Infolettre nr 205

joinfolettre

Bonjour, bonne vacances à ceux qui y sont et bon moment présent à tous.

Si vous suivez les pousses du jardin, vous avez du vous apercevoir que ‘Magistra’ est très prolifique actuellement et très complémentaire aux enseignements de Saul et Jésus que reçoit John Smallman.

Dans les derniers écrits, l’importance d’oeuvrer en paix pour la paix devient capitale et c’est en soi que cette paix doit déjà rayonner pour qu’elle puisse se manifester sur la terre et il y a du boulot !!

A commencer chacun par soi… épurer les colères, les doutes, les déceptions, les souffrances du passé, l’intolérance et surtout la rumination intérieure qui amplifie l’émotion.

Une personne, cette semaine, me dit que le docteur lui a décelé un ulcère à l’estomac et d’ajouter : c’est la faute de mon mari (elle est en plein divorce et a énormément de haine et de colères contre lui et sa ‘pouffiasse’ de nouvelle compagne…).
Je l’ai aussitôt arrêtée dans ses paroles et lui ai expliqué qu’il n’y était pour rien et qu’il n’était pas dans son estomac, ni lui avait fait avaler de force un poison…

A force d’explications, elle a compris que l’acidité de sa colère pouvait être la réelle cause de son mal. Je ne sais pas si elle va réussir à s’aimer plus et à accepter la situation… son estomac sera le témoin de sa transformation ou non.

Le texte du jour explique bien comment, d’une simple parole ou d’une action qui pourrait être libérée rapidement, il est possible d’en faire une rancune tenace, et ce, même si l’autre ne fait plus rien pendant des années…

L’acceptation, le pardon et la neutralité sont les remèdes divins de l’amour pour soi et donc pour les autres.
Et c’est ainsi que la paix peut s’étendre sur Terre.

Que le meilleur soit !
Joéliah

barrechronique

Dorothée de Gaza, moine en Palestine, vers l’an 500 :

Le feu de la colère

La rancune se distingue de la colère, qui se distingue de l’irritation, qui se distingue encore du trouble.

Voici un exemple qui vous fera comprendre.
Pour allumer un feu, on n’a d’abord qu’un petit charbon. Celui-ci représente la parole du frère qui t’offense.
Ce n’est encore qu’un petit charbon, car qu’est-ce qu’un simple mot de ton frère ?
Si tu le supportes, tu éteins le charbon.

feuSi au contraire tu te mets à penser :

« Pourquoi m’a-t-il dit cela ? J’ai de quoi lui répondre !… », comme celui qui allume un feu, tu y jettes des brindilles et tu fais de la fumée, ce qui est le trouble…

En supportant la petite parole de ton frère, tu pouvais éteindre le charbon, avant que n’apparaisse le trouble. Mais même ce trouble, tu peux encore l’apaiser facilement par le silence, par la prière, par un seul mouvement du coeur.

Si, au contraire, tu continues à faire de la fumée, c’est-à-dire à exalter et à exciter ton coeur en pensant : « Pourquoi m’a-t-il dit cela ? Moi aussi, je peux lui en dire ! » l’afflux et le choc des pensées, travaillant et échauffant le coeur, provoquent la flamme de l’irritation…
Voilà donc venue l’irritation.

Si tu veux, tu peux encore l’éteindre, avant qu’elle ne devienne colère.

Mais si tu continues à te troubler et à troubler les autres, tu fais comme quelqu’un qui jette du bois dans le foyer et attise le feu : alors on a de belles braises.

C’est la colère… Et de même que des braises mises de côté subsistent longtemps, même si on jette de l’eau dessus, la colère qui se prolonge devient de la rancune…

Voyez-vous comment d’une seule parole on parvient à un si grand mal ?
Si dès le début on avait supporté patiemment la parole de son frère, sans rendre le mal pour le mal, on aurait pu échapper à tous ces maux.

 

barredetente

Vibrer l’amour de son travail…
Voici Lucero Tena, une joueuse de castagnettes qui est vraiment à sa place… 7mn où elle interprète ‘la boda’ de Luis Alonso, à Madrid en 2007. Elle est en phase totale avec la Source.
Observez son humilité à la fin… bravo grande d’âme !
Cliquez ici pour découvrir cette interprétation.

signature

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre qui fait du bien à l'âme.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre
qui fait du bien à l'âme.

error: Contenu protégé
vulputate, efficitur. venenatis, libero ante. ut eget vel, id suscipit