Améliorer son futur par la vibration de son instant présent.

Avant… c’est le passé, qui engendre la vibration, la charge électromagnétique qui nous construit et attire à nous l’écho de sa fréquence.

Après… c’est le futur qui ne sera qu’une suite de moments présents adaptés à la fréquence que nous vibrerons.

C’est donc moment présent par moment présent que nous pouvons tout changer; En changeant une fréquence, en positif ou négatif, nous envoyons une transformation pour l’instant juste d’après… et ceci crée des possibilités de futurs différents.

Il n’y a pas un futur, mais des millions de futurs possibles, car des millions d’instants présents vibrant différemment.

Beaucoup de personnes ont peur et agissent en se renfermant sur elles-mêmes, en procrastinant, en tremblant de peur et en oubliant d’agir en co-créateurs. Les structures mondiales vont mourir pour renaitre avec plus de solidarité, d’unité, de paix et de respect.
L’éducation, le système de santé et de nourriture, la politique, les finances… tout va se transformer et s’éclairer.

C’est donc de la confiance qu’il faut avoir, sans tomber dans l’utopie que tout va se faire en un jour et sans intervention humaine. C’est justement la prise de conscience et la transformation de chaque humain qui compte.

Si ‘Je’ me change, je change ma fréquence, j’attire sur la nouvelle fréquence les événements et personnes qui vibrent sur la même.
Si une majorité d’humains se change, c’est le monde entier qui est obligé de s’élever.

Il est de plus en plus urgent, pour les personnes qui veulent aider à cette transformation d’agir. De libérer les barrages des peurs, des pensées lourdes : (critiques, dévalorisation, orgueil, pitié, indifférence…). Couper aussi avec des émotions qui bloquent l’élévation (victimisation, rejet, culpabilité, impuissance, tristesse, solitude…).

Libérer le passé pour un futur libre.

Il existe des centaines de méthodes de libération. Il est bon de trouver celle qui marche le mieux pour soi et de la pratiquer. Chaque jour ou au minimum trois fois par semaine, et, aussitôt de remplacer le vide créé par la libération par le programme positif adéquat.

Par exemple, la libération de la peur du manque doit se faire aussitôt par l’assurance de l’abondance illimitée permanente.
La libération de la peur de la souffrance par l’assurance du bien-être paisible permanent.

Beaucoup de personnes libèrent mais ne comblent pas aussitôt ce vide en conscience. Elles restent sur la fréquence de la souffrance de ce qui les gênait.
Il se passe alors un phénomène tout naturel : le vide attire à lui un programme en résonance fréquentiel. Et le cercle vicieux continue.

Alors elles pensent que la méthode ne fonctionne pas et arrêtent et se sentent frustrées encore plus.

Il est donc important, de libérer en conscience, de monter l’énergie par un moment de joie, une musique appropriée, des sons spéciaux ou autre. De combler le vide sur une fréquence plus élevée. C’est ainsi que tout peut s’améliorer rapidement.

Que le meilleur soit !

Joéliah/ https://lejardindejoeliah.com.
Infolettre du 22 juin 2012.

Image Copyright (c) 123RF Stock Photos

signature