Le matin quand je me réveille, je passe toujours quelques minutes à remercier et bénir ma journée et tout ce qui va s’y relier, puis a laisser venir ce qui vient.
Et ce matin 23 janvier, deux souvenirs sont revenus ;
Un jour à l’occasion d’un stage, j’étais hébergée chez une personne très simple et sympathique.
Elle m’a dit : je vais te montrer quelque chose que peu de gens voient.
Alors elle a ouvert une pièce qui était derrière une autre.
Tout était sombre et lorsqu’elle a allumé, j’ai découvert un vrai trésor.
Des livres anciens et des pierres gemmes magnifiques.
C’était un monsieur d’un certain âge qui avait beaucoup voyagé et ramené des trésors d’un peu partout.
Il m’a dit qu’il n’avait pas tout lu, car certains livres étaient en langue qu’il ne connaissait pas, mais il savait qu’ils étaient spirituels.
Ce lieu respirait la paix, l’harmonie et le bien-être.
Il y avait un fauteuil au milieu, c’était son antre lumineuse. Il rayonnait la paix.
Une autre fois, je suis allée chez un couple.
C’est la dame charmante qui m’avait invitée. Son mari l’était bien moins.
Il râlait tout le temps, critiquait tout y compris ce que je faisais en me disant qu’il n’y croyait pas mais « tolérait » que sa femme y croie.
Le monsieur avait un bureau et une bibliothèque qui tenait tout le mur.
Je me sentais mal. Il me dit avec fierté : j’ai lu tous les livres !
C’étaient des livres policiers et de science-fiction, et des romans de poche aux couvertures glauques.
Il en était très fier. Le niveau vibratoire de cette pièce pourtant lumineuse était très bas.
Je me demandais pourquoi ces deux expériences revenaient à ma mémoire et pris conscience
que tout ce qui est sombre n’est pas forcément mauvais et tout ce qui est à la lumière, n’est pas forcément lumineux.
Un peu comme le monde actuel.
Il est facile de dire que tout ce qui est dans l’ombre est mauvais, et ce qui est lumière est bon.
Ceci est du jugement premier.
Sans connaitre la véritable nature des personnes ou des choses, c’est bien plus compliqué que ça.
D’horribles choses se passent dans l’ombre et pourtant les personnes qui subissent sont bonnes comme dans les trafics d’enfants ou celui des esclaves pour le travail.

C’est pourquoi il est important d’avoir du discernement.

Inutile de combattre l’ombre et d’aduler la lumière tant qu’on est dans la matrice.
Il suffit juste de prier pour que la justesse de l’amour christique fasse son œuvre.
La vraie lumière salvatrice est notre flamme intérieure.
La flamme n’a pas d’ombre !
Par contre, l’ombre physique est juste l’absence de lumière.
Donc la lumière et l’ombre sont toujours reliées.
Pour vivre la cinquième dimension, nous devons sortir de cette dualité et nourrir notre feu divin, l’enthousiasme, la foi et les qualités supérieures comme le respect et l’amour christique puissant.
Nous devons nourrir ce nouveau monde fraternel et respectueux de tout.
Je vous invite à cette déclaration :
Puisse ma flamme divine grandir en puissance.
Puisse l’énergie du Christ augmenter mon amour pour la Vie.
Puisse le Royaume de l’amour s’étendre sur la Terre, maintenant et pour les siècles à venir.
Merci la Vie pour cet accomplissement.
**********
Lettre 515
Que le meilleur soit !
Joéliah
Image par Bianca Mentil de Pixabay

1 réponse

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *