La nature a horreur du vide… elle comble avec ce qu'elle peut !

Voici l’histoire vraie d’une attraction par le vide. Christine est une femme qui rêvait de recréer un foyer. Il y a quelques années, elle me parle de son désir de créer un couple. Elle me raconte qu’elle a fait un grand travail sur elle pour se guérir et accepter l’autre.
Pourtant, je sens quelque chose qui ne colle pas avec sa réalité.
Alors, je lui demande si, chez elle, il y a de la place matérielle pour accueillir un amoureux.
Et là, elle me répond que ses placards sont archi pleins, il y a des livres partout y compris sur son lit et pas une place même pour un chat…
En effet, après son divorce, elle a, petit à petit, occupé toute la place dans sa maison.
Je lui ai expliqué que cette profusion d’affaires empêchait toute entrée d’un homme dans sa vie.

Alors, amicalement, je lui ai proposé de faire un exercice de désencombrement de placards afin d’attirer chez elle un compagnon.
Et à chaque fois qu’elle enlevait quelque chose, imaginer que son compagnon remplissait la place avec ses affaires.
Et je ne l’ai plus revue.

Fais le vide…

Elle m’a écrit pour me raconter la suite.

Pendant deux jours, elle a réfléchi à mon conseil et se répétait ‘fais le vide’. Elle a mis trois semaines pour y arriver, libérant moitié de ses placards, étagères et divers meubles.
Il y avait de la résistance en elle qui vidait et remettait à sa place, car elle avait envie et peur à la fois.

Un certain jour, elle s’est dit : « c’est bon, il peut arriver ». Enfin, elle se sentait prête.

Dans la même soirée, un homme a frappé à sa porte.
C’était le mari de sa meilleure amie, qui l’avait mis dehors après une dispute, et lui avait conseillé d’aller pleurer chez elle…
Elle ne le connaissait que sur photo et de ce que son amie lui en disait.
Elle l’a accueilli pour le dépanner un soir ou deux dans la chambre d’ami, alors tout juste libérée…
Ils ont beaucoup discuté et il n’en est jamais reparti !
Il a juste changé de chambre…

Il a divorcé et s’est remarié avec elle.
Ils sont très heureux depuis trois ans maintenant.
Son amie s’est remariée de son côté et ils sont restés bons amis.

Voilà un bel exemple d’attraction par le vide…
La nature a horreur du vide et l’espace créé a vite été rempli des affaires de son amoureux.

Je suis vraiment ravie pour eux !
Joéliah / https://lejardindejoeliah.com

Image 123rf.com
signature

Une âme peut être incarnée dans plusieurs extensions de personnalités.

Et si nous étions plusieurs ayant la même âme ? Cette réponse des guides l’explique bien.

Question posée lors d’un atelier : « l’autre jour, alors que j’étais tranquillement chez moi, j’ai ressenti une grosse douleur émotionnelle. J’ai pleuré comme si je venais de perdre quelqu’un de très cher.
C’est le jour où un gros accident à eu lieu avec beaucoup de morts, et pourtant, je n’en connaissait aucun ».

Réponse des guides  : « la vie est une suite d’incarnations, aussi, sachez que vous pouvez être souvent, en même temps, incarnée dans plusieurs corps.
Cela va peut-être perturber quelques personnes, pourtant sachez qu’une même âme peut avoir des extensions différentes sur Terre et ailleurs.

Vous pouvez être la même âme dans plusieurs formes, et aussi la même âme peut être dans des endroits différents de la Terre.
Donc, chaque fois qu’il y a une expérience qui se fait sur une de ces extensions, les autres extensions le ressentent.
C’est ce qui vous est arrivé. Une partie de vous est retournée ‘à la maison’ et vous avez ressenti la souffrance de l’Ego.

C’est aussi pour cela que certaines personnes ont parfois l’impression d’avoir une double vie.
Elles peuvent avoir l’impression parfois de vivre des rêves qui sont comme réalité et qui ne sont pourtant pas dans leur vie.
C’est tout simplement parce que leur âme enregistre toutes les expériences des extensions.
Et cela vous nourrit et cela vous aide à évoluer et cela aide le monde entier à évoluer.

C’est pour cela qu’il y a beaucoup de monde sur Terre, il y a beaucoup d’incarnations, mais il y a moins d’âmes que de personnes incarnées. Donc n’ayez pas peur s’il peut y avoir parfois des départs en masse puisque les âmes sont toujours incarnées sur Terre.
Il y a toujours un ajustement qui se fait.

Vous êtes Un en multiples.

C’est aussi pour cela que, parfois, quand il arrive des catastrophes vous avez l’impression de le vivre  de l’intérieur. Vous pouvez ressentir une frayeur ou un mal-être. Souvent ce mal-être,  est celui d’une extension de votre âme. C’est vous, dans une autre personnalité.

Donc plus vous êtes en paix, plus vous êtes centrés, plus vous allez apaiser les autres extensions d’âmes.
Et plus vous apportez du bien à votre âme, plus vous apportez du bien aux autres extensions.

Comprenez que vous êtes important et que parfois vous pouvez vous rencontrer ailleurs sans savoir que c’est une autre partie de vous-mêmes. Vous pouvez même vous combattre, vous critiquer, vous détruire ou au contraire vous assister.

Alors plus vous montez en fréquence, plus vous reprenez l’importance de l’unité. Vous comprenez que l’autre, c’est aussi vous-même.
Ainsi vous pouvez vous réconcilier, vous pouvez être de mieux en mieux dans votre vie, avec vous, et donc avec l’autre ».

Canalisé par Joéliah / https://lejardindejoeliah.com
Si vous diffusez, gardez le texte entier y compris le lien actif visible vers ce site, merci.

Nota : les extensions ne se ressemblent pas. Elles peuvent être de race, couleur de peau, religion et pays complètement différents. Le but n’est pas de se rencontrer, mais d’évoluer, chacune, de la meilleure façon possible pour aider l’ensemble.

signature

Soyez heureux de vivre comme des petits enfants

Les anges de la joie canalisés par Joéliah.
La joie, l’enthousiasme, la spontanéité et la simplicité sont des qualités à développer pour illuminer et émerveiller votre vie.

Redevenez comme des enfants, des enfants qui s’émerveillent pour une bulle de savon, qui s’élève, qui s’élève…

Combien d’adultes prennent le temps de s’émerveiller ?
Redevenez cet enfant qui joue avec les éléments, qui observe et qui rit sans forcément avoir de grandes raisons de le faire.

C’est cette joie qui va vous apporter la souplesse.
Souvent dans votre rigidité, votre besoin de contrôler, votre désir que l’autre soit parfait ou d’être parfait, ou encore de répondre à ce que vous croyez qui va vous apporter le bonheur, vous vous emprisonnez dans une prison avec des barreaux parfois en or, mais des barreaux tout de même.
Barreaux de vos convictions, barreaux de vos souffrances ou barreaux de vos rancunes, barreaux de votre intransigeance.
Vous êtes dans cette prison.

Bien souvent, vous mettez vos enfants dans la même prison que vous.
Vous mettez votre conjoint ou votre famille, vos parents ou vos partenaires.
Cassez, sciez vos barreaux et vivez la liberté d’être. Soyez heureux de vivre et de respirer librement.
Arrêtez de vous enfermer dans des habitudes qui vous rendent malades et vous font souffrir, qui dépriment votre corps.

En étant les plus spontanés, joyeux et libres possibles, vous allez vous ouvrir à la multidimensionnalité de l’Univers.
Ainsi, entrés dans sa joie permanente, vous écouterez le chant des étoiles.
Vous verrez la beauté de tout ce qui existe dans l’univers, de ces constellations étoilées, lumineuses et colorées.

Vivez comme des enfants, aimez comme des enfants et soyez heureux comme des enfants.

Osez manifester cela dans la vie.

Ne vous laissez pas toujours freiner par les obligations et le regard des autres.
N’écoutez pas les réflexions du genre : « cela ne se fait pas à votre âge ».
C’est ce que vous avez à l’intérieur de vous qui compte.

Alors, redevenez vivants, vivants de joie, vivants de gloire, vivants de simplicité, de spontanéité et d’authenticité.
Observez l’enfant qui est là comme un maître pour vous, prenez-en modèle.
C’est ainsi que vous pourrez vraiment, vraiment vivre cette vie avec allégresse telle que nous la souhaitons, nous les anges de la joie !
Soyez les plus joyeux et heureux possibles !

Extrait d’un message canalisé par Joéliah/ Http://j0el1ah-lejardindejoeliah.pf4.wpserveur.net
Vous pouvez diffuser en gardant le texte complet y compris le lien au site activé.

Envoyée dans l’infolettre du 27 mars.
Image du net, sans nom d’auteur indiqué
signature

Le changement d'heure n'est pas naturel. Panique à bord…

Le changement d’heure vient d’avoir lieu en ce printemps. Une heure de moins à dormir où à faire la fête pour certains. Les humains et les animaux vont devoir s’adapter une nouvelle fois. Le cerveau de certains panique…

Voici un message des EnSeigneurs de Lumière en rapport avec le changement d’heure que j’ai reçu il y a quelques années.

« Depuis que la civilisation est passée à l’ère industrielle qui veut dompter la nature, vous faites vos propres expériences vis-à-vis des lois de la nature. L’homme veut toujours adapter à sa façon. Il veut aller au-delà des forces pour pouvoir gagner toujours plus et toujours plus.

Pendant des siècles, l’homme a toujours œuvré, échangé les uns pour les autres.
C’est votre essence de base : la communication, l’échange. Le service des uns pour les autres a toujours été de mise, et ceci contribuait à l’avancement de l’humanité toute entière.

A un certain moment, l’homme a commencé à vouloir apprivoiser la nature et à dompter la nature.

Il a commencé à comprendre les lois qui venaient du ciel (les forces, la foudre, les éclairs). Ensuite, il a trouvé ce moyen de pouvoir éclairer de manière de plus en plus forte, les nuits. Alors, petit à petit, vous avez perdu ce cycle si naturel, du jour et de la nuit !

Or, depuis des millions d’années, votre Terre est faite pour qu’il y ai des moments d’activité et des moments de repos.
Tout est mis en place pour donner un temps à l’esprit de pouvoir agir pendant le sommeil et au corps de se régénérer.

La lumière permet de développer avec le soleil et l’ombre permettent d’intégrer. Et tout ce que l’homme apprenait et faisait dans la journée, la nuit l’esprit pouvait harmoniser. Il pouvait tout « inculquer » dans les cellules, enregistrer, nettoyer et libérer tout ce qui ne servait à rien, régénérer tout ce qu’il fallait.

Les erreurs d’une connaissance sans conscience.

En pensant faire un avancement dans la connaissance scientifique, l’homme s’est coupé de plus en plus de la nature.
Il s’est coupé des lois de la nature, des forces de la nature.

Également, aujourd’hui l’homme construit en défiant les lois. Il construit sur l’eau ou en bord d’eau mouvante. Alors que les anciens savaient que la terre n’était pas adaptée pour le sol trop poreux ou trop dur.
Vous pensez qu’ils étaient peut-être plus rustres et c’est vrai du point de vue développement intellectuel et mental. Cependant ils étaient beaucoup plus connectés à la sagesse, à la nature, à la Terre et au bon sens.

Ils suivaient le rythme des saisons. Tous les hommes ont créé des fêtes à certains moments de votre temps. Des fêtes pour les semailles, des fêtes pour les récoltes, des fêtes pour une nuit qui est courte ou une nuit qui est longue ou pour les équinoxes.
Les hommes dits païens étaient complètement connectés aux forces de la nature.

Et de toujours, certains ont voulu contrer ces lois et en ont subis les conséquences.

Prenez ces marins amateurs qui partent sur la mer. Combien de bateaux ont été éclatés sur des rochers parce qu’il y avait une tempête prévisible à l’heure du départ ? Le marin professionnel sait, il mesure le vent, il sait où il va, il sent et il sait où il met son bateau. Il sait quels courants vont l’emporter, il ne part pas à l’aventure.

Or, de plus en plus, nous voyons des personnes penser qu’elles savent tout. Alors qu’elles sont simplement dans la connaissance de quelques notions. Avec le peu de savoir, elles partent à l’aventure sans être reliées aux forces de la nature. Sans être reliées au Ciel, sans être reliées à la Terre. Sans être reliées à toute cette énergie qui les a construit et qui construit le monde.

En voulant modifier le cours naturel de la nature, vous avez modifié des fluides, vous avez modifié des courants.
Aujourd’hui, nous voyons une humanité fatiguée et souffrante. Elle se couche fatiguée et se réveille fatiguée.
Elle se nourrit d’aliments épuisés, transformés avec une terre qui a été épuisée volontairement.
Tout ceci pour entretenir des courants industriels, pour enrichir certaines personnes, certains groupes.
Le changement d’heure contre les lois naturelles.

Pensez que vous êtes créateurs.

Vous pouvez, là où vous êtes. Commencez à changer votre société en vous transformant vous-mêmes.
Changez de façon de penser et de façon d’agir. Développez toutes ces vertus qui apportent sérénité, calme, bienveillance et transparence ! Plus vous allez appliquer en vous-même cette possibilité d’être meilleur et plus votre entourage va s’améliorer.

Reprenez contact avec la nature et avec les lois de la nature.
Allez à la rencontre du lever du soleil et à la rencontre du coucher du soleil pour nourrir votre énergie et améliorer votre destin.

Vous êtes des milliers, deux fois par an, à ne pas être d’accord sur ce changement d’heure. Alors, personnellement, qu’avez-vous fait de concret pour que cela change ?

Alors plus vous serez en accord avec les lois de la nature et plus la vie passera facilement à travers vous.

Observez et n’ayez pas peur de transformer. Également, régulez, ré-harmonisez et la vie sera vraiment fabuleuse à travers vous ».

Les guides du ciel, canalisé par Joéliah/https://lejardindejoeliah.com

Image : https://fr.123rf.com/profile_nazlisart
signature

Osez demander au Ciel ! Oui, demandez l’amour, la sagesse, la paix, la beauté…

J’entends parfois certaines personnes dirent qu’elles sont gênées de demander pour elles et peur de déranger les guides ou autres entités.

Pourtant, les guides, les anges et autres aides sont là pour nous, à notre service et très heureuses de pouvoir nous aider à vivre cette incarnation de la meilleure façon possible.
Maitre Michaël Omraam Aïvanhov donne ainsi une belle leçon :

« Les entités lumineuses du monde invisible apprécient ceux qui ont toujours faim et soif.  Seuls les gourmands sont acceptés en haut.
Alors, vous pouvez demander autant que vous voulez. Oui, demandez l’amour, la sagesse, la paix, la beauté…

Voici une histoire :

corneUn jour, un voyageur arriva dans un village où il se mit à chercher une auberge.
Quelqu’un lui dit qu’il y avait là justement un aubergiste très gentil qui nourrissait gratuitement tous les étrangers de passage.
Ce qui était un peu bizarre, c’est qu’après leur avoir donné à manger, il les frappait.

« Ça ne fait rien, répondit le voyageur, j’accepte. »

Comme il était affamé et qu’il n’était pas pressé de recevoir des coups, il mangea tout ce qui lui était proposé. Au fur et à mesure qu’il mangeait, il voyait son hôte devenir de plus en plus joyeux.

Quand arriva le moment où il ne put vraiment plus rien avaler, il ne se leva pas, mais regarda l’aubergiste comme s’il attendait encore quelque chose.

« Eh bien, qu’attends-tu maintenant ?
– D’être battu. »

Mais l’autre se mit à rire et dit : « Pas du tout. Si je bats les gens, c’est que, je ne sais pas pourquoi, ils s’arrêtent tellement vite de manger. Ils m’empêchent ainsi de goûter la joie de donner. Toi, tu as bien mangé. »

Alors, voilà un avertissement pour ceux qui sont trop vite rassasiés des présents du Ciel : ils recevront quelques coups. »

Maitre Aivanhov

Alors n’hésitez pas, demandez avec foi, amour et conscience, et surtout REMERCIEZ !
Que le meilleur soit !

Joéliah/j0el1ah-lejardindejoeliah.pf4.wpserveur.net

Image du net, sans indication d’auteur

 

signature

Osez larguer les amarres pour voyager librement.

Larguez les amarres, c’est le printemps ! C’est en effet le bon moment pour lancer de nouveaux projets, pour oser aller de l’avant.
La vie est comme une traversée et être au creux de la vague ne signifie pas que l’océan a disparu ; au contraire, il se manifeste !
Lors de tempête, il est bon de rentrer à l’abri dans la cabine, de garder le cap et d’attendre des vents meilleurs.

Si vous vivez un moment creux, sachez que c’est temporaire et que, comme pour beaucoup d’épreuves, ‘ça passera’. Alors, profitez-en pour vous reposer et analyser ce qui a pu vous y conduire : mauvais choix de route, peut-être équipage fatigué ou inadapté à changer ou au contraire un bon à embaucher, un manque de carburant ou des voiles déchirées…?
En langage plus clair, analysez si vous êtes bien en accord avec votre moi profond, votre Présence et si vous faites ce que vous savez le mieux faire et qui vous porte.

Analyse :

Les personnes qui vous accompagnent sont-elles compétentes, élevant ou toxiques ? Avez-vous besoin d’embaucher et/ou de déléguer ?
Faites-vous ce qu’il faut avoir une bonne énergie : bons choix alimentaires, détoxication régulière, repos, exercices, respirations, méditation de reliance à votre partie supérieure, aux guides…?

Si vous avez un bon cap, gardez-le et continuez quoi qu’il arrive. Votre arrivée au port sera heureuse.
Tout peut s’améliorer ! Tout est possible avec de bons accompagnements, une motivation sans faille malgré la fatigue et la foi de se savoir aidé par l’énergie de Vie.
Notre énergie change, nos besoins aussi.
Notre capacité de libérer et d’adaptabilité doit nous permettre d’aller de l’avant.
Alors en ce printemps, osons larguer les amarres pour vivre notre meilleur !
Je vous souhaite bons vents !
Joéliah/ https://lejardindejoeliah.com
Extrait de l’infolettre.
signature

Je suis ce que je suis – Roger Kemp

Poème de Roger Kemp sur la nature de chacun :

La tulipe ne sera une rose
Et la rose ne sera un pissenlit
à quoi sert espérer être une rose
Quand au fond « Je suis ce que je suis »

Je suis peut-être une tulipe
qui s’éveille à tous les printemps
Démontrant ses couleurs ses principes
Jugée souvent bien hors du temps

Je suis peut-être une rose
dégageant l’arôme de l’amour
on se pique sur mon côté morose
mais le bonheur revient au détour

Je suis peut-être un pissenlit
répandu et plutôt mal compris
mais sachez quand il est bien servi
il donnera du goût à votre vie

Qu’importe la fleur que vous soyez
vous avez tous un rôle à jouer
mais vous devez vous rappeler
de Celui qui vous a créé

La tulipe ne sera une rose
Et la rose ne sera un pissenlit
à quoi sert espérer être une rose
Quand au fond « Je suis ce que je suis »

Auteur : Roger Kemp

********************

Savoir se connaitre.

Chacun se doit de révéler son meilleur, sans s’occuper du jugement de l’autre, car chacun possède ses programmes personnels de réalisation de vie.

A quoi bon vouloir forcer sa nature ? Le chêne ne donnera jamais de fleurs et aucune fleur ne deviendra aussi forte qu’un chêne.
La grenouille a beau vouloir être aussi forte qu’un boeuf, elle reste grenouille. Par contre, elle peut développer des talents supérieurs à d’autres grenouilles, sauter plus haut, chanter plus fort…

Et vouloir forcer l’autre à être comme on aimerait, c’est un peu comme vouloir qu’un poireau donne des citrons.

Apprécions le poireau tel qu’il est et choisissons un ami citron si c’est préférable… et ainsi la vie sera plus simple.

Alors si notre nature est d’être gentil et serviable, n’essayons pas de devenir un dictateur, ce n’est pas possible. L’inverse difficilement aussi…
Il est bon de se  connaitre et s’apprécier pour donner son meilleur, sans comparaison.

Que le meilleur soit !

Joéliah/https://lejardindejoeliah.com

Photo personnelle au jardin de Keukeunof
signature

Enseignement de 'la vie des Maitres' : Dieu, Je Suis.

Dans la suite du livre ‘la Vie des Maitres’, écrit vers 1895, Bird Spalding donne ces précisions dans le livre ‘Ultimes Paroles’.
‘Je suis’ est la seconde expression dans le langage. Il signifie l’acceptation complète que vous êtes Dieu.

Dieu, Je Suis. Le mot Dieu est le premier par sa vibration plus élevée. Ensuite, son acceptation se traduit par ‘Je suis’.

Si Dieu est le Principe, Je suis en est la manifestation…

Lorsque nous disons ‘Je suis Dieu’, nous inversons le processus. Nous mettons alors la création avant le principe créateur.
Inversons la formulation en disant : Dieu (la source de tout ce qui est), Je suis…

Le scientifique Bird T. Spalding publie « La vie des Maîtres ».

C’est le récit de son aventure initiatique et de ses rencontres avec les grands maîtres. Ils sont ceux qui guident avec sagesse les destinées de l’humanité.
Ce recueil permit à l’Occident de s’initier à la sagesse et à la philosophie orientale.
Il écrivit des enseignements reçus en Inde, au Tibet et au Népal.
Avec, il fit rêver plus d’une personne sur le sens de la vie.

Dans les treize leçons sur la vie des Maîtres, il aborde les questions fondamentales de l’être. Il livre quelques réponses afin que chaque humain puisse adapter sa vie en fonction de principes puissants. Ceux qui ont permis aux hommes inspirés par Dieu de parvenir à la maîtrise spirituelle.
Il est sans doute l’un des précurseurs de l’apport de la sagesse des maîtres en occident.

Extrait de ‘la Vie des Maitres’

Il n’est personne de plus étranger à l’homme que lui-même. S’il veut connaître cet étranger, qu’il rentre dans son cabinet de travail et ferme la porte.
Il y trouvera son plus dangereux ennemi et y apprendra à le maîtriser.
Il y trouvera aussi son véritable moi et son ami le plus fidèle. Son maître le plus sage et son conseiller le plus sûr… encore lui-même.
C’est l’autel où brûle la flamme éternelle de Dieu, la source de toute bonté, de toute force et  de toute puissance.

Alors, il saura que Dieu réside au plus profond du silence.
C’est là aussi, au fond de soi, que réside le Saint des Saints.
Là où tout désir de l’homme existe dans la Pensée de Dieu et se confond alors avec un désir de Dieu.
On y connaît l’intimité des relations entre Dieu et l’homme, entre le Père et le Fils, entre l’esprit et le corps.

Et l’on y voit que la dualité apparente n’existe que dans la conscience humaine. Car, en réalité, il y a unité.

**

Alors, si ce n’est déjà fait, je vous conseille vivement de lire ou relire ce livre. Car c’est un vrai cadeau d’éveil pour l’humanité.

Joéliah

signature

Amour et Lumière sont les bases essentielles de la vie.

Amour et lumière. Nous sommes tous faits de cette double essence créatrice et lorsque nous baignons dans cette énergie, tout va bien.
Lorsque nos pensées sont claires et en parfaite harmonie avec la joie de vivre tout se met en place de manière harmonieuse.

Vous avez peut-être remarqué qu’actuellement ‘ça brasse fort’ intérieurement et extérieurement ? La pleine Lune a entrainé une forte réaction vibratoire chez beaucoup.
Si vous êtes confrontés à des perturbations profondes et de grandes envies de changement, sachez que c’est tout à fait dans l’air du temps.

Nous pouvons avoir une belle envie de joie, de rires, de paix, de sentiment d’aboutissement alors qu’une autre partie de notre personnalité peut sembler plus difficile à gérer.

Cette partie plus lourde nous mets face à nos défis; Aux parties intérieures qui ne sont pas encore illuminées ou aimées. Elle nous pousse à nettoyer encore et encore ce qui doit l’être, afin que l’amour vrai et notre lumière prennent toute leur place.

Le défi actuel à relever est celui d’oser manifester notre grandeur avec amour et lumière.

Oser mettre en action ce que nous savons faire de mieux même si cela peut déranger nos habitudes et celles de nos proches.

Oser manifester à un niveau plus grandiose. Cela veut dire pour certains, de passer du stade amateur au stade professionnel. Pour les professionnels d’oser entreprendre plus grand mais surtout de manière plus harmonieuse avec la vie.
Plus de respect, plus de joie, plus de solennité et plus d’amour.

Cela peut vouloir dire, commencer enfin ce qui est dans un coin de notre Esprit depuis des années… et passer à l’action !
Car s’il convient d’ÊTRE qui nous avons choisi d’incarner de spécifique. Nous devons Agir afin d’illuminer notre véritable nature.

Rayonner avec amour et lumière !

Le monde regorge de personnes qui ont des talents cachés. Cependant, elles ont peur de les manifester par crainte d’être jugées, non comprises, rejetées ou autres pensées d’exclusion.
Ces personnes oublient qu’il est fait selon leur foi. Si elles ont 100% confiance en leurs talents, ceux-ci seront totalement acceptés, aimés et  leurs dons leur seront rendus au centuple !
Souvenez-vous de la parabole des talents. Un talent enfoui pour être sûr d’être gardé est retiré à la personne peureuse. Il est donné à la personne qui a doublé son argent. Ceci explique que plus on donne et plus on reçoit.

Alors, osons mettre en action le meilleur de nous-même. Accueillons avec bienveillance la mise en action des qualités et capacités de nos proches. Ouvrons-nous au grand changement.

Paix et joie
Joéliah/http://Lejardindejoeliah.com
Vous pouvez diffuser en gardant le texte entier y compris le lien actif vers le site. Merci

Image http://fr.123rf.com/profile_aleq1463
signature

Un printemps astrologique créatif à préparer dès maintenant.

Le printemps astrologique et saisonnier pointe le bout de son nez.
D’ici une semaine, il sera invité au concert de la vie. Nous entamerons une nouvelle année astrologique, avec le signe du Bélier, le rayon bleu et l’ange Vehuiah.
Ils sont tous porteurs de l’énergie de volonté ferme de création ainsi que de concrétisation.
D’ici là, il est bon d’arracher ce que vous ne voulez pas laisser pousser dans votre vie. Également, de tailler ce que vous voulez voir épaissir et produire.
Parfois, couper des branches mortes et inutiles, rafraîchit un buisson. Pour nous c’est la même chose.

Libérer des anciennes croyances, des peurs qui nous freinent, des relations toxiques ou des activités inappropriées sont utiles pour nous redonner de l’énergie.
Nous avons besoin d’un terrain sain pour faire fructifier notre esprit et donner le meilleur sur Terre.

Chacun est incarné sur Terre pour développer le meilleur de lui-même.
Pourtant, beaucoup ne font aucun effort pour manifester leurs talents.

Un talent peut être de savoir bien faire la cuisine ou le ménage, bricoler ou entrainer des jeunes dans un sport.
Il peut être de savoir écouter réellement des personnes, de réunir, d’envoyer de l’énergie ou d’accueillir avec sourire.
Certains savent enseigner avec diplomatie, cultiver la terre ou s’occuper d’animaux avec conscience et respect.
Il peut être aussi artistique ou psychologique, spirituel ou énergétique.

Beaucoup trop de personnes font un métier pour lequel elles n’ont pas une attirance réelle, ni un talent spécial.
Alors, avant d’aller au travail, elles pensent déjà à la sortie. A ce qu’elles feront à leur retraite… ou pendant les vacances.

Si vous êtes dans ce cas, c’est que votre âme vous dit que vous avez mieux à faire.

Observez ce que vous aimez le plus ou dans quelle activité vous sentez votre cœur s’ouvrir et votre énergie être décuplée.
Fermez les yeux et imaginez que vous avez toutes les possibilités pour exercer cette activité pleinement, comment vous sentez-vous alors ?

Qu’est-ce qui vous empêche d’accomplir cela ? Quelle peur à libérer, quel courage à développer ou quelles actions à mener ?

Nous sommes en fin de période astrologique des poissons, signe d’eau qui permet d’arroser notre terre intérieure.
Ensuite le 21 mars sera la période idéale pour lancer un nouveau projet avec énergie et dynamisme pendant un mois.
Ceci pour pouvoir l’enraciner complètement avec l’énergie du taureau.

Alors les actions seront en cours de manifestation même si c’est encore invisible.
La période des Gémeaux fera pousser le projet au grand-air et à la vue de tous.
Enfin, celle du cancer permettra d’arroser à nouveau le projet de bonnes émotions.
Et le cycle des éléments poursuivra son œuvre avec une bonne énergie.

Oser être, oser faire ce qu’on a au plus profond de soi et apporter son meilleur au monde, c’est être en harmonie avec notre incarnation.

Que le meilleur soit !
Joéliah/https://lejardindejoeliah.com
Vous pouvez partager en laissant la source y compris le lien au site, merci.

 

signature