Je suis ce que je suis – Roger Kemp

Poème de Roger Kemp sur la nature de chacun :

La tulipe ne sera une rose
Et la rose ne sera un pissenlit
à quoi sert espérer être une rose
Quand au fond « Je suis ce que je suis »

Je suis peut-être une tulipe
qui s’éveille à tous les printemps
Démontrant ses couleurs ses principes
Jugée souvent bien hors du temps

Je suis peut-être une rose
dégageant l’arôme de l’amour
on se pique sur mon côté morose
mais le bonheur revient au détour

Je suis peut-être un pissenlit
répandu et plutôt mal compris
mais sachez quand il est bien servi
il donnera du goût à votre vie

Qu’importe la fleur que vous soyez
vous avez tous un rôle à jouer
mais vous devez vous rappeler
de Celui qui vous a créé

La tulipe ne sera une rose
Et la rose ne sera un pissenlit
à quoi sert espérer être une rose
Quand au fond « Je suis ce que je suis »

Auteur : Roger Kemp

********************

Savoir se connaitre.

Chacun se doit de révéler son meilleur, sans s’occuper du jugement de l’autre, car chacun possède ses programmes personnels de réalisation de vie.

A quoi bon vouloir forcer sa nature ? Le chêne ne donnera jamais de fleurs et aucune fleur ne deviendra aussi forte qu’un chêne.
La grenouille a beau vouloir être aussi forte qu’un boeuf, elle reste grenouille. Par contre, elle peut développer des talents supérieurs à d’autres grenouilles, sauter plus haut, chanter plus fort…

Et vouloir forcer l’autre à être comme on aimerait, c’est un peu comme vouloir qu’un poireau donne des citrons.

Apprécions le poireau tel qu’il est et choisissons un ami citron si c’est préférable… et ainsi la vie sera plus simple.

Alors si notre nature est d’être gentil et serviable, n’essayons pas de devenir un dictateur, ce n’est pas possible. L’inverse difficilement aussi…
Il est bon de se  connaitre et s’apprécier pour donner son meilleur, sans comparaison.

Que le meilleur soit !

Joéliah/https://lejardindejoeliah.com

Photo personnelle au jardin de Keukeunof
signature