Et si c’était la dernière fois… ?

Réfléxion méditation du moment présent :
Et si c’était la dernière fois… ? (Par Gérard Bellebon )
 
Et si c’était la dernière fois que tu voyais,
tu regarderais avec une telle attention
que ton regard d’un seul coup d’œil embrasserait tout l’horizon.
 
Et si c’était la dernière fois que tu marchais,
tu poserais tes pieds avec tant de douceur et de légèreté
qu’ils deviendraient des ailes et tu pourrais voler.
 
Et si c’était la dernière fois que tu respirais,
tu humerais l’air avec un tel allant
que tu te trouverais vivant jusqu’à la fin des temps.
 
Et si c’était la dernière fois que tu t’éveillais,
ce moment d’ultime conscience aurait tellement de force et de clarté
qu’il éclairerait tes nuits jusqu’à l’éternité.
 
Et si c’était la dernière fois que tu pensais,
la plus vulgaire de tes pensées s’auréolerait de tant d’innocence
qu’elle te conduirait jusqu’à la source : au pays du silence.
 
Et si c’était la dernière fois que de la solitude tu souffrais,
tu serais si reconnaissant de connaître l’absence
que tu percevrais le parfum de l’éternelle présence.
 
Et si c’était la dernière fois que tu jugeais,
tu serais si confus de ce penchant coupable
que tu verrais le beau au sein du condamnable.
 
Et si c’était la dernière fois que tu te remémorais les bons moments et les mauvais,
tu remercierais si fort de les avoir connus
que tu verrais les fils entre les deux tendus.
 
Et si c’était la dernière fois que tu créais,
ton inspiration serait si féconde
que tu pourrais comprendre l’origine du monde.
 
Et si c’était la dernière fois que tu aimais,
tu glorifierais l’instant avec un tel zèle
qu’il emplirait ton coeur à jamais d’amour universel.
 
Et si c’était la dernière fois que tu riais,
ton esprit tant se dilaterait
qu’au mirage du petit « je » jamais plus ne se prendrait.
 
Et si c’était la dernière fois que face à toi-même tu te trouvais,
tu rentrerais tant dans ce jeu de miroir
que tu pourrais percer le secret de ton histoire.
 
Et si c’était la dernière fois que tu lisais
les mots au fond de toi prendraient âme et corps
et donneraient naissance à l’Etre que tu n’es pas encore.
 
Si tu fais toute chose avec autant de passion,
d’attention et d’amour que si c’était la dernière fois,
alors, ce sera la première fois où tu SERAS.
 
**********
Offert par Joéliah pour votre moment conscient de bonheur de vivre
 
Photo RDLH/Pixabay

signature

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre qui fait du bien à l'âme.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre
qui fait du bien à l'âme.

error: Contenu protégé
odio Praesent ut facilisis quis venenatis, neque. risus. vel, libero sit Sed