de personnes, même très jeunes choisissent de partir volontairement ou entrent dans une déprime asservissant leur être lumineux.
Elles ne se sentent pas ou plus assez fortes pour participer au changement.
Leur grande question : ‘A quoi cela sert de vivre dans ces conditions ?’ Une question qui abaisse fortement la fréquence vitale.
La réponse peut être fatale. Certaines personnes quittent ce plan volontairement, ou laissent la vie les ‘suicider’. Elles peuvent faire des choix aux conséquences négatives à plus ou moins long terme et le regretter.
Sans la connexion à leur âme, rien ne semble important à leur être de lumière qu’elles ont oublié.
Pour les personnes qui prient, qui ont foi en un monde meilleur,
c’est souvent là qu’il y a la lueur salvatrice et la compréhension que si nous sommes incarnés en cette période, c’est parce que chaque être a son rôle à jouer pour l’avènement du Nouveau monde.
Un lâcher-prise face aux autres et une foi de vivre un monde meilleur se met alors en place, comme un détachement de la matrice.
Le détachement des autres se fait dans l’acceptation que chacun est 100% pleinement responsable de sa vie, de ses choix et de leurs conséquences.
La compréhension de l’éternité s’active avec celle des diverses incarnations et que peu importe la durée, c’est la qualité de l’incarnation qui compte.
Le film devient évident avec tous les acteurs.
Il y a ceux qui suivent la voie sombre et jouent à merveille leur rôle de dominateurs usant des stratagèmes les plus vils pour réussir leur mission. Les ‘méchants’ qui pimentent la transformation et sans le vouloir forcément, aident au réveil d’un grand nombre de personnes.
Il y a aussi, les personnes endormies à leur vraie nature spirituelle qui font ce qu’elles pensent être le mieux pour leur bien.
La peur de la maladie et de la mort est forte face à l’inconnu.
Elles font confiance à ce qui, extérieur à elles, peut les sauver.
Elles écoutent le metteur en scène et suivent les ordres au geste près parfois.
Elles répètent le scénario sans chercher à le changer.
Elles ont peur de perdre et sont dans l’illusion de la séparation.
Et il y a les personnes qui ne veulent pas participer au film ou qui improvisent un autre scénario en trouvant des ressources intérieures. Elles déstabilisent toute la production.
Ce sont les rebelles, les électrons libres qui ont foi en la Source de toutes choses pour établir leur royaume intérieur.
En fait, ces dernières ont un secret.
Elles savent qu’elles sont créatrices grâce à la Force de vie intérieure, elles sont reliées à leur vraie nature divine, et ont déjà lu le livre sacré jusqu’au bout, là où il est dit que ceux qui refuseront la marque de la bête entreront en leur temps dans le royaume de la lumière établie.
Elles ont foi en l’amour authentique salvateur.
Elles savent que n’est pas Jésus qui doit revenir en personne et que c’est son enseignement qui doit se manifester par un plus grand nombre d’êtres sur Terre pour que le Nouveau monde se mette en action.
Pas à travers une religion ou une autre qui se réfère à lui, mais librement par l’institution du respect, de l’équité, de l’entraide, de la connaissance et du respect de la nature des individus et de la nature car chaque personne est un être cosmique spirituel incarné.
Le royaume sera actif grâce à la nouvelle humanité debout, libre et éveillée. Consciente de ses droits qui mettra en avant la grandeur de la Vie, le divin en chacun.
C’est le temps du grand réveil et de la droiture.
Il est temps de s’élever et de rester fidèle à sa nature divine et de lui faire confiance entièrement. Temps de changer de film, ou d’éteindre les projecteurs pour manifester sa propre lumière partout.
Que le meilleur soit !
Joéliah
…………
Image auteur non indiqué
Croire que tu peux mourir, c’est comme croire que DIEU peut mourir.
Vous n’êtes jamais vraiment mort ; vous avez simplement changé de corps.
Vous pouvez le prouver si vous vous entraînez, si vous êtes un étudiant dévoué et si vous expérimentez le dédoublement.
Il n’est pas si difficile de séparer de notre corps le premier corps, le plus dense, celui que nous appelons le corps astral (j’en ai fait l’expérience).
Certaines personnes sont même capables de séparer un autre corps, qui entoure leur corps astral, et de voir les deux corps comme des êtres distincts ; ce qui est surprenant, c’est que la conscience se trouve toujours dans le corps le plus ténu qui a été détaché ; la question pour les personnes qui y parviennent est la suivante : quels sont donc ces autres corps ?
Vos corps sont vos véhicules pour vous manifester dans ce monde et dans d’autres ; certains d’entre eux ne sont pas soumis à l’espace-temps que vous expérimentez dans le plan dense, la troisième dimension dans laquelle vous vous déplacez avec votre corps physique ; ceux que vous changez sont ceux d’une densité plus élevée.
Vous ne pouvez pas mourir et ne serez jamais condamné à un châtiment éternel.
La plupart des religions ont enseigné le premier mais ont ensuite instillé la peur en vous disant que si vous ne vous conformez pas à leurs préceptes, vous serez puni.
Avec leurs dogmes, les religions ont créé un enfer sur terre.
Certaines religions vous ont enseigné que si vous tuez la bonne personne, vous irez directement au paradis, tandis que d’autres vous ont enseigné que si vous croyez en DIEU mais de la mauvaise manière, vous irez directement en enfer.
Ces enseignements sont totalement erronés.
Parce que les êtres humains sont mesquins, tatillons, exigeants et individualistes, ils ont imaginé que DIEU devait être mesquin, tatillon, exigeant et individualiste ; les hommes ont pensé que DIEU avait conçu la vie éternelle sur la base d’un système de récompenses et de punitions, parce que son système sur Terre fonctionne ainsi.
La récompense et la punition sont des conventions sociales humaines qui n’ont rien à voir avec la divinité ; c’est une invention humaine qui remplace la notion divine d’amour inconditionnel.
Nous devons élargir la définition de notre moi afin d’éliminer la plupart des problèmes de la Terre.
Lorsque notre moi inclut les autres, la définition de l’intérêt personnel s’élargit et le monde qui nous entoure peut changer du jour au lendemain.
Si vous comprenez que ce que vous êtes ne peut jamais mourir et que vous ne serez pas puni par un juge DIEU courroucé et vengeur, vous pouvez interagir avec le monde d’une nouvelle manière, vous pouvez naturellement vivre une nouvelle spiritualité et être un nouveau pilier pour la création d’une humanité plus épanouie et plus heureuse.
Le libertaire
************
Image sans nom d’auteur indiqué
Tout à l’heure, je suis allée faire vacciner ma chienne et en sortant, je lui dis : tu vaux 83€ de plus !
83€ pour la véto et 83€ de valeur pour Kali, au lieu de penser : ma chienne me coûte tant… et de vibrer sur la perte.
Depuis que j’ai pris cette habitude de ‘doubler’ la somme dépensée, 1 pour ceux qui font et 1 pour ceux qui reçoivent, mes finances se sont réellement améliorées.
L’intention créant l’effet…
J’achète un pull : 25€ pour la boutique et ceux qui gèrent, 25€ de valeur pour moi.
Je ne considère plus les dépenses comme des pertes mais des enrichissements de valeur et ça change tout !
Ainsi ma chienne a de plus en plus de valeur et moi aussi !
Essayez… ça ne change rien à la dépense, mais entre le taux vibratoire de : ‘je perds, je dépense, encore une facture…’ et celui de : ‘je me valorise, j’investis sur moi, je me donne le droit d’avoir ou de faire… il y a une énorme différence.
Merci la vie !
La sérénité se produit lorsque l’on choisit de vivre l’instant présent en choisissant la voie la plus élevée, la pensée la plus élevée dans la situation qui se présente, l’action la plus élevée.
 
Dans le cas où, par exemple, vous venez de recevoir une mauvaise nouvelle, vous pouvez choisir de vous lamenter sur la situation pendant des semaines, de pleurer, jouer la victime, vous plaindre ou au contraire, de penser qu’il y a un vrai cadeau derrière cette nouvelle.
 
Ce choix fait toute la différence vibratoire dans votre champ de conscience et entraîne des conséquences totalement différentes.
 
Celui qui prend l’habitude de penser élevé, s’attire automatiquement des évolutions plus sereines.
 
Tout a une raison d’être et comprendre que le taux d’énergie attire des situations en rapport permet de faire le choix de changer ce taux.
 
Prendre le temps d’observer de manière neutre, d’accepter, de libérer les liens ou émotions, de pardonner si besoin (et se pardonner), de libérer un éventuel karma, une peur, une croyance, de faire la paix avec les expériences de ses ancêtres aide grandement.
Jeûner, manger léger et vraiment vitalisant, prier, se revaloriser, bénir, pratiquer le ho’hoponopono, les bonhommes allumettes, des techniques de libérations émotionnelles comme l’EFT ou l’EMDR peuvent aussi aider.
Notez combien de divorces ont permis de nouvelles réunions d’âmes joyeuses bien plus stimulantes que le premier couple.
Combien de licenciements ont permis de retrouver un travail plus adapté ou permis aux personnes de se mettre à leur compte de manière productive et plaisante.
Combien de deuils ont permis de comprendre que la vie après la vie existait et de trouver une paix plus profonde et parfois s’ouvrir à des communications avec l’au-delà.
Parfois de trouver une force de résilience inconnue.
 
Il y a ainsi de multiples exemples de situations de la vie courante, qui expliquent combien la différence d’approche émotionnelle et mentale peut faire la différence.
 
Pensez à ce que notait Nikola Tesla : “Si vous voulez trouver les secrets de l’Univers, pensez en termes d’énergie, de fréquence et de vibration.
 
Que le meilleur soit !
Joéliah
 
Vous avez des peurs et vous cherchez un moyen spirituel de les libérer ?
Voici un décret spécifique à ‘décréter’ c’est à dire affirmer avec force et assurance en son efficacité.
Vous pouvez le répéter plusieurs fois dans la journée, le matin au réveil et le soir au coucher au minimum.
 
Mettez-vous dans un état de puissance, debout, les jambes légèrement écartées et redressez-vous comme si vous avez une déclaration publique à faire à un grand nombre d’auditeurs.
 
Si vous ne faites que répéter les phrases, sans vraiment d’intention et sans puissance, ça ne sert à rien. C’est comme mettre un emplâtre sur une prothèse, c’est une perte d’énergie et vous pouvez être déçu du résultat.
 
Vous pouvez amplifier la puissance en activant le rayon bleu de la foi, le rose de l’amour et le violet de la liberté et prendre de l’élixir floral d’Aspen (Bach). 3 gouttes 4 fois par jour jusqu’à 21 jours.
 
Notez que c’est la vibration que vous émettez qui permet la force des intentions de se mettre en action dans la matière.
 
Décret pour libérer les peurs :
 
Puissance infinie qui coule dans mes veines, puissance du rayon bleu de la foi, emplis tous mes corps de force, de courage, de confiance et d’audace.
Puissance d’amour, rayonne, afin que je libère toutes les croyances limitantes qui me bloquent et m’empêchent d’être moi-même.
Car, je suis la force en action,
Je suis la Vie,
et je suis créateur de mes expériences que je désire désormais confiantes, libres et sereines.
Gratitude infinie.
 
Ensuite, centrez-vous. Vous pouvez imaginer une boule d’énergie violette de transmutation au niveau de votre plexus solaire, qui coupe toute mémoire ou trauma en rapport avec vos peurs et celle de vos ancêtres.
 
Joéliah
https://www.facebook.com/alasourcedubonheur

Les personnes qui utilisent régulièrement l’énergie des rayons sacrés, et j’ai le plaisir d’en rencontrer et connaitre beaucoup, comprennent l’importance d’activer certains de leurs aspects pour vivre le plus possible en paix et en harmonie avec son incarnation.

Voici un message reçu dans l’énergie du rayon blanc de la pureté lors d’un stage :

“Plus vous vous purifiez, plus vous libérez les émotions lourdes du passé, plus vous pardonnez, plus vous vous pardonnez, plus vous pouvez manifester la joie vivre et plus votre aura se purifie.

L’aura porte vos couleurs. L’aura indique qui vous êtes.
Plus elle est pure, plus vous êtes purs à l’intérieur.
Parfois il y a des taches qui se manifestent dans l’aura qui correspondent à des souffrances d’organes.

C’est ainsi que les hommes savaient lire les auras ; ils ont en grande partie perdu cette faculté.

Lorsqu’une personne sait lire l’aura d’une autre personne, elle peut lui dire qu’il peut y avoir une maladie à tel endroit, sur un organe, sur un poumon, au niveau du foie parce que ça se manifeste visuellement.

De la même manière, l’aura se teinte de couleurs sombres lorsqu’il y a des problèmes, des difficultés, des souffrances, de la tristesse ce qui bloque le rayonnement de l’être de lumière que vous êtes.

Alors osez lâcher, purifier, nettoyer et libérer.

Osez dire les choses telles qu’elles sont, clairement, ne vous retenez pas, ne cherchez pas à dire de la manière que vous pensez qui peut plaire aux autres parce que cela ne fonctionne qu’à moitié.

Les âmes savent. Les égos ne savent pas, trichent, mentent, oublient, se taisent, cachent, sont dans le déni. Mais au-delà de l’ego, les âmes savent, comprennent, sont capables de pouvoir libérer des choses à condition que la personnalité, que la personne accepte de s’ouvrir, accepte de libérer ce qui est.
Et c’est à vous en tant que maîtres, en tant qu’êtres de lumière qui devez insuffler cette force à votre ego, à votre personnalité pour pouvoir vous libérer, pour mieux respirer et pouvoir écarter vos ailes et vous envoler dans la liberté de l’être.

Imaginez un drap blanc qui représente votre vie, votre aube et imaginez que, par ci par là il y ait des taches. Ces taches sont justes des évènements marquants, parfois douloureux, que vous avez vécus à un certain moment donné et qui n’ont pas été nettoyées, qui n’ont pas été libérées, qui n’ont pas été supprimées.

Alors vous fonctionnez avec votre drap blanc mais votre âme sait qu’il y a des taches.
Les autres âmes savent qu’il y a des taches et vous ne les voyez pas, vous les connaissez et vous n’avez pas envie de les nettoyer parce que cela fait partie de votre secret, cela fait partie de votre passé, cela fait partie de ce qui vous fait du bien parfois à garder, parce que cela vous met dans des cases, cela vous empêche d’être totalement vous en lumière.

Utilisez la lessive de la vérité, utilisez la lessive de l’acceptation, celle du droit à l’erreur.

Adoptez la lessive de la rédemption et mettez l’assouplissant de l’amour, de la vérité et vous verrez que votre vie va se libérer.

Il est sûr que lorsque vous faites un grand nettoyage, il y a un moment donné où tout brasse, où tout se mélange, où il y a de la mousse, où il y a des particules qui sont obligées de s’en aller.

Avec de la constance, avec de l’amour, avec de la persévérance, cela se libère, et dans la libération vous trouvez la paix et dans la paix vous trouvez la liberté.

Alors acceptez-vous tels et telles que vous êtes, acceptez d’être différents, acceptez d’avoir des expériences différentes d’autres personnes, acceptez d’avoir des capacités uniques, des dons, des possibilités.

Si la vie vous le donne, ce n’est pas pour que vous le gardiez pour vous, surtout que c’est souvent vous qui les avez acquis à force de travail et de connaissances dans d’autres vies.

Si vous avez des capacités, des talents, des dons, des possibilités, œuvrez avec, mettez- les au service des autres parce que dans le UN, les autres c’est vous, donc mettez-vous à votre service.

C’est important de vous honorer, de vous respecter tels et telles que vous êtes, de vous autoriser à être, à vivre de manière plus libre, plus authentique, plus dans le respect de qui vous êtes.

Vous êtes aimés et aimées tels que vous êtes”.

Reçu par Joéliah