La tache sur le mur…

Un jour, je repeignais un mur d’un couloir en blanc.
 
J’avais déjà fait une belle partie, et je tombe sur une tache propre mais bien foncée.
 
Je donne une première couche qui n’atténue rien, je laisse sécher.
 
Quelques heures après, je vais redonner une deuxième couche, rien, aucun changement.
 
J’allais donner une troisième couche quand, en changeant l’escabeau de place, je m’aperçois, qu’en fait, le mur était impeccable !
 
C’était juste l’ombre de l’ampoule qui se manifestait ainsi.
 
J’aurai pu mettre dix couches de blanc, ça n’aurait rien changé tant que je restais sur la position qui me faisait voir cette ombre.
 
Il y avait une autre solution, allumer la lumière et l’ombre se serait volatilisée.
 
Cela m’avait fait penser que plusieurs fois, j’avais cherché à comprendre pourquoi j’étais mal en présence d’une certaine personne, ce qui est rare.
 
J’avais même demandé pardon si j’avais fait quelque chose de mal (1ère couche qui n’a servi à rien), été plus sympa (2ème couche inutile).
 
En changeant de point de vue, j’ai compris que c’était juste elle qui provoquait ce mal-être par son état intérieur.
 
En fait, bipolaire, parfois elle était ‘éclairée’ et tout allait bien, parfois ‘éteinte’ et tout semblait sombre pour tous ceux qui l’entouraient.
 
Il suffisait que je m’éloigne pour que tout redevienne neutre.
 
Alors, si vous êtes du genre à penser que vous êtes ‘la tache’, pensez à ce couloir bien propre, votre vie, et veillez juste à ce qu’il le reste grâce à votre éthique élevée.
 
Ne vous occupez pas de l’ombre de certaines personnes, elle leur appartient.
 
Belle réflexion !
 
Joéliah
 
Image par HugoWaite de Pixabay

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *