Le responsable d’incarnation et les poules.

Un jour, un responsable divin d’incarnations, réunit les petits esprits débutants et leur dit :
‘Venez tous, vous avez été choisis pour faire une nouvelle expérience’.
Les esprits étaient tout excités.

Vous allez vous incarner sur une planète appelée Terre, et vous serez… des poules.

Des poules ?!

– N’est-ce pas ces horribles volatiles qui ne servent qu’à donner des centaines d’œufs aux humains avant de servir de pâté aux chiens ou d’être mangées ? Dit un groupe d’esprits chagrins.

‘Ne le voyez pas comme ça’, dit le responsable divin, ‘une vie de poule peut être très intéressante’.

Le groupe d’esprit répondit en cœur, ‘sûrement pas, on sait bien que c’est ça et uniquement ça’ !

Un esprit qui se démarque toujours des autres, lui dit ‘OK, mais je choisis d’être une poule sauvage. Je pourrai pondre où je voudrai et personne ne pourra m’approcher’.

Un esprit plein de compassion et d’amour, dit à son tour, ‘OK pour moi aussi, mais je veux être une poule toujours entourée de poussins, je veux gambader dans une jolie ferme et avoir un beau coq pour me protéger. J’adore la vie de famille’.

Un esprit assez fier, lui dit ‘Je veux bien être une belle poule, mais surtout très appréciée ! Je choisis de vivre dans un grand pré et d’être très bonne’.

Un esprit qui aimait par-dessus tout la beauté, lui dit alors ‘ moi, je choisis d’être une merveilleuse poule, avec de longues plumes de soie et d’être première au concours de beauté’.

‘Qu’il en soit fait selon votre foi’, leur dit alors le responsable des petits esprits débutants et aussitôt, il les envoya sur la Terre.

Le premier groupe se retrouva envoyé dans des œufs de batterie au cœur d’une grande usine. Ils ne connurent pas la chaleur d’une maman. A la naissance, les mâles n’eurent mêmes pas le temps de voir la vie et furent broyés, les femelles mises sous des lampes dans une grande salle.
Elles devinrent des poules de batterie sans jamais voir le jour. On leur coupa le bec et les ongles pour ne pas qu’elles se fassent mal entre-elles.
Quand elles finirent de donner leur dernier œuf, elles furent abattues et leur viande qui ne valait presque plus rien servit de viande pour animaux.

L’esprit sauvageon s’incarna dans la pampa et vécut sa vie pendant plusieurs années sans jamais être dérangé, sauf par un renard qui lui fit pousser son dernier cri.

L’esprit maternel eut la chance de venir s’installer dans un œuf couvé par une belle poule. Elle fut tout aimée et grandit dans la joie. La fermière lui donnait à manger de bonnes graines. Le coq lui plut beaucoup et elle eut de nombreux enfants. Avant d’être tuée pour régaler la famille en poule au pot, la fermière la remercia et la bénit.

L’esprit plus orgueilleux s’incarna dans l’œuf d’un élevage biologique. Elle fut nourrie de graines succulentes et avait le droit de gambader dans un immense pré. Ses œufs étaient gros et d’une belle couleur dorée. Lorsque son poids de croisière fut atteint, elle fut tuée pour être vendue sur le marché de la ville voisine. Le grand cuisinier aux trois étoiles du coin, la choisit pour être la vedette de son repas de fête.

L’esprit de beauté, s’incarna dans une poule ‘hollandaise huppée’. Elle était fière de son plumage noir et de ses plumes blanches qui sortaient de sa tête et lui faisaient un casque de soie. Elle gagna de nombreux concours et mourut de sa belle mort quand le temps fut venu de revenir faire son bilan de vie.

Lorsque tous les esprits furent de nouveau réunis, le responsable divin leur demanda de faire leur bilan de vie, d’expliquer leur expérience et ce qu’ils en avaient tiré.

Le premier groupe en cœur, dit, ‘la Terre, c’est un enfer, les humains sont sauvages. Ils n’aiment pas les animaux. Ils se servent et n’ont aucune considération’. Nous avons souffert toute notre vie, c’est une horrible expérience. ’

L’esprit maternel répliqua ‘ce n’est pas vrai, les humains sont très gentils, ils adorent les animaux et s’en occupent très bien ’ !
‘Je confirme’ dit l’esprit orgueilleux.
‘Et moi donc dit l’esprit de beauté ! J’ai eu un très beau poulailler  et je pouvais sortir où je voulais. Cette expérience est très belle et enrichissante’.

L’esprit sauvageon, dit à son tour, ‘Je ne peux pas juger les humains, je n’en ai pas rencontré’.

Le responsable divin dit alors à chacun :
‘Je vous l’ai dit, il en est toujours fait selon votre croyance. Votre choix fait la différence.

Vous avez obtenu le résultat de ce que vous avez semé. C’est l’une des grandes lois divines. Le pouvoir divin vous donne toutes possibilités mais c’est vous qui devez choisir celles que vous désirez. Votre choix fait de vous un paria ou un vainqueur. Ce n’est pas Dieu qui récompense ou punit, mais votre création qui agit pour vous’.
Il annonça alors, ‘vous aurez bientôt le droit de faire une nouvelle expérience sur la terre, mais cette fois-ci en tant qu’humain’.

‘Chouette dit l’esprit maternel’, je pourrai m’incarner en enfant dans la famille de la ferme qui m’a tant aimée ?
‘Et moi devenir Miss Monde ? demanda l’esprit de beauté.
‘J’aimerai bien être ermite ou sur une île déserte’ dit l’esprit sauvageon
‘Alors moi, je vais conquérir le monde’ dit l’orgueilleux.

Et vous, demanda le responsable divin au groupe qui pensait toujours pareil.

‘Quoi d’autre que d’être de pauvres humains, de travailler à l’usine pour une bouchée de pain et d’avoir une vie de misère, comme font beaucoup d’humains ?’ dit une partie du groupe.
‘Quand on a vécu l’usine on ne peut pas changer’ dit l’autre partie, ‘de toute façon, la terre est un enfer…’
‘Qu’il en soit fait selon votre choix’, dit le responsable divin, ‘mais réfléchissez bien, car cette fois, votre vie ne durera pas quelques mois, mais de longues années’.

Je vous conseille d’assister au cours ‘Tout est possible’ leur dit-il, cela vous fera le plus grand bien.

Mais dans l’invisible comme dans le visible, les esprits ont le droit de faire ce qu’ils veulent.

Le groupe des esprits dépités préféra aller se morfondre sur un nuage plutôt que de comprendre le plein potentiel de leurs possibilités.

Un dernier conseil, leur dit le responsable divin, ‘sachez que vous pouvez changer d’avis à tout moment, ici ou sur la Terre’.

Et c’est ainsi que de nombreux esprits expérimentent la vie, comme vous le faites aujourd’hui.
Qu’avez-vous été auparavant ? Peu importe.
La seule chose qui compte, c’est le choix que vous faîtes maintenant.

Joéliah©

Photo des poules, Cacaille et Gaïa qui ont choisi de vivre avec moi, tranquillement et très aimées,
(avec 4 autres) et qui me donnent de bons œufs en échange.
Il leur manque juste un coq… mais ça se sera dans une prochaine vie.

Besoin d’aide pour créer votre vie ? :

signature
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *