La responsabilité d’acheter un chiot comme ‘jouet’.

Voici le temps des fêtes et les jeunes animaux sont mis à l’honneur…
Quel enfant ne rêve d’avoir un petit chien si mignon, pour jouer avec ?
Un joli compagnon vivant comme peluche.

Quel parent ne craque devant un si joli petit chiot dans une animalerie ou une exposition ?
C’est vrai, ça ne prend pas trop de place, et il ne faut pas trop le sortir car il est presque propre…

Et voilà, l’achat est fait, et le bébé chien arrive à la maison.

C’est la fête, tout le monde veut s’en occuper.
Pour l’animal, ces humains sont un vrai cadeau aussi.
Il reçoit de l’attention, des câlins, le meilleur…

Et il grandit, et il fait quelques bêtises comme tous les enfants, il apprend la vie.

Et ça se corse, selon la réaction des humains…

Des coups, des cris, des punitions et le petit chien ne comprend plus rien.
Il a le droit de faire ci, puis c’est interdit…

Il a besoin de sortir pour faire ses besoins et s’il n’y a rien de prévu dans la maison,
il fait où il peut, en cachette si possible pour ne pas déranger.
Personne ne veut sortir sous la pluie ou s’il fait froid et il ne sait où aller.

Et un jour, il apprend à parler… il aboie !
Là où les enfants sont gratifiés d’un ‘il a dit maman ou papa’ avec un accueil digne d’un discours de roi,
cet animal entend ‘tais-toi’, ‘chut’, ‘la paix’…

Et ses dents poussent comme aux bébés, les vraies et il commencent à mordiller puis à mordre…
Et il reçoit des cris ou des coups parce qu’il a mangé la chaussure ou mordu le mollet du facteur parce que ses gènes lui font souvenir qu’il doit faire entrer le mouton égaré dans le troupeau ou que c’est un loup en puissance…

Alors, soit il est bien éduqué et aimé avec patience et savoir-faire, et ça s’apprend, (voir l’offre de Sylvie Chaiffre ci-dessous) soit il devient complètement perdu dans sa tête et fait n’importe quoi, soit il est purement abandonné quelques mois après.

Alors, son deuxième Noël, s’il a la chance d’être encore vivant, se passe dans un refuge…

C’est le lot de milliers de chiots !

Et très souvent, les personnes rachètent un chiot sous la pression du petit dernier qui pleure son chien qui s’est ‘sauvé’… et ça recommence.

Parfois, dans les refuges, s’il n’ont pas été euthanasiés dans la semaine par manque de place, ces chiens ont la chance d’être adoptés par des personnes plus conscientes et responsables.

Si vous aimez vraiment les chiens et pensez à en adopter un, réfléchissez aux conséquences et si elles sont trop importantes,
Re-sis-tez !
C’est la puissance du rayon jaune de la sagesse en action…
Expliquez aux enfants que ce n’est pas un jouet et ce qu’est un chien adulte, la taille, les besoins…
Emmenez-le dans un refuge pour le sensibiliser et au passage, faites-lui faire un don…  il comprendra l’importance de son geste.

Peu connu des personnes : pensez qu’il existe un karma, y compris pour votre attitude envers les animaux et toute forme de vie.
Vous devrez où vos descendants, rattraper ces actions ou vivre un abandon pour comprendre la réalité des faits.
Car l’amour est toujours la seule libération possible pour l’évolution.

Si vous connaissez toutes les conséquences et êtes prêts à accueillir un animal, adoptez et aimez, ils en ont tous besoin.
Il y a plein de chiens dans les refuges qui attendent une nouvelle famille, pensez à eux plutôt que de nourrir la filiale des chiots
élevés en masse pour le commerce.
Apprenez à bien les éduquer aussi dès leur plus tendre jeunesse pour qu’ils soient, adultes, des super compagnons !

Que le meilleur soit  pour vous et pour eux.

Joéliah

Pour vous aider si besoin :

 

Image : https://fr.123rf.com/profile_ulkas

signature
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *