L’empathie est un aspect naturel de l’éveillé et un cadeau pour la vie.

Si vous avez vu le film ‘la ligne verte’, ou encore ‘Powder’, vous avez découvert ce que peuvent ressentir des humains réellement empathiques.

Ils sont pleinement unis aux autres humains, animaux, plantes et tout ce qui est et vivent consciemment de l’intérieur ce que vit l’autre et en souffrent profondément jusqu’à demander à mourir pour en être libéré.

Cet aspect d’esprit est naturel dans les dimensions vibratoires élevées où Tout est Un et interconnecté.

26616658_sAvec l’élévation vibratoire de la Terre, l’empathie se développe petit à petit chez les humains en éveil de conscience, afin que la personne apprenne a gérer cet état degré par degré. Car une fois mis en action, elle ne peut être stoppée et cela demande une vraie gestion des émotions et un recentrage régulier à la Source pour rester zen et sans souffrance face à la séparation des états de conscience et des actions.

Plus la fréquence est élevée et plus l’empathie se manifeste. Beaucoup de jeunes indigos et enfants cristallins sont empathiques naturellement et se sentent ainsi en désaccord avec une grande partie de l’humanité tout en étant connectés.

Être l’autre, ressentir pleinement ce que ressent l’autre est un cadeau donné par et pour la Vie car il devient impossible de faire du mal à l’autre volontairement.

J’y suis aussi en grande partie depuis des années et ce n’est pas toujours facile à vivre.

Je ressens souvent ce que pensent les autres avant même qu’ils aient parlé. Je comprends chaque point de vue et pourquoi ils agissent ainsi. Je me sens mal lorsque l’énergie est très basse, critique ou extrémiste.  Je dois me protéger pour ne pas souffrir. Il m’arrive alors d’aller respirer dehors et de couper avec l’énergie ambiante, de me mettre dans une bulle de lumière ou encore d’aller chercher refuge et ressourcement auprès d’animaux ou d’un bel arbre.

joeliahtoutous

Exemples quotidiens de vie empathique : hier, en voyageant, je passe devant un panneau ‘Urgent, recherche un mécanicien’. Aussitôt, c’est instantané, je pense à une personne en recherche de travail que je connais à peine… dommage, je n’ai pas ses coordonnées. Je regrette de ne pouvoir l’aider et espère qu’il ai déjà trouvé ailleurs.

Un peu plus loin, je vois un chien écrasé, celui là même que j’avais vu errer quelques jours avant, perdu… et j’avais prié pour qu’il rentre chez lui indemne. J’avais ressenti son désespoir d’être perdu sans savoir où aller et la peur des véhicules sur la route. Je n’avais pas pu m’arrêter pour l’aider. Sa destinée était différente. Je lui souhaite une nouvelle incarnation plus belle. Je peste quand même contre ses propriétaires et le conducteur qui l’a écrasé, grrrrr, j’ouvre la fenêtre et je crie un bon coup pour libérer l’élan de colère et le stress.

Encore plus loin, deux jeunes font du ‘Stop’ . Je ressens leur angoisse de rater le car et je les prends pour les conduire 10km plus loin. Justement, leurs parents n’avaient pas pu les conduire ce jour-là et pensaient qu’ils seraient aidés plus rapidement. Cela faisait plus d’une heure qu’ils attendaient.

Quand je tonds, je crie aux papillons et sauterelles ‘sauvez-vous j’arrive’ et je regarde bien s’il n’y en a pas dans l’aire de coupe… je peux sauver une souris tombée dans un pot de colle et la laver avant de la libérer ou demander l’autorisation d’une salade avant de la cueillir… je pleure en voyant des massacres d’animaux ou de plantes et je me sens souvent en rejet d’actions d’une partie de l’humanité…

Je fais à mon niveau de conscience et ce n’est pas toujours facile à vivre. C’est ainsi, c’est naturel.

Voilà un aspect de mon quotidien de ‘partiellement empathique’ lorsque je suis dans mon coeur.

Partiellement car il y a l’autre aspect humain :

L’aspect vide d’empathie ou le côté obscur de la séparation.

Malgré cette empathie naturelle, une partie de moi est encore rattachée pleinement à l’indifférence de la troisième dimension lorsque je mange de la viande (vraiment de moins en moins et sauf exception, plus de 4 pattes) et que je l’apprécie encore. Aucun état empathique ne s’active.

Je comprends alors parfaitement ceux qui s’en moquent, qui n’ont aucun sentiment de pitié envers les animaux ou même les humains car absolument aucune information n’atteint leur conscience. Leur cerveau est ainsi câblé sur la séparation et l’indifférence. Hémisphère gauche activé à fond.

11562159_sPour moi pareil. Rien, nada… c’est le vide de conscience total lorsque je vois une cuisse de canard ou de poulet prête à être grillée alors que j’adore observer des canards nager… et même pire car j’ai déjà l’émotion du plaisir de la savourer sur un lit de petits légumes.

Je me mets à la place du canard qui va être tué… rien, mon coeur reste fermé. Hémisphère droit complètement déconnecté.

Un mur immense se dresse entre mes deux moi. Une vraie séparation avec un gouffre énorme entre les deux.

Je suis déchirée entre mon Ego et ma Présence supérieure. Je peux me traiter d’hypocrite, d’humaine froide, de traitre, d’ennemie des animaux alors que je me bats depuis mon enfance pour en sauver des centaines… ça ne sert à rien, je n’arrive pas à supprimer totalement. C’est de l’addiction pure.

Que celle ou celui qui n’a jamais mangé de viande de sa vie (ou ses vies) me jette la première patate…

J’ai analysé et pense avoir compris pourquoi.

Depuis mon enfance, née quelques années après la guerre, un câblage de survie a été installé dans mes neurones en entendant régulièrement : tu as de la chance, tu peux manger de la viande, on en a tellement été privés, profites-en. Tu n’as pas le droit de refuser de la nourriture, il y a tellement d’enfants qui meurent de faim… ou  : tu ne sais pas de quoi l’avenir est fait alors mange de la viande pendant qu’il y en a, ou encore : ton père travaille pour rapporter de la viande, alors respecte-le…

J’ajoute d’autres voix familiales : ce sont les gens pauvres qui ne peuvent s’acheter de la viande. Et aussi plus subtilement : les végétariens sont des ‘soixantuitards’ baba-cools et sectaires, coupés de la société qui ne peuvent pas travailler normalement.

Imaginez ce subconscient bien formaté qui a envie de vivre, de travailler et d’être respecté !

C’est un vrai réseau d’informations qui s’est installé et qui a enraciné profondément des croyances dans mon cerveau. Les neurones sont comme collés et mes papilles gustatives ont développé le message que c’était bon.

C’est donc un travail de changement de câblage neuronal que je dois faire.

J’ai déjà passé des années à éliminer énormément de croyances religieuses et sociales tout aussi endoctrinées pour arriver à trouver une forme de neutralité et aider du mieux possible à comprendre les autres pour les aider, la nourriture reste un dernier bastion à conquérir.

J’ai beau prier depuis des années pour avoir la grâce de rejeter toute forme de viande, aucun ange, aucune fée ne sont venus pour me délivrer.
La seule réponse que j’ai est : cela doit venir de toi et être pleinement intégré dans tes cellules. Ça se fera au juste moment.

Alors en attendant, je fais attention a acheter du bio ou du élevé en liberté, je demande pardon de n’avoir pas encore atteint ce degré de conscience et je bénis ma nourriture. Je me connecte plus à ma vraie nature et augmente les repas végétariens.

Je me pardonne et je me relie de plus en plus à la Source. Je sens que ça évolue et de plus en plus rapidement.

J’y arriverai même si c’est difficile a presque 60 ans. Heureusement, j’ai la chance d’avoir un mari très compréhensif qui coopère en partie à ces nouveaux choix.

Le jour où ce sera pleinement intégré dans mes cellules, je pourrais crier ‘victoire’ et les canards chanter coin-coin.

Je rêve que des milliers de personnes puissent m’accompagner dans cette voie de libération des habitudes alimentaires carnivores mais aussi de respect de tout ce qui est.

Que le meilleur soit pour tous et pour les animaux.

Joéliah

Coach en éveil de conscience – happycultrice d’âmes.
Lejardindejoeliah.com

Photo 1 : Droit d’auteur : http://fr.123rf.com/profile_alexandralexey
Photo 2 : Droit d’auteur Joéliah (autorisé uniquement pour cet article)
Photo 3 : Droit d’auteur: http://fr.123rf.com/profile_mab0440
Si vous copiez avec les photos, faites-le en gardant la Source complète, y compris cette phrase.

Un espoir ! Paru juste ce matin…

YAB  https://www.facebook.com/associationvegetariennedefrance

signature

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre qui fait du bien à l'âme.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre
qui fait du bien à l'âme.

error: Contenu protégé
nunc massa nec in mi, at vel, adipiscing