Le cycle naturel du don.

Lorsque l’automne bat son plein, les feuilles se transforment avant de quitter définitivement leur support… c’est le temps du lâcher-prise de l’arbre.

Laisser aller ce qui faisait son quotidien, sa vie, ses habitudes depuis le printemps.

Et l’impermanence agit… l’évolution, la transformation obligatoire pour suivre le cycle normal de la vie.

Les feuilles se détachent et volent un temps, puis viennent accomplir une dernière mission : servir de nourriture à l’arbre qui les a créées en se transformant en compost.

Cette nourriture permet à l’arbre de se régénérer et devenir encore plus fort.

L’énergie de la feuille est absorbée, transformée et peut renaitre sous une autre forme.

Lorsque tout est respecté, c’est un cycle naturel riche et bénéfique.

Lorsque l’humain intervient et ramasse les feuilles,  les mets dans un tas à sécher puis brûler… toute cette nourriture riche disparait en fumée… le cycle est rompu.

Observez le parallèle avec une vie de famille normale :

Les parents (l’arbre et les branches) ont des enfants (les feuilles et les graines ou les glands) qu’ils nourrissent et gardent un temps pour qu’ils se construisent.

A un moment donné, ils se séparent pour que chacun vive sa vie au mieux. C’est le temps du sevrage.

Certains enfants, comme les graines et glands ont la possibilité de devenir arbre à leur tour et continuer le cycle de la reproduction
et créent  une  famille. Ils restent proche de leurs parents, se rencontrent régulièrement, prennent des nouvelles, sont reconnaissants pour cette famille.

Certains enfants sont aussi comme les feuilles et, à un moment donné, lorsque le temps est arrivé, s’occupent de leurs parents, les nourrissent à leur tour et tout est normal dans le cycle évolutif.

Pourtant, parfois, les habitudes du monde moderne font que les enfants oublient leurs parents, s’en détachent tellement qu’ils ne les nourrissent plus, ni en amour, ni en considération, ni en matériel.
Pas de visite, pas de demande  de nouvelles… leur mission naturelle part en fumée.
Le cycle naturel est rompu et les réactions énergétiques aussi.

La nature est à l’image du divin. En évolution permanente, en cycles d’actions et réactions.
L’énergie se transforme tout en gardant la mémoire et la loi de rectification se met en action à un moment donné.
Le karma est un rétablissement énergétique naturel qui se manifeste à un moment donné.

Alors, dans une incarnation ou une autre, la nature aimante reprend ses droits pour l’équilibre de la vie.

Que le meilleur soit !

Joéliah

Photo : PublicDomainPictures-14 chez Pixabay

signature

Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre qui fait du bien à l'âme.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre
qui fait du bien à l'âme.

error: Contenu protégé
massa Donec justo libero quis, in sem, sed tristique nunc ut ultricies