Le bonheur de la satisfaction

Actuellement en France, le système social explose… tout étouffe… tout casse… tout est déséquilibre et insatisfaction générale.
Une grande cause créée par un grand sentiment d’injustice et par la surconsommation et le besoin d’avoir toujours plus qui entrainent des déséquilibres et des dérives de toutes parts.
Alors que tout est taxé et surtaxé…

Les obligations mensuelles de vie ajoutées aux propositions commerciales bien étudiées qui favorisent d’un côté les achats d’inutiles en quantité parce que c’est en promo ou pas cher, jetés et gaspillés de plus en plus appauvrissent ceux qui sont déjà en limite de consommation.
De l’autre les avantages et produits luxueux qui sont de plus en plus nombreux créent de nouveaux ‘besoins’ chez ceux qui sont en excès de consommation.

Le constat est que peu de personnes vivent de l’essentiel et savent apprécier et remercier en permanence.
Elles ne connaissent plus le bonheur de la satisfaction.

Alors, où retrouver un état de conscience pour revenir à un état normal de contentement ?
Où trouver le calme et la paix de la gratitude d’être en vie, d’avoir des sens qui fonctionnent,
de pouvoir aimer et respirer et surtout de savoir que la vie peut donner ce qu’il faut quand il le faut ?

En soi ! Dans la richesse de son être.
Dans l’observation de la sagesse de la nature qui sait se dépouiller pour mieux survivre avant de repartir pour un nouveau cycle.

L’automne est ce moment ou tout meurt après avoir donné de son meilleur.
La fin de l’automne est le bon moment pour faire une pause réflexion.

Avant le 21 décembre, prenez un temps chaque jour si possible pour vous pauser et répondre par écrit à ces questions :

* Combien de temps ai-je pris cette année, au quotidien, pour me relier à mon divin, pour le remercier, rendre grâce et lui confier ma vie ?
* Comment ai-je pensé et parlé en général ?
* Qu’ai-je fais pour développer positivement ma vie ?
* Combien de temps ai-je pris pour aimer vraiment ? Pour nourrir mon couple, ma famille, mes amitiés ?
* Combien de fois ai-je aidé spontanément dans le plaisir du don, sans que ce soit une obligation ?
* Comment ai-je servi le divin qui est « tout ce qui est » ?

* Si je devais me donner une note de comportement, de 1 à 10… à combien serait-elle ?
Une note sur la confiance en soi ? Confiance aux autres ? Respect ? Paix ?…

Vous pouvez ajouter d’autres pistes de réflexions bien évidemment.

Soyez le plus clair et honnête possible.

L’alchimie spirituelle se vit au jour le jour et la connaissance de soi est essentielle pour pouvoir avancer sur la bonne voie de l’ascension.

Que le meilleur soit !

Joéliah

Photo marijana1/Pixabay

signature

Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre qui fait du bien à l'âme.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre
qui fait du bien à l'âme.

error: Contenu protégé
in quis, libero. facilisis consequat. ante. risus eget non Praesent ut id,