Choisir ou ne pas choisir… dilemme ou assurance ?

Savez-vous prendre des décisions rapidement ?
Êtes-vous à l’affut de vos ressentis lorsqu’arrive une nouvelle possibilité  qui peut améliorer votre vie ? Sentez-vous le feu intérieur s’animer lorsque c’est bon pour vous ou le froid lorsque c’est mauvais ? Ou encore des picotements ou les poils qui se  hérissent ?

Au contraire, prenez-vous beaucoup de temps pour prendre une décision et, face à plusieurs choix possibles, vous hésitez constamment et ne savez jamais quoi choisir ?
« Je devrais, j’aurais dû, je ne sais pas trop, j’aimerais l’avis de, les conseils de, j’ai besoin de plus de temps pour me décider à passer à l’action, plus de compétences, plus, plus… »
Et finalement le temps passe et aucun choix ne se fait.

Ne pas faire de choix est un choix !

Celui de ne pas s’engager dans des conséquences possibles.
C’est celui d’être esclave de ses peurs ou ses doutes, ou sa dévalorisation.
Celui de laisser le destin décider et d’apprécier ou de subir ce qui vient, en se donnant le droit de critiquer ‘le hasard’.
C’est encore celui de stagner ou de procrastiner, de penser que le vécu actuel est suffisant.
Si je grattais un peu, je trouverais plein d’autres actions entrainées par ce choix de ne pas faire de choix.

Alors, comment oser faire un choix conscient face à ces résistances ?

En prenant conscience de sa force intérieure créatrice. En devenant pleinement responsable de sa vie et en comprenant que c’est un jeu et que l’on peut écrire les règles.

Lorsque l’on est face à deux ou plusieurs choix, une bonne méthode est d’écrire les diverses possibilités avec les conséquences possibles, puis d’éliminer celles qui sont inacceptables.

Ensuite, face aux possibilités restantes, de bien se centrer et de faire une projection de conscience, en union avec son soi profond, sa présence et de ressentir dans son corps les effets de chaque choix

« Si je choisis ceci’… et laissez venir les images ou les ressentis.
Dans cette méditation-visualisation, comment vous sentez-vous ?
Si c’est du bien-être, de la sérénité, de la joie… allez-y !
Des frustrations, des peurs, du mal-être, ça coince au niveau du plexus solaire ? Passez à l’autre choix.
Si vous sentez que c’est trop beau pour vous, attendez un peu et montez votre valeur entre-temps. Donnez vous l’autorisation d’un meilleur possible.

Enfin faites le choix  le plus acceptable sur l’instant présent, et observez petit à petit ce qui se passe.

Mettez votre magnéto intérieur en route et dès que vous ressentez que ça coince, modifiez.
Être dans la pleine conscience de chaque instant présent, c’est pouvoir adapter instantanément ce qui ne va pas tout comme un coureur de formule 1 sur un circuit.

Sauf que ça dure plus longtemps qu’une course… alors reposez-vous aussi !
Tenez votre carnet de bord, c’est la meilleure manière de constater votre évolution et si vous quittez le circuit…

Et puis, faire un choix qui s’avère être mauvais par la suite, c’est rectifiable et cela donne le choix d’évoluer avec de nouvelles données.

Souvenez-vous cependant que lorsque vous avez fait le choix de vous incarner, c’était dans le but d’évoluer, de profiter de la matière, de partager, de fraterniser et d’installer le paradis sur Terre. Celui d’Être pleinement et de manifester votre meilleur.

Alors, bons choix et que le meilleur soit !

Joéliah

Infolettre du 13 novembre.
Image : https://fr.123rf.com/profile_rfkom
signature
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *