Êtes-vous un(e) ami(e) utile ou néfaste ?

Confucius cite :
trois sortes d’amis sont utiles,
trois sortes d’amis sont néfastes.
Les utiles : un ami droit, un ami fidèle, un ami cultivé.
Les néfastes : un ami faux, un ami mou, un ami bavard.
Alors, spontanément, dans quelle catégorie vous situez-vous ?
Si c’est dans la première avec authenticité bravo !
J’en suis et j’ai la joie d’avoir des ami(e)s authentiques même s’ils sont éloignés.
Et si vous étiez un ami ou une amie néfaste sans vous en rendre compte ?
Analysez vos comportements honnêtement.
Trichez-vous ou mentez-vous, arrivez-vous à vos fins en manipulant l’autre en connaissant sa gentillesse, y compris pour le faire payer à votre place ?
Par exemple, vous lui faites croire que vous paierez un service ou votre part au restaurant et à la fin, vous n’en faites rien sous prétexte que vous n’avez pas
d’argent, oublié votre portefeuille, ou que vous paierez plus tard sans jamais le faire, ou encore vous changez les accords lui faisant croire qu’il n’avait rien compris.
Et vous le saviez à l’avance…  (je ne parle pas d’une fois sans préméditation)
Êtes-vous toujours à procrastiner, à attendre que vos amis fassent le travail pour vous et vous enorgueillir ensuite comme si c’était vous qui l’aviez fait ? Certaines personnes ne reconnaissent jamais le travail des autres.
Parlez-vous toujours à tort et à travers,sans réfléchir, ou pour montrer que vous savez des choses que les autres ne savent pas, juste pour montrer votre importance ? Affirmez-vous ‘c’est grâce à moi si…’
Ou encore vous vous plaignez sans cesse, vous critiquez vos amis à d’autres amis… en perpétuel bavardage de comparaison.
Les commérages font des ravages.

 Si vous vous reconnaissez dans un ou plusieurs de ces cas et avez réellement envie de vous améliorer, c’est possible !

 Prenez le temps de vous observer et de faire des choix différents.

Affirmez votre richesse en payant votre dû. Remboursez même un peu. Payez votre part. Accueillez l’argent comme ami pour le partager avec vos amis. Rendez à votre ami(e) sa valeur et ses droits.

 Apprenez à vous taire. Avant de parler, réfléchissez si cela est utile, bon et élevant.
Au pire, serrez les dents et pincez votre langue et passez à autre chose.
Dites chut à votre Ego qui veut se vanter. Travaillez sur votre honneur.
Respectez vos amis. Méditez en silence.
Soyez fidèle à votre parole et la connaissance (à commencer de soi), car se sont des bases essentielles en amitié.
Les amis profiteurs se reconnaissent parfois immédiatement, parfois à l’usure.
Sachez être une ou un ami bienfaisant et adapter vos relations en conséquence.
Les blessures d’abandon, d’humiliation et de trahison sont souvent liées à ces faits.
Alors si vous ne vous définissez pas vraiment, demandez à vos ami(e)s ce qu’ils pensent de vous, s’ils sont honnêtes ils répondront
honnêtement.
Je vous souhaite d’être votre meilleur(e) ami(e).
Que le meilleur soit !
Joéliah
Pour certains un protocole de réconciliation peut aider : découvrez-le ici.
photo auteur inconnu

signature

Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre qui fait du bien à l'âme.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre
qui fait du bien à l'âme.

error: Contenu protégé
felis quis, consectetur mattis Sed porta.