Libérer ses blessures d’âme

Conseil nr 5 pour favoriser l’entente :
la reconnaitre en l’autre, accueillir et libérer sa blessure intérieure.
 
Il est important d’accepter et de prendre en compte, que l’autre est un miroir de ses facettes intérieures d’émotions.
 
D’où l’intérêt, seul-e, régulièrement,en dehors des rencontres de bien se connaitre et de libérer au maximum toutes les émotions lourdes que l’on porte (pardon, libération, exercices techniques, hypnose…) ou, au minimum, de les repérer pour les calmer si elles se présentent.
 
Si dans une réunion, une personne manifeste de l’énervement, de l’agressivité ou du mépris, observez immédiatement sans rien dire, quelle est la partie en vous qui réagit et attire cette expérience (colère, dévalorisation, rejet, sentiment d’impuissance, peur de la confrontation, peur du jugement, moqueries, manipulation, humiliation ou autre…).
 
L’ombre chinoise, la projection que vous percevez de l’émotion de la personne vous rappelle des souvenirs ; en dénouant vos programmes intérieurs, vous pouvez transformer l’image projetée.
 
En évitant d’amplifier la conversation et de répondre du tac au tac en ajoutant vos propres émotions, essayez d’observer les images souvenirs qui peuvent venir à votre conscience et émettez des intentions de compréhension et de pardon.
 
Repérez votre émotion et calmez-la, envoyez de l’amour à cette mémoire active en vous, comme une maman à un enfant blessé.
 
Toujours de manière calme et neutre, remerciez en conscience la personne ‘ennemie’ qui devient votre meilleur maitre pour votre guérison intérieure et libérez-la de votre expérience.
Acceptez votre responsabilité et invitez la paix à se manifester.
Vous pouvez imaginer une colombe angélique blanche qui vient se poser sur votre épaule ou sur celle de la personne.
 
C’est un vrai jeu intérieur secret.
 
Souvenez-vous aussi que vous et l’autre personne avez été enfant et que vous avez eu un parcours semé d’embuches jusqu’à maintenant.
 
Le fait de se rappeler qu’il y a un enfant en chaque adulte, qui a grandit avec ses peines et ses blessures, permet de développer plus de compassion et de comprendre son attitude.
 
Pendant que cette personne vous invective, restez le plus neutre possible quitte à serrer les dents pour ne pas émettre de mauvaises paroles qui ajouteraient de l’huile sur le feu de la souffrance.
Remerciez pour ce miroir émotionnel qui se manifeste.
 
Si vous le sentez et êtes bien aligné, vous pouvez même remercier la personne d’avoir révélé cette facette en vous.
 
Exemple : ‘Je passe peut-être du coq à l’âne, mais je dois te/vous remercier, car grâce à toi/vous, j’ai réveillé un moment où je me suis sentie blessé-e par une réflexion il y a quelques années, et ça me permet de la libérer ‘.
 
Elle sera certainement surprise de ce rôle salvateur impromptu.
Faites-le simplement et avec honnêteté.
 
Si c’est ok, cela permettra une nouvelle entente basée sur l’échange.
 
Peu de personnes osent exprimer leur véritable nature et préfèrent rester dans le déni ou sur la même fréquence de réponse et dans leurs souffrances intérieures plutôt que d’être authentiques et libérées.
 
L’entente est le fruit d’une grande manifestation d’intelligence du cœur, de respect et d’amour.
 
Joéliah

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.