Vous êtes plein d’amour.

Vos pensées sont vos ennemies lorsqu’elles sont nourries par les blessures, lorsqu’elles sont pleines d’orgueil, de rancune, de colère, et vos pensées peuvent être vos meilleures amies lorsqu’elles sont tournées vers la joie, vers le bonheur, vers la paix, alors qu’attendez-vous ?
Qu’attendez-vous pour redevenir cet enfant plein de joie, cet enfant divin né du Père Force et de la Mère énergie, de la volonté et de la sagesse.
Vous êtes plein d’amour, alors faites jaillir cet amour.
Il est important de pouvoir vous dire en face combien vous vous aimez, important de regarder l’autre comme soi, de vous pardonner, d’avoir de la compassion pour vous.
Nous voyons vos cœurs torturés, vos pensées torturées, pourquoi ? Pourquoi ne vous donnez-vous pas d’amour ? Pourquoi ne vous autorisez-vous pas à être heureux, dans l’instant présent ? C’est vous-même qui faites ce choix.
Hors de ce choix vous êtes tout amour, nous voyons l’amour qui est en vous, qui se bloque, qui s’empêche d’être.
Ouvrez la cage pour libérer le petit oiseau qui est à l’intérieur, l’oiseau bleu du bonheur, qui ne demande qu’à siffler, qu’à chanter, qu’à voler et qu’à revenir.
Vous avez peur, si vous perdez l’amour, de vous perdre.
N’ayez pas peur, l’amour ne peut que vous revenir car l’amour est toujours là dans votre cœur.
Soyez bénis, soyez honorés de mettre l’amour en priorité, la compassion, la tolérance, la fidélité, car dans la fidélité vous avez automatiquement votre propre amour, le respect, la confiance, tous les plus beaux sentiments sont dans la fidélité.
Si vous avez confiance en vous, vous aurez automatiquement confiance en l’autre, alors centrez-vous toujours dans votre cœur, laissez descendre, laissez agir votre moi supérieur qui a toutes les qualités divines et qui ne demande qu’a se manifester.
Envoyez-vous plein d’amour et envoyez plein d’amour à la Terre, à toutes les personnes que vous rencontrez chaque jour, et à toutes les personnes qui en ont besoin.
Vous êtes bénis.
Canalisé par Joéliah

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *