mr12

La date du plus grand retournement cosmique

Celle du 21-12-2020

Voyez même le retournement dans les chiffres du 21 et 12

Les chiffres parlent par eux-mêmes puisqu’ils émanent dans leur essence d’ADN toute la portée vibratoire du changement « presque obligé » dans les circonstances.

Et toute cette initiation de traversée du désert va pouvoir se faire autant par notre ouverture à notre monde intérieur que par l’accompagnement si précieux des deux planètes qui s’aligneront (Saturne et Jupiter) dans une fusion pour créer une lumière étoilée d’un feu ardent, d’autres disent un feu solaire jamais vu dans le ciel depuis 800 ans.

C’est heureux de penser que tout ce passage cosmique se présente à nous en cette date mémorable et extraordinaire du 21-12 et nous pourrons du coup bénéficier de ces belles vibrations d’amour et de lumière en notre cœur divin…..surtout en ces temps des Fêtes très spécial… dont nous avons tant besoin de vivre et d’accueillir dans nos cœurs la joie et l’amour.

Le chiffre 21 représente les 4 mondes dans lequel nous vivons, (le monde matériel, émotionnel, mental et spirituel et voyez l’Étincelle divine de la lettre Hébraïque SHIN qui brille de ces trois flammes de lumière pour unifier les mondes dans NOTRE monde intérieur et y laisser passer la paix et l’harmonie.

La traversée du désert est la voix et la voie initiatique pour lâcher-prise à tout ce qui vient nous déranger dans nos idées préconçues, nous bousculer dans nos croyances, nous déstabiliser dans nos repères habituels et ainsi pour refaire le même chemin de nos émotions, les mêmes scénarios de vie, les mêmes dialogues intérieurs qui finiront par se manifester à l’extérieur puisque nous les portons encore en nous depuis vies et des vies…

mr12LAMED, cette belle lumière d’étincelle est justement à nos côtés pour nous accompagner dans nos moments les plus chaotiques et désertiques de nos vies et nous indique le chemin et nous conduit à bon port en faisant confiance totalement à la lumière de LAMED, tel la forme du chameau qui sait le chemin.  Oui en effet, tout un lâcher-prise…

C’est ce que je « vous » et « nous » souhaite de vivre en cette journée mémorable du 21-12 :

« le vrai changement pour de bon en vous délestant de tout ce qui peut vous alourdir , vous chagriner ou vous nuire et de pourvoir laisser tout ce bagage au seuil de la porte de l’année 2020 et permettre ainsi de vous retrouver comme une nouvelle naissance plus léger et serein et libre à l’intérieur dans l’accueil et l’ouverture de la nouvelle porte de l’année 2021 »

Paix- amour et lumière

Murielle Robert

Auteure de  4 livres sur le tarot et 2 en Numérologie Sacrée

www.muriellerobert.com

 

Message de Maître Sananda :

Enfants divins de lumière, un temps de grand changement est sur vous tous. En effet, en ce moment où beaucoup d’entre vous se sentent séparés, seuls, effrayés, effrayés, je m’avance pour vous soutenir tous pour ouvrir votre cœur au cœur divin de la conscience christique qui réside en chacun de vous.

Cette étincelle de lumière éternelle qui se trouve en vous, est la même lumière qui réside en moi, car bien que vous vous perceviez comme séparé de moi, nous sommes une source divine de lumière. Je viens à vous alors que la matrice divine des énergies multiverselles est activée et élève votre univers dans une dimension supérieure de lumière.

La planète Terre a en effet traversé une porte pivot de l’ascension et une nouvelle porte des étoiles. C’est pourquoi, bien-aimés, vous avez tous vécu beaucoup de turbulences dans votre monde. Lorsque vous vous dirigez vers la lumière supérieure, ce qui était sombre et retenu profondément dans la grille d’énergie cristalline de la Terre mère, a dû être secoué, réveillé et ramené à la surface pour qu’il soit libéré.

Le processus de renaissance peut être une transition douloureuse, mais à travers cette douleur, de nombreux cycles karmiques collectifs peuvent enfin être ouverts et enfin libérés. Par conséquent, je vous demande à tous de vous tenir à votre lumière, dans votre foi et de savoir que tout ce qui se déroule est en fait une douleur collective libérée. Alors que vous avez peut-être dû endurer cette fois-ci en vous sentant seul, les Maîtres Ascensionnés et moi, vos guides, vos proches dans le domaine spirituel et l’armée céleste des anges vous ont tous rendu visite et avons mélangé nos énergies avec les vôtres pour vous donner la force de continuer à travers ce temps transcendantal.

Alors que la planète Terre fait sa transition vers les royaumes supérieurs, l’humanité subit également une transformation au niveau cellulaire. Au plus profond de votre ADN se trouve un spectre d’énergie subtile très spécial. Dans ce spectre d’énergie, d’autres modèles d’âmes d’ADN existent et lorsque vous vous déplacez avec la planète Terre dans les royaumes supérieurs, certains d’entre vous feront l’expérience d’aspects plus profonds de leur propre ADN d’âme qui est activé dans ce spectre d’énergie.

Le voyage humain est un voyage très profond, profond et émotionnel qui vous aide à comprendre comment utiliser le pouvoir de lumière divin qui réside en vous. Toutes les âmes doivent subir de nombreux voyages de vie et de renaissance pour s’élever dans la non-dualité et la conscience d’unité.

Alors que la planète Terre fait son voyage dans les royaumes supérieurs de la lumière, l’humanité doit commencer à se débarrasser de la conscience de peur à laquelle elle est si fortement attachée. Ce que vous étiez et êtes n’est pas ce que vous devenez. Des aspects de soi sont maintenant libérés et à mesure que vous voyagez dans les royaumes supérieurs, vous commencez collectivement à vous éveiller et à créer une nouvelle réalité.

Une nouvelle façon d’être. Certains d’entre vous auront du mal à abandonner leurs attachements à la peur de la conscience. La conscience de la peur a de multiples facettes, elle contient la colère, la haine, la culpabilité, la honte, la confusion, le regret et la jalousie. Il y aura beaucoup d’âmes qui décideront qu’il est plus facile de monter en acceptant le processus d’une renaissance physique alors que la Terre fait sa transition et il y en aura d’autres qui saisiront cette opportunité d’expérimenter et de voir tout se dérouler dans l’ordre divin.

Ce n’est pas un moment de peur, mais un temps pour embrasser l’espoir, la foi et l’amour. La clé de toute guérison et ascension est l’amour. En ce moment, vous avez le potentiel d’embrasser et de travailler avec tous les royaumes angéliques, les maîtres ascensionnés et vos frères et sœurs de la lumière.

Nous sommes ici nous tenant dans la lumière dorée du créateur divin afin que vous puissiez sortir de la peur et entrer dans l’amour. Il faut beaucoup de force, de courage et beaucoup de pardon pour entrer dans le flux de l’amour divin, donc en ce moment je tisse dans vos propres champs d’énergie mon amour divin tout puissant pour éveiller l’ADN dormant des codes de conscience du Christ en vous pour vous aider enfin à sortir de la dualité vers la conscience unitaire.

Tout ce que vous cherchez, voulez et avez besoin ne peut être trouvé que dans l’amour. L’amour est l’essence de la vie de votre âme. C’est la clé de la guérison complète, la clé de l’équilibre complet, la clé des royaumes divins supérieurs et la clé qui vous permet d’atteindre l’Ascension.

Il est temps d’assumer la responsabilité émotionnelle de votre propre processus d’ascension et de libérer tous les contrats karmiques de conscience de peur. L’Ascension n’est pas un processus de réflexion mais un processus de ressenti, et le chemin devient complètement clair lorsque vous ouvrez pleinement votre cœur au flux de la création divine.

Le moment est venu, vos bien-aimés, d’abandonner enfin vos peurs. Invitez la Lumière Divine du Créateur à entrer dans votre cœur. Invitez les maîtres ascensionnés, les royaumes angéliques à vous aider enfin à ouvrir complètement votre cœur afin que vous puissiez abandonner vos peurs et revenir à la conscience d’amour et d’unité.

Le temps du pardon est sur vous tous. Les fréquences actuelles de la Terre et sa transition vers les royaumes supérieurs sont une occasion en or pour vous de découvrir pleinement votre propre nature divine et d’expérimenter la conscience d’unité. Êtes-vous assez courageux et prêt à embrasser pleinement mon amour ?

Permettez à mon amour de se connecter avec votre soi votre cœur et l’âme. Il est temps de rentrer à la maison et de se rappeler que nous sommes tous une seule lumière, un seul amour, une seule voix, une seule âme. Il est temps que vos bien-aimés embrassent votre ascension, je suis ici et je ne vous abandonnerai pas.

Embrassez votre lumière divine et laissez-nous devenir un.

Je vous aime,
Sananda.

Canalisé par un Porteur de l’énergie Christique.

****************

Peinture : Mario Duguay

mr12

mr12Le chiffre 12 porte en son essence divine L’Amour Pur dans un cœur pur.

A tous ceux et celles qui sont nés un jour 12 ou un mois 12 ou les deux, vos intentions de faire le bien et votre élan d’amour envers les autres vous confèrent une bienveillance à toute épreuve.

Oui… épreuve car pour vous les épreuves sont des expériences qui  deviennent des leçons de vie et un levier pour grandir… tout dépend si vous vibrez votre chiffre 12 soit dans la fatalité ou dans la bienveillance naturelle que vous portez,  sans que l’égo intervienne.

Donc, bienvenue à cet alignement vibratoire du chiffre 12 pour nous tous

Puis se recentrer dans la pureté de nos cœurs, celle que nous portons depuis le début des Temps, cette innocence de voir le bien partout malgré les événements cahoteux, les comportements déstabilisants.

Voyez la tête du Pendu, complètement renversée et inconfortable à première vue mais qui lui permet d’atteindre une autre vision de la vie, plus grande et plus éclairée de qu’il perçoit d’habitude.

Donc tout un revirement, un basculement pour lui, me direz-vous, mais dans le but de faciliter son détachement et à tout ce qui le relie aux pensées anciennes, aux croyances désuètes…. par le symbole de la corde prise à sa cheville (partie du corps la plus vulnérable)

Donc, si nous empruntons pour cette journée 12-12 le chemin du silence et d’une pause dans le calme et la sérénité… sans nous laisser atteindre par l’extérieur… il se peut qu’un papillon rode autour de vous pour vous indiquer le chemin à prendre vers la légèreté, l’acceptation de ce qui est EST… dans le recueillement le plus profond.

C’est ce que je vous souhaite en cette journée 12-12 comme un événement de passage pour nous préparer au grand feu solaire du 21-12…

Paix amour et harmonie en ces jours initiatiques de lumière.

Murielle Robert, auteure de deux livres sur la Numérologie sacrée et 3 livres sur le tarot.

 

Pour vivre en santé, privilégiez une bonne base de nourriture ; les légumes de saison (bio), crus ou peu cuits, les fruits, les graines et graines germées, certaines céréales mi-complètes, du riz, de l’eau…
Pensez aussi aux bonnes huiles de première pression à froid.
Privilégiez toujours la qualité à la quantité.
Libérez le sucre ( et il y en a dans tous les aliments industriels), les sodas, les huiles saturées, l’alcool fort, le tabac et tout ce qui pollue l’organisme.
Il est toujours possible de réveiller sa santé.
Apprenez ou faites vous conseiller aussi par les aides données par la nature, plantes, tisanes ou en décoction, huiles essentielles, bourgeons d’arbres, élixirs floraux ou minéraux, homéopathie non chauffée, et les soins comme l’acupuncture, la digitopuncture, les drainages lymphatiques ou les nettoyages de colon.
Il y a tant pour vivre sain !
Le rire, la joie de vivre et un bon moral aident aussi.
Traitez vous bien !
Joéliah
QUE FONT LES PERSONNES QUI SONT DÉJÀ DANS LA 5ÈME DIMENSION ?
1. Elles ne peuvent plus regarder la télévision (ou sélectionnent avec discernement).
2. Pour elles, la compétition n’a plus de sens.
Au lieu de concourir, elles préfèrent partager et s’amuser.
3. Elles savent que la cinquième dimension n’est pas un lieu mais une fréquence, un état vibratoire.
4. Elles n’ont plus peur de l’inconnu.
Elles savent que le monde extraphysique fait partie de la nature et que la para-normalité doit être considérée comme naturelle et non terrifiante et dérangeante.
5. Elles savent que le diable n’existe pas.
Ce qui existe est un grand égrégore alimenté par l’orgueil, l’égoïsme, la cupidité, la peur et l’illusion.
6. Elles veulent être seules et en même temps, lorsqu’elles sont avec d’autres personnes, veulent être avec elles pleinement et intensément.
7. Elles sentent qu’elles ont un but dans la vie,  veulent le trouver et le mettre en action.
8. Elles ont réalisé que gagner dans la vie ne signifie pas mourir riche, encore moins vaincre les autres pour montrer qu’elles sont meilleures et plus combatives
Elles savent que gagner dans la vie, c’est dépasser ses limites et ses peurs et atteindre la fin de sa vie avec un cœur qui bat de gratitude sachant que si elles ne peuvent pas satisfaire tout ce qu’elles ont accompli, au moins elles ont essayé.
9. Elles se rendent déjà compte que la nostalgie n’est pas un mauvais sentiment de perte, mais le sentiment qu’un jour elles retrouveront toutes les personnes qu’elles aimaient et qui ont traversé leur vie.
10. Elles veulent aider l’âme du monde et sont prêtes, car c’est l’un des buts qu’elles ont réussi à accomplir dans ce passage terrestre actuel.
Elles savent qu’elles ne sont pas venues ici uniquement en tant que touristes spirituelles.
(Horeb Veronica Ortiz Ferrari)
L’intensité des énergies actuelles accélère et augmente le mouvement de l’énergie qui circule dans notre monde.
Cette énergie va continuer de s’accumuler et d’être focalisée sur l’élimination de l’encombrement énergétique du passé.
Tout ce qui a été nié, repoussé et réprimé est montré au grand jour, en nous offrant la possibilité de nous nettoyer, de nous purifier et de nous transformer.
C’est une période où la vie peut sembler hors de contrôle.
Où vous êtes mis au défi de relâcher votre emprise et de vous abandonner à la volonté de votre âme.
En conséquence, vous êtes dépouillé de tout ce qui peut freiner votre évolution et vos progrès.
Ce processus crée l’espace nécessaire à l’émergence de quelque chose de nouveau.
Ce n’est pas le moment de vous attarder sur le passé ou de vous laisser distraire par ce que vous avez déjà surmonté.
C’est le moment de transformation que vous attendiez.
Spirit Pathways – Kate Spreckley
www.spiritpathways.co.za
@katespreckley73
Transmis / Traduit par TransLight
Chers amis de TransLight,
Vous souhaitez me soutenir dans ce service de traduction en faisant un don? C’est très simple… Allez directement sur paypal.me/translight. Merci, Marinette
NE PERDONS PAS ESPOIR
 » Mes amis, ne perdez pas courage. Nous avons été préparés pour cette époque.
De nombreuses personnes profondément et véritablement déconcertées m’ont contactée récemment.
Elles sont préoccupées par l’état des choses qui se déroulent actuellement dans le monde.
Nous vivons une époque de stupéfaction quotidienne et souvent de colère justifiée vis-à-vis des dernières dégradations commises contre ce qui compte le plus pour des gens civilisés ou visionnaires.
Vos appréciations sont justes.
La gloire et l’orgueil démesuré auxquels certains ont aspiré tout en entérinant des actes si abominables contre des enfants, des personnes âgées, des gens ordinaires, des pauvres et des sans-défense, est à couper le souffle.
Pourtant, je vous exhorte, je vous le demande, je vous supplie, s’il vous plaît de ne pas laisser votre esprit s’assécher en épuisant vos larmes pendant ces temps difficiles.
Surtout ne perdez pas espoir.
Plus particulièrement car le fait est que nous avons été préparés pour vivre cette époque.
Oui.
Pendant des années, nous avons appris, pratiqué, attendu et été formés pour répondre à ce niveau exact d’engagement.
J’ai grandi sur les Grands Lacs et je sais reconnaître un vaisseau qui est en état de naviguer lorsque j’en vois un.
Concernant les âmes éveillées, il n’y a jamais eu de par le monde autant de vaisseaux à flot qu’actuellement.
Et ils sont parfaitement équipés et capables de se signaler les uns aux autres comme jamais auparavant dans l’histoire de l’humanité.
Regardez par-delà la proue ; il y a des millions d’embarcations d’âmes justes qui se trouvent sur les eaux avec vous.
Même s’il est possible que vos coques tremblent à chaque vague au coeur de l’orage agité,
je vous assure que les grandes poutres qui composent votre proue et votre gouvernail proviennent d’une forêt bien plus vaste.
Ce bois de construction est connu pour résister aux tempêtes, pour sa capacité à maintenir ensemble, pour sa résistance et sa longévité, quoi qu’il advienne.
En tout temps d’obscurité, face à tout ce qui ne va pas dans le monde ou qui semble irréparable, il existe une tendance à se détourner vers l’inconscience.
Ne vous focalisez pas là-dessus.
Il existe également une tendance à se laisser affaiblir en s’attardant sur ce qui est hors de portée ou sur ce qui ne peut encore se produire.
Ne vous focalisez pas sur cela.
C’est comme vouloir gonfler les voiles sans les avoir hissées.
On a besoin de nous,
c’est tout ce que nous avons à savoir.
Et bien que nous rencontrions de la résistance, nous rencontrerons d’autant plus de grandes âmes qui nous appelleront, nous aimeront et nous guideront et nous les reconnaîtrons quand elles apparaîtront.
Ne disiez-vous pas que vous étiez croyants ?
Ne disiez-vous pas que vous vous étiez engagés à écouter votre voix supérieure ?
N’avez-vous pas demandé la grâce ?
Ne vous rappelez-vous pas qu’être dans la grâce signifie se soumettre à la voix supérieure ?
Notre travail n’est pas celui de réparer le monde entier en une seule fois mais de tendre à rétablir cette part du monde se trouvant à notre portée.
La plus petite et paisible chose qu’une âme puisse faire pour en aider une autre, pour aider une partie de ce pauvre monde en souffrance, sera d’une aide immense.
Il ne nous est pas donné de savoir quels actes ou qui les accompliront permettant d’entraîner la masse critique qui fera pencher les choses vers un bien durable.
Pour qu’un changement profond puisse avoir lieu, ce qui est nécessaire est une accumulation d’actes, ajoutés les uns aux autres, continuellement.
Nous savons qu’il n’est pas nécessaire que tout le monde sur Terre participe pour que prévalent la justice et la paix, mais seulement un petit groupe déterminé qui n’abandonnera pas à la première, deuxième ou centième tempête.
Une des actions les plus apaisantes et puissantes que vous puissiez accomplir pour intervenir dans ce monde tourmenté, est de vous lever et de révéler votre âme.
Sur le pont, dans les temps d’obscurité, l’âme brille comme de l’or.
La lumière de l’âme projette des étincelles,
peut envoyer des balises lumineuses, faire des signaux de feu et permet à ce qui est juste d’être allumé.
Pour que la lanterne de l’âme puisse être vue dans des temps d’obscurité comme ceux-ci :
– Il nous faut être énergiques et faire preuve de miséricorde envers autrui :
ce sont là deux actes d’immense bravoure et de la plus grande nécessité.
Les âmes se débattant captent la lumière des autres âmes pleinement éveillées et prêtes à le montrer.
Si vous souhaitez aider à calmer le tumulte, c’est l’une des plus puissantes choses que vous puissiez accomplir.
Il y aura toujours des moments où vous vous sentirez découragés.
J’ai moi aussi ressenti le désespoir de nombreuses fois dans ma vie, mais je ne lui accorde pas de place. Je ne le nourris pas.
Je ne lui permets pas de manger à ma table.
La raison est la suivante:
Au plus profond de moi, je sais quelque chose, tout comme vous le savez.
C’est qu’il ne peut y avoir de désespoir lorsque vous vous rappelez pourquoi vous êtes venus sur Terre, qui vous servez, et qui vous a envoyé ici.
Les bonnes paroles que nous prononçons et les bonnes actions que nous accomplissons ne nous appartiennent pas.
Ce sont les paroles et les actes de l’Un qui nous a amenés ici.
Quand un grand navire est amarré dans le port, il est en sécurité, cela ne fait aucun doute.
Mais ce n’est pas dans ce but que sont construits les grands navires. « 
Clarissa Pinkola Estès
« Femmes qui courent avec les loups ».

Image par happypixel19 de Pixabay

Omraam Mikhaël Aïvanhov :
 
Combien de gens disent qu’ils travaillent pour la paix dans le monde !
 
Pour le moment, ce travail consiste surtout à s’accuser mutuellement d’être des fauteurs de guerre.
Pour les uns, ce sont les riches qui sont coupables, pour les autres ce sont les hommes politiques, ou les intellectuels, ou les savants.
Les croyants accusent les incroyants de conduire l’humanité à sa perte, les incroyants accusent les croyants de fanatisme, et ainsi de suite…
 
Observez et vous verrez que c’est toujours en supprimant telles ou telles personnes que les humains croient pouvoir installer la paix.
 
Et c’est là qu’ils se trompent : même si on supprimait les armées et les canons, le lendemain les gens auraient déjà inventé d’autres moyens de se combattre.
 
La paix est en réalité un état intérieur.
 
On ne l’obtiendra jamais en supprimant quelqu’un ou quelque chose à l’extérieur.
 
C’est au-dedans de soi d’abord qu’il faut supprimer les causes de la guerre…
 
***********
 
 
Image par Free-Photos de Pixabay
Les vieilles âmes savent dès leur plus jeune âge qu’elles
sont à part.
Non qu’elles se sentent supérieures, bien au contraire, elles sont perdues et se sentent déboussolées.
 
Elles ont un regard bien différent sur le monde qui les entoure.
Une très grande sensibilité.
C’est pourquoi elles ont du mal à s’intégrer dans un groupe.
 
D’ailleurs elles ne le cherchent pas vraiment.
Elles ont tant l’impression de ne pas appartenir à ce monde, qu’elles aspirent à un retour magique chez elles… ce lieu qui reste un mystère.
 
Elles se regardent dans le miroir perplexe car l’image qu’elle perçoivent ne correspond pas à ce qu’elle pensent être.
 
Elles trouvent ce petit corps, si jeune, si petit, si fragile…
Elles ne se sentent ni vraiment homme, ou ni vraiment femme.
Elles se sentent en décalage avec ce monde, comme engluées dans un monde au ralenti.
 
Des réminiscences de leurs passés peuvent arriver lorsqu’elles laissent leurs capacités innées s’exprimer.
 
C’est ainsi qu’elle pourront avoir des flashs de vies passées. Des moments anodins de vie… des passés multiples…
 
L’exemple d’un flash parlant pourrait être celui arrivé lors d’un spectacle donné sur le roi Arthur.
En pleine nature, dans un décor spectaculaire, entourée de comédiens déguisés plus vrai que nature, durant le cours du spectacle… l’image d’une tour, d’une robe de velours vert lourde, l’odeur des souliers en cuir…
Tout cela est furtif mais marquant.
 
Et puis il peut y avoir des souvenir de peurs qui viennent vous réveiller la nuit.
Vous vous êtes retrouvé à parler face à une caméra, ce qui implique que de nombreuses personnes vous verrons… or durant la nuit cela déclenche la peur, le souvenir d’une persécution, période où vous avez fuit la torture pour avoir été différent.
 
Encore et encore différent… encore et encore rejeté-e pour vos dons… encore et encore seul-e…
 
Mais cette période sonne la fin de la solitude des vieilles âmes.
 
Le retour de l’âge d’or le permet, les premiers seront les derniers…
 
Certaines vies ont laissé beaucoup de douleurs en leur âme, ce qui les pousse à agir avec méfiance envers l’humanité.
 
Elles savent en leur corps émotionnel que la violence humaine peut atteindre des sommets inimaginables.
Elles veulent se protéger. Les vieilles âmes sont en fin de cycle, elles sont ici pour apporter leurs connaissances, guider, soigner.
Elles peuvent avoir diverses origines.
 
Pour certaines ce sont des semences d’étoiles, c’est pourquoi la frontière est fine entre les caractéristiques des vieilles âmes et les starseeds.
 
Les vieilles âmes ont atteint leur cycle karmique et dans cette roue de réincarnation peuvent s’éveiller complètement pour atteindre le Nirvana.
S’il s’agit d’une semence d’étoile elle ne pourra le faire qu’après avoir réussi sa mission.
 
Cette période est propice à la réunion des vieilles âmes qui se reconnaissent et s’apprécient pour ce qu’elles sont.
À plusieurs elles deviennent fortes et capables de réaliser des miracles.
 
Ce nouveau monde aura des vieilles âmes comme bâtisseurs…
 
Paix, Amour et Lumière !
Par ~ Sandrine Laroche ~
 
*********
Image par Sarah Richter de Pixabay
 
Les vieilles âmes peuvent ressembler à des anges incarnés :
 

Il était une fois un homme malheureux.

Il aurait bien aimé avoir dans sa maison une femme avenante et fidèle.
Beaucoup étaient passées devant sa porte, mais aucune ne s’était arrêtée.

Par contre, les corbeaux étaient tous pour son champ, les loups pour son troupeau et les renards pour son poulailler. S’il jouait, il perdait. S’il allait au bal, il pleuvait. Et si tombait une tuile du toit, c’était juste au moment où il était en dessous.
Bref, il n’avais pas de chance.

Un jour, fatigué de souffrir des injustices du sort, il s’en fut demander conseil à un ermite qui vivat dans un bois dernier son village. En chemin, un vol de canards laisse tomber sur lui, du haut du ciel, des fientes, mais il n’y pris pas garde, il avait l’habitude.

Quand il parvint enfin, tout crotté, tout puant, à la clairière où était sa cabane, le sait homme lui dit :
Il n’y a d’espoir qu’en Dieu. Si tu n’as pas de chance, lui seul peut t’en donner. Va le voir de ma part, je suis sûr qu’il t’apportera ce qui te manque.

L’autre lui répondit :
J’y vais. Salut l’ermite !

Il mit donc son chapeau sur la tête, son sac à l’épaule, la route sous ses pas et s’en alla chercher sa chance auprès de Dieu, qui vivait en ce temps là dans une grotte blanche, en haut d’une montagne au dessus des nuages.

Or en chemin, comme il traversait une vaste forêt, un tigre lui apparut au détour du sentier. Il fut tant effrayé qu’il tomba à genoux, en claquant des dents et tremblant des mains :
Epargne-moi, bête terrible, lui dit-il. Je suis un malchanceux, un homme qu’il vaut mieux ne pas trop fréquenter. En vérité, je ne suis pas comestible. Si tu me dévorais, probablement qu’un ose de ma carcasse te trouerait le gosier.

Bah, ne crains rien, lui répondit le tigre. Je n’ai pas d’appétit. Où vas-tu donc, bonhomme ?
Je vais voir Dieu, là-haut sur sa montagne.
Porte-lui mon bonjour, dit le tigre en bâillant.
Et demande lui pourquoi je n’ai pas faim.
Car si je continue à n’avoir faim de rien, je serai mort avant qu’il ne soit longtemps.

Le voyageur promit, bavarda un moment des affaires du monde avec la grosse bête et reprit son chemin.

Au soir de ce jour, parvenu dans une plaine verte, il alluma un feu sous un chêne maigre. Or, comme il s’endormait, il entendit bruiter le feuillage au dessus de sa tête. Il cria :
Qui est là ?
C’est moi, l’arbre. J’ai peine à respirer. Regarde mes frères sur cette plaine. Ils sont hauts, puissants, magnifiques. Moi seul suis tout chétif. Je ne sais pas pourquoi.

Je vais visiter Dieu. Je lui demanderai un remède pour toi.
Merci voyageur, répondit l’arbre infirme.

L’homme a matin se remit en chemin. Vers midi il arriva en vue de la montagne.

AU soir, à l’écart du sentier qui grimpait vers la cime, il vit une maison parmi les rochers. Elle était presque en ruine. Son toit était crevé, ses volets grinçaient au vent du crépuscule. Il s’approcha du seuil, et par la porte entrouverte, il regarda dedans. Près de la cheminée une femme était assise, la tête basse. Elle pleurait.
L’homme lui demanda un abri pour la nuit, puis il lui dit :
Pourquoi êtes-vous si chagrine ?
La femme renifla, s’essuya les yeux.
Dieu seul le sait, répondit-elle.

Si Dieu le sait, lui dit l’homme, n’ayez crainte, je l’interrogerai. Dormez bien, belle femme.
Elle haussa les épaules.
Depuis un an la peine qu’elle avait la tenait éveillée tout au long de ses nuits.

Le lendemain, le voyageur parvint à la grotte de Dieu.
Elle était ronde et déserte.
Au milieu du plafond était un trou par où tombait la lumière du ciel.
L’homme s’en vint dessous.
Alors il entend :
Mon fils, que me veux-tu ?

Seigneur, je veux ma chance.

***
 » Pose-moi trois questions, mon fils et tu l’auras.
Elle t’attend déjà au pays d’où tu viens « .

***

Merci Seigneur.
Au pied du mon est une femme triste. Elle pleure toutes les larmes de son corps. Pourquoi ?
– « Elle est belle, elle est jeune, il lui faut un époux ».

Seigneur, sur mon chemin, j’ai rencontré un arbre bien malade. De quoi souffre-t-il ?
– « Un coffre d’or empêche ses racines d’aller chercher profond le terreau qu’il lui faut pour vivre. »

Seigneur, dans la forêt est un tigre bizarre. Il n’a plus d’appétit.
– « Qu’il dévore l’homme le plus sot du monde, et la santé lui reviendra ».

Seigneur, bien le bonjour !

L’homme redescendit, content, vers la vallée.
Il vit la femme en larmes devant sa porte. Il lui fit nu grand signe.
– Belle femme, dit-il, il te faut un mari !
Elle lui répondit :
– Entre donc voyageur. Ta figure me plaît. Soyons heureux ensemble !
– Hé, je n’ai pas le temps, j’ai rendez-vous avec ma chance, elle m’attend, elle m’attend !

Il la salua d’un grand coup de chapeau tournoyant dans le ciel et s’en alla en riant et gambadant.
Il arriva bientôt en vue de l’arbre maigre sur la plaine. Il lui cria, de loin :
– Un coffre rempli d’or fait souffrir tes racines. C’est Dieu qui me l’a dit !
– Homme, déterre-le. Tu seras riche et moi je serai délivré !

– Hé, je n’ai pas le temps, j’ai rendez-vous avec ma chance, elle m’attend, elle m’attend !

Il assura son sac à son épaule, entra dans la forêt avant la nuit tombée. Le tigre l’attendait au milieu du chemin.
Bonne bête, voici :
– Tu dois manger un homme. Pas n’importe lequel, le plus sot qui soit au monde.

Le tigre demanda :
– Comment le reconnaître ?
– Je l’ignore, dit l’autre. Je ne peux faire mieux que de te répéter les paroles de Dieu, comme je l’ai fait pour la femme et l’arbre.
– La femme ?
– Oui, la femme. Elle pleurait sans cesse. Elle était jeune et belle. Il lui fallait un homme. Elle voulait de moi. Je n’avais pas le temps.
– Et l’arbre ? Dit le tigre.
– Un trésor l’empêchait de vivre. Il voulait que je l’en délivre. Mais je t’ai dit : je n’avais pas le temps. Je ne l’ai toujours pas. Adieu, je suis pressé.

– Où vas-tu donc ?
– Je retourne chez moi. J’ai rendez-vous avec ma chance.
Elle m’attend, elle m’attend !

– Un instant, dit le tigre.
– Qu’est-ce qu’un voyageur qui court après sa chance et laisse au bord de son chemin une femme avenante et un trésor enfoui ?
– Facile bonne bête, répondit l’autre étourdiment.
C’est un sot.
A bien y réfléchir, je ne vois pas comment on pourrait être un sot plus sot que ce sot-là.

Ce fut son dernier mot.

Le tigre enfin dîna de fort bon appétit et rendit grâce à Dieu pour ses faveurs gratuites.

Partagé par Aurélien Essertel

Image par Shazib Nadeem de Pixabay