La prière d’un coeur sincère.

Mon premier maître que j’ai eu dans ma vie c’était ma mère.

Sa vie était très simple et consistait à s’occuper de son mari et de ses enfants. Je ne l’ai jamais vu une seule fois arrêter de prier même quand elle vaquait à ses travaux ménagers. Elle avait fait de sa vie une Prière continue. Elle allait à la messe quotidiennement. Tout ce qu’elle faisait et vivait, peines, joies, misères,… elle les offrait à Dieu. Elle était un livre ouvert sur la prière car elle priait avec ferveur et tout ce qu’elle demandait avec son coeur et son âme selon la Volonté divine, elle l’obtenait. Même les prêtres lui faisaient entièrement confiance.

Un jour, un vieux prêtre avant de mourir lui confiait son chien et ses oiseaux. Elle s’en occupait avec amour même si elle avait déjà 3 chiens. Elle me donnait une leçon de compassion. Beaucoup des personnes lui demandaient de prier pour eux ou pour d’autres. Elle ne refusait jamais et c’est une joie pour elle de prier pour les autres.

Quand je vivais des difficultés familiales ou autres, je lui demandais de prier pour nous et tous les obstacles s’évanouissaient. Je voyais la puissance de la Prière dans les choses les plus simples de la vie et mon coeur en restait émerveillé.

Un jour, une dame venait demander à ma mère de prier pour le pardon de son mari décédé. Quelques semaines après, cette dame avait eu sa réponse. Une plante intérieure appartenant à son mari de son vivant et qui ne donnait jamais de fleurs, se mettait tout d’un coup à fleurir en plein hiver.

Ma mère m’enseignait que la Prière d’un Coeur sincère et épris de Dieu, était quelque chose de sublime qui dépassait de loin la compréhension humaine. Pour elle, la Prière était une voie pour les « petites âmes », pour les êtres humbles qui travaillaient dans l’ombre mais qui touchaient directement le Coeur de Dieu.

Elle était heureuse et son visage rayonnait de lumière lorsqu’elle priait même les prêtres étaient touchés. Un prêtre clairvoyant lui a dit un jour qu’elle était une Prière consacrée. Et quand elle pria Jésus et Marie, alors il se produisit des choses extraordinaires. Quand elle demandait, son voeu était exaucé.

Un jour, une dame venait demander à ma mère de prier pour le pardon de son mari décédé. Quelques semaines après, cette dame avait eu sa réponse. Une plante intérieure appartenant à son mari de son vivant et qui ne donnait jamais de fleurs, se mettait tout d’un coup à fleurir en plein hiver.

Ma mère m’enseignait que la Prière d’un Coeur sincère et épris de Dieu, était quelque chose de sublime qui dépassait de loin la compréhension humaine. Pour elle, la Prière était une voie pour les « petites âmes », pour les êtres humbles qui travaillaient dans l’ombre mais qui touchaient directement le Coeur de Dieu.

Elle était heureuse et son visage rayonnait de lumière lorsqu’elle priait même les prêtres étaient touchés. Un prêtre clairvoyant lui a dit un jour qu’elle était une Prière consacrée. Et quand elle pria Jésus et Marie, alors il se produisit des choses extraordinaires. Quand elle demandait, son voeu était exaucé.

Plus tard, je comprenais que la Prière était une Science céleste enseignée par Jésus et que c’était une échelle qui se dressait de la terre jusqu’au Ciel. Chaque barreau de l’échelle représentait une étape dans la réalisation de la Vraie Prière. Plus on montait dans cette échelle, plus on montait vers Dieu.

Et que la Prière qui fait le plus grand bien sur cette terre et qui réchauffe le Coeur de Dieu, c’est la Prière du Pardon. Car le chemin le plus court qui va vers Dieu passe par le Pardon.

Sur cette terre, la Prière et le Pardon sont comme deux soeurs inséparables. L’une ne va pas sans l’autre. Lorsque nous prions Dieu et que notre coeur n’a pas encore pardonné complètement les blessures du passé ou que nous sommes encore trop épris du monde, alors notre prière vole en rase motte et ne s’élève pas plus haut. C’est comme un avion qui fonctionne avec juste un réacteur d’un côté.

Pour que notre prière s’élève plus haut, nous devons apprendre à pardonner ; alors notre avion bénéficie d’un 2ème réacteur qui lui donnera une poussée ascensionnelle. Lorsque nous avons appris à pardonner réellement, la Prière élève notre demande de pardon vers Dieu car elle apporte des ailes de lumière au Pardon. Alors, selon notre Foi sincère, la guérison nous est accordée finalement.

C’est pourquoi, le Pardon est le but ou l’objectif à atteindre, la Prière en est le moyen et la Guérison en est le résultat.
Pardonner, prier et guérir constituent le processus de la Réconciliation avec Dieu, de la Rédemption enseignée par le Christ intérieur.

Dans la pratique de ce chemin, nous avons compris finalement que le pardon, la prière et la guérison c’est pour nous.

Dans la Vraie Prière, nous ne demandons rien et cependant nous recevons tout. Elle est un Chant d’Amour de coeur à Coeur avec le Créateur qui nous retourne plein de bénédictions et de Grâces.

Nom de l’auteur du texte inconnu.
Merci de son témoignage

Photo thuyhabich/Pixabay

Beau moment présent.
Souvenez-vous que vous êtes la source de votre bonheur.
Joéliah

signature

Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre qui fait du bien à l'âme.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre
qui fait du bien à l'âme.

error: Contenu protégé
ut efficitur. dapibus non lectus elit. Curabitur risus. id, Donec leo.