Tous divinement divins.

Un disciple voulant ressembler à son maitre spirituel, soignait particulièrement sa barbe qu’il portait majestueuse.
Il l’entretenant avec grande délicatesse, la lissant, la cajolant, la parfumant et l’exhibant comme l’image du « vrai croyant » qu’il était conformément à la tradition.

Un jour, il confia à son maître sa difficulté spirituelle :
-J’ai scrupuleusement suivi vos enseignements,  sans succès : pas la moindre illumination, pas le plus léger signe d’assentiment divin, rien. Pourquoi cela ?
– C’est parce que tu consacres bien plus d’attention à ta barbe qu’à Dieu.

Désespéré, il entreprit, à pleines mains, de s’arracher de longues touffes de poils.
– Tu vois, lui dit le maitre, il n’y a vraiment que ta barbe qui t’intéresse !

Comme cet homme, ne sommes-nous pas à privilégier l’extérieur, la présentation ou suivre les doctrines sans jamais ressentir la présence du divin en nous ?

A penser qu’il faut être habillé de telle ou telle façon pour plaire au divin, à faire des rituels spécifiques ?

A méditer en restant dans les pensées quotidiennes sans ressentir la profonde paix de l’esprit ?

A prôner des connaissances spirituelles sans les intégrer  et tout en faisant de notre possible ?

Ceci se manifeste tant que l’on se croit séparé du divin, de la conscience universelle et que l’on cherche des moyens extérieurs pour l’atteindre, en oubliant tout simplement qu’il n’y a rien à faire… juste à s’en souvenir et à vivre pleinement dans l’instant présent en communion totale.

Pensez-vous que l’énergie divine de vie ‘sort’ d’un humain qui pique une colère ou commet un crime et qu’elle revient quelques temps plus tard s’il se calme ou est puni ou demande pardon ?…

NON ! L’énergie source est toujours là !

Elle est une force créatrice universelle et nous avons le libre arbitre de nous en servir comme il nous semble.
C’est la conscience du respect, le niveau d’amour et de joie en nous, qui peut nous aider à faire la différence dans son utilisation.
Que nous soyons hyper gentil ou affreusement méchant, la source de vie est en nous en permanence.

Lorsqu’elle se retire d’un corps, il se vide de la substance vitale et l’âme poursuit son chemin dans l’au-delà sous une forme invisible. La corde d’argent est coupée et garde la mémoire vibratoire des faits comme un cordon ombillical de l’âme… son niveau vibratoire adapté à ses choix créé les différences de plans dans l’astral et la mène à sa nouvelle ‘maison’ du ciel.

En comprenant que nous sommes unis en permanence à cette Source de Vie, que nous sommes la Vie… nous pouvons sortir du fait de devoir ‘faire’ des choses pour plaire à Dieu.
Simplement Être et agir de notre mieux pour nous faire plaisir et nous sentir en union à cette vie.

Nous sommes sur Terre pour expérimenter la matière, pour jouer avec la Vie et plus notre fréquence est élevée, plus nous ressentons de joie et d’amour.

Car si Dieu la source de vie est tout alors cette force est nous, est l’autre, est tout ce qui vit…
Nous sommes comme la goutte d’eau dans l’océan en croyance de séparation, juste pour être dans la matière, pour vivre un concept de séparation.

Un jour, en réception de message par écriture automatique, j’ai reçu du divin (extrait court) :

Je suis tout ! Je suis aussi bien en homme qu’en femme, en vieillard qu’en enfant.
Je suis aussi bien en gros, en grand, en maigre et en petit. Je suis tout !

Ceci est rassurant car finalement ‘Dieu la vie’ est aussi vivant et content chez un homme barbu que chez un bien rasé…

Que le meilleur soit !

Joéliah

(infolettre du 11 octobre)

Image : Jörg Peter de Pixabay

signature

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre qui fait du bien à l'âme.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur pinterest
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre
qui fait du bien à l'âme.

error: Contenu protégé
efficitur. ut Donec ut commodo consequat.