La bonne habitude de la gratitude.

Mon mari avait l’excellente habitude de remercier chaque jour pour ce qu’il vivait ou avait vécu la veille et depuis plusieurs années.
Je lui avait dit un jour que ça faisait du bien… pour ma part, je les exprime à haute voix. Lui écrivait, et ses carnets sont un vrai trésor de bienfaits et une mémoire de ce qu’il vivait.
 
Je vous encourage vivement à faire ce rituel de gratitude.
 
Voici ce qu’il aurait pu écrire aujourd’hui en voyant ces coquelicots juste à la sortie de notre chemin :
 
Mardi 4 juin 2019,
Merci pour cette belle journée qui commence.
Merci de m’avoir incarné ici et maintenant.
Merci au soleil qui nous éclaire et nous réchauffe chaque jour et cette belle météo.
Merci pour le beau spectacle des coquelicots.
Merci pour la nature si généreuse et pour la nourriture quotidienne.
Merci la vie ❤️
 
Il finissait toujours ainsi, merci la vie avec un petit cœur…
 
Même lorsqu’il allait mal, il remerciait… merci pour les pompiers de m’avoir conduit aux urgences, merci au personnel des urgences pour leur compétence…
 
Vous comprenez pourquoi il est parti ?
Son âme lumineuse ne tenait plus dans un corps usé…
Il est maintenant dans un monde qui correspond à sa vibration.
 
Merci mon ❤️, tu rêvais d’aider les gens, et tu ne savais pas comment faire… c’est fait aujourd’hui !
Merci à toi et à la VIE éternelle ❤️❤️❤️
Joéliah

signature

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre qui fait du bien à l'âme.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre
qui fait du bien à l'âme.

error: Contenu protégé
elit. luctus efficitur. pulvinar velit, ut id quis sem, tempus libero. Sed