Quand les compromis coûtent cher…

Marie-Pier Charron : Parfois, on se contente de peu en se disant qu’on ne s’en contente pas, qu’on attend simplement d’avoir mieux. Ça nous semble plus simple et confortable d’avoir quelque chose d’insatisfaisant que de s’élancer dans l’inconnu, ou de ne rien avoir rien du tout.

Entretenir la pensée qu’on est prêt à vivre quelque chose de merveilleux, mais sans vraiment casser les liens qui nous attachent aux miettes qu’on reçoit et croit mériter, est une zone dans laquelle on peut rester longtemps. On abdique en pratique, mais pas officiellement… On se voit comme une personne qui vise ce qu’il y a de plus beau et de plus grand, mais sans vraiment le faire dans la réalité, évitant ainsi les peurs qu’on finirait inévitablement par rencontrer.

Donc oui, cette zone est confortable. Mais elle est généralement assez stagnante. Car on se dit qu’on accepte la situation seulement en attendant d’avoir mieux… Mais chaque moment où on «attend» ainsi tend à prolonger, justement, le temps d’attente. C’est que le compromis nous garde dans la fréquence énergétique du compromis – de tous les compromis, en fait – et tend à en magnétiser davantage. Et surtout, la vérité n’est pas qu’on attend, mais qu’on évite, et ce qu’on évite finit toujours par nous rattraper. Ça tourne autour de nous jusqu’au jour où on est prêt à se libérer.

Il n’y a aucun détour confortable autour des choix difficiles. Il n’y a aucune façon de dépasser nos vieilles limites ou notre peur de ne pas être à la hauteur de nos désirs, sans les regarder dans les yeux et faire un choix courageux. Oh, quand on est dans la grisaille d’une situation médiocre depuis longtemps, on peut avoir le sentiment qu’il n’y a pas d’autre option, que c’est tout ce que la vie a à nous offrir… Comme si on n’avait accès qu’à des retailles et à des compromis. Mais il est tellement libérateur de réaliser que ce n’est pas ce que la vie nous offre, c’est simplement ce qu’on choisit.

Une douce journée à vous!

***************

Du site matinmagique.com

Photo Myriams-Fotos pixabay

 

signature
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *