Le mal me dit pourquoi.

Il y a une dizaine de jours, j’ai vécu une situation triste où, tétanisée, je n’ai pas pu ‘broncher’.
Dans les heures suivantes, j’étais plus en questionnement du pourquoi, qu’en mode : “J’accepte, tout est juste, tout est parfait !”.
Devinez… tristesse + blocage sur bronches = bronchite.
Même si la guérison spirituelle, énergétique et émotionnelle est faite depuis ; le corps physique demande plus de temps pour éliminer les cellules touchées et entrainer le rétablissement complet.

Chaque mal ou maladie est la manifestation d’un dérangement psychologique ou émotionnel répété ou à comprendre et/ou une mémoire à libérer.
Comprenez bien que plus la même émotion revient sans qu’elle soit libérée ou transmutée, et plus l’installation dans le corps est solide et profonde (sans oublier l’héritage des ancêtres qui ont vécu les mêmes émotions).

Au début des petits symptômes, puis de plus en plus évidents, violents et souffrants.
Des médicaments peuvent supprimer la douleur temporairement mais seul l’ajout d’une transformation intérieure peut vraiment guérir profondément.

Quelques indications en rapport avec les organes qui peuvent aider à se transformer :

  • Faiblesses sur le foie et la vésicule biliaire : manifestation d’émotion de colère, empêchement d’être, frustration, indignations.
  • Sur le cœur et l’intestin grêle : émotions liées à l’empêchement de manifester sa joie ou de l’excitation, manque d’enthousiasme ou d’envie de vivre.
  • Sur les poumons et le gros intestin : la tristesse, la mélancolie, l’affliction, la solitude, la nostalgie, le déracinement, le manque de créativité, d’espoir ou de but porteur.
  • Sur les reins et la vessie :  frayeurs, peurs, le manque de confiance en soi, l’asservissement, blocage, sentiment de ne pas être à sa place.
  • Sur la rate et l’estomac : l’attitude obsessionnelle, les soucis, les regrets, la prise de décision, la réflexion, la peur d’aller de l’avant.

Et tant d’autres rapports :  problème aux yeux en rapport avec la vision de soi et du monde, problème à l’audition : qu’est-ce qui fait mal à être entendu ou qu’on refuse à entendre ?
Les mains avec ce que l’on créé ou un sentiment de dégout, de salissure.  Les pieds avec son empreinte, où on vit et où on a envie d’aller. La peau et le rapport à l’amour, au toucher. Le genou et le rapport du ‘JE et du NOUS”, nous étant quelqu’un de proche connu en principe, et aussi en rapport avec le sentiment d’humiliation, de se sentir redevable ou d’avoir fait des entorses dans sa vie…

Pour nous aider à décoder il y a de supers aides : le livre ‘la clef vers l’autolibération’ de Christiane Beerlandt ou ‘le grand dictionnaire des malaises et maladies’ de Jacques Martel et encore ‘ton corps te dit aimes-toi’ de Lise Bourbeau.

La mise en action de l’énergie des rayons sacrés peut aider (violet pour la transmutation, blanc pour la purification, vert pour la guérison, turquoise pour le pardon, rose pour l’amour, rubis doré pour la paix intérieure…)et surtout le bleu pour la prise de décision dans la foi de la protection divine.

Ou encore une séquence de Ho’Oponopono pour dénouer le problème : (désolée pour cette situation, pardon, je t’aime et je m’aime, merci).

La prise d’élixirs floraux de Bach peut aussi aider : Larch/Mélèze pour avoir plus d’audace et de confiance en soi, Centaurée pour trouver sa force intérieure, Wild Rose/églantier pour réagir ou encore Willow/saule pour arrêter de se comporter en victime. Il y en a plein d’autres dans d’autres labos (Devas, Buch australiens, Roses de californie, Pélérandras…). Quelques gouttes qui peuvent vraiment nous transformer !

Alors en ce temps de grands brassages énergétiques, je nous souhaite de belles libérations et guérisons.

Que le meilleur soit !

Joéliah

https://facebook.com/alasourcedubonheur

Image Pinterest

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *