Une ancienne bénédiction mexicaine.

Une ancienne bénédiction mexicaine qui concerne le pardon, l’affection, le détachement et la libération :

« Je libère mes parents du sentiment qu’ils m’ont déjà laissé tomber.

Je libère mes enfants du besoin de m’apporter de la fierté, qu’ils écrivent leurs propres voies selon leurs coeurs, celles qui murmurent tout le temps dans leurs oreilles.

Je libère mon partenaire de l’obligation de me compléter. Je ne manque de rien, j’apprends avec tous les êtres, tout le temps.

Je t’honore, je t’aime et je te reconnais innocent.

Je remercie mes grands-parents et mes ancêtres qui se sont rassemblés pour que je puisse respirer la vie aujourd’hui.

Je les libère des échecs passés et des désirs insatisfaits, conscients qu’ils ont fait de leur mieux pour résoudre leurs situations dans la conscience qu’ils avaient à ce moment-là.

Je me mets à nu devant vos yeux, afin que vous sachiez que je ne cache rien ou ne dois rien d’autre que d’être fidèle à moi-même et à mon existence même et que je marche avec la sagesse du cœur.

Je suis conscient(e) que je réalise mon projet de vie en toutes responsabilités, libre des liens familiaux invisibles et visibles qui pourraient troubler ma paix et mon bonheur.

Je renonce au rôle de sauveur, d’être celui qui unit ou répond aux attentes des autres.

J’apprends à travers, et seulement à travers, l’AMOUR, je bénis mon essence, ma façon d’exprimer, même si quelqu’un ne me comprend pas.

Je me comprends moi-même, parce que moi seule ai vécu mon histoire, parce que je me connais, je sais qui je suis, ce que je ressens, ce que je fais et pourquoi je le fais.

Je me respecte et m’approuve.
J’honore la Divinité en moi et en toi …

Nous sommes libres. »

Source: Anna Yaevah

photo : https://fr.123rf.com/profile_ulkas

signature

Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre qui fait du bien à l'âme.

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici

Inscrivez-vous gratuitement à l'infolettre de Joéliah et recevez un audio en cadeau.

Chaque semaine, une lettre
qui fait du bien à l'âme.

error: Contenu protégé
sem, Aliquam ut Praesent dolor commodo leo. Aenean vel, Lorem felis