Le tunnel possède toujours une sortie

Il y a quelques années, je me rendais en Suisse pour animer un stage.
J’habitais le Sud-Ouest de la France et j’avais déjà fait plusieurs centaines de kilomètres dans la joie.
 
J’aime beaucoup conduire, ça me détend. J’arrive près des Alpes que j’admirai déjà de loin.
Un paysage inconnu de mon quotidien.
 
Je commence à passer sous quelques petits tunnels. 1 km, 2 km et je ressors aussitôt.
Lumière, ombre, lumière, tout va bien. J’écoute la radio, de la belle musique classique.
 
Alors, j’entre dans un nouveau tunnel d’une douzaine de kilomètres.
Il est éclairé et j’ai les phares allumés, tout est comme au grand jour ou presque.
 
Au bout d’une minute, la radio ne capte plus, brouillage…
Je commence à ressentir une boule à l’estomac et prend alors conscience de l’endroit où je suis et mon ego s’affole : et si ?
Et s’il y avait un éboulement et que je meure écrasée là, personne ne saurait que j’y suis.
Et s’il y avait un accident ? Et si la lumière s’éteignait ? Et si je restais bloquée des heures et n’avais pas assez d’eau ?
Et si, et si… je ressentais d’un coup une oppression énorme au plexus solaire.
 
Alors, tout en continuant de conduire, je me suis mise à respirer en conscience pour me calmer et à me recentrer.
J’ai commencé à prier pour que tout aille bien et à bénir ce lieu : bénis soient ceux qui ont construit ce tunnel, bénies soient les roches solides, bénie soit la route, la lumière, les autres routiers…
 
Et j’ai commencé à chanter, puis à penser à ce que j’allais dire dans le stage et à me réjouir de cette opportunité.
 
Le temps est passé et ouf, la fin du tunnel est arrivée et alors, de l’autre côté, le paysage était époustouflant…
 
Je me suis souvenue de cette expérience un jour dans la semaine car en me levant, j’ai eu l’impression de vivre quelques minutes cette oppression, cette traversée que l’humanité vit actuellement.
L’ombre est puissante sur la Terre et pourtant le soleil est toujours là.
C’est juste un passage obligé pour un profond changement.
 
Notre temps ne va que dans un sens, pas question de reculer, ni de faire demi-tour ou marche arrière. Nous devons aller de l’avant.
 
Alors, si comme moi vous ressentez une boule au ventre, des peurs ou de la colère, res-pi-rez !
Priez, demandez la protection de vos maitres ou anges si besoin, bénissez ce qui arrive, les personnes qui vous entourent, la Vie.
Focalisez-vous sur ce que vous allez faire, projetez-vous dans un futur meilleur (qui n’est juste que des moments-présents les uns au bout des autres).
Chantez, même faux car le son est une source de libération, criez si besoin (seul-e ou à plusieurs de connivence). Créez, bricolez, nettoyez, jouez, marchez en affirmant des phrases positives, lisez des textes positifs, élevant.
 
Changez votre vibration ! Surtout bannissez les infos qui entretiennent un climat de peur.
 
Ensemble, nous pouvons créer un monde meilleur à condition de vibrer sur cette belle fréquence de lumière naturelle, sur l’amour, le respect et la joie de vivre.
 
Assurons-nous d’avoir assez de carburant pour aller au bout de cette traversée, de la lumière d’appoint, quelques réserves essentielles de nourriture et d’eau si le tunnel est un peu long.
 
Nul ne sait combien durera la traversée, ce qui est certain, c’est que le tunnel est solide et que la nouvelle Terre en 5ème dimension sera bien plus belle.
 
Gardons nos lampes de la foi et de la joie de vivre ce moment d’ascension, allumées.
 
Que le meilleur soit !
 
Joéliah
(Lettre 507)
Image par Gerd Altmann de Pixabay
 
Je vous rappelle l’invocation collective.
Il est possible de la faire à chaque heure fixe afin de nous réunir, quelle que soit l’heure choisie :
 
https://www.quelemeilleursoit.com/invocation-collective-de-protection/

1 réponse
  1. Fanny
    Fanny dit :

    Un grand merci Joéliah de nous apporter ces mots réconfortants en ces temps difficiles ! Ce tunnel semble si long et hasardeux parfois… Paix, Lumière et Amour.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *