Trop tard, le mal est fait.

Un couple qui venait d’avoir un bébé, vivait tranquillement avec le père de la Maman. Ils étaient heureux.
 
Ils avaient un gros chien qui faisait peur au Grand-Père. Il s’en méfiait car il avait été mordu étant enfant.
 
Un jour, alors qu’ils étaient attablés et que l’enfant dormait au 1er étage, le père vit le chien monter l’escalier sans prendre garde.
 
Ils entendirent alors un grand bruit comme une bagarre et le bébé hurler.
 
Sentant le danger, ils montèrent et virent le chien sortir de la chambre, la gueule en sang et furent affolés : ‘qu’est-ce que tu as fais au bébé ?’
 
Le Grand-Père aveuglé par la colère prit son fusil de chasse et sortit le chien dans le jardin pour l’abattre.
 
Lorsque les parents entrèrent dans la chambre, ils découvrirent deux gros rats, tués par le chien, sur le lit du bébé.
Un rat avait mordu l’enfant à la main. Le chien avait sauvé l’enfant.
 
La Maman prit son bébé dans les bras pour le réconforter et entendit le coup de feu.
Trop tard, le chien était abattu sans comprendre pourquoi. Il avait fait juste fait son devoir de gardien.
 
Un journaliste qui passait par là, vit le Grand-Père qui lui raconta que ce chien venait de s’attaquer au bébé.
Il en fit un article sur le danger des chiens auprès des enfants.
 
Les parents expliquèrent que leur chien Vlad, avait sauvé leur enfant mais personne ne les écoutait.
Ils le mirent en terre en lui demandant pardon.
 
Dans l’urgence et l’émotion, le maire de la ville fit aussitôt interdire par décret tous les chiens aux familles avec enfant.
Ils étaient devenus pestiférés et les gens les rejetèrent. Les refuges se remplirent à grande vitesse et la ville ne parlait plus que de ça.
 
Une semaine après, ils apprirent que des rats de laboratoires s’étaient échappés et certains portaient la rage ou la peste…
L’enfant fut soigné à temps.
 
Tout comme son grand-père avant lui, il eut peur toute sa vie de son sauveur
 
Joéliah.
Histoire d’éveil et de conscience.
 
Image par tri1573 de Pixabay

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.