Et si nous étions plusieurs ayant la même âme ? Cette réponse des guides l’explique bien.

Question posée lors d’un atelier : “l’autre jour, alors que j’étais tranquillement chez moi, j’ai ressenti une grosse douleur émotionnelle. J’ai pleuré comme si je venais de perdre quelqu’un de très cher.
C’est le jour où un gros accident à eu lieu avec beaucoup de morts, et pourtant, je n’en connaissait aucun”.

Réponse des guides  : “la vie est une suite d’incarnations, aussi, sachez que vous pouvez être souvent, en même temps, incarnée dans plusieurs corps.
Cela va peut-être perturber quelques personnes, pourtant sachez qu’une même âme peut avoir des extensions différentes sur Terre et ailleurs.

Vous pouvez être la même âme dans plusieurs formes, et aussi la même âme peut être dans des endroits différents de la Terre.
Donc, chaque fois qu’il y a une expérience qui se fait sur une de ces extensions, les autres extensions le ressentent.
C’est ce qui vous est arrivé. Une partie de vous est retournée ‘à la maison’ et vous avez ressenti la souffrance de l’Ego.

C’est aussi pour cela que certaines personnes ont parfois l’impression d’avoir une double vie.
Elles peuvent avoir l’impression parfois de vivre des rêves qui sont comme réalité et qui ne sont pourtant pas dans leur vie.
C’est tout simplement parce que leur âme enregistre toutes les expériences des extensions.
Et cela vous nourrit et cela vous aide à évoluer et cela aide le monde entier à évoluer.

C’est pour cela qu’il y a beaucoup de monde sur Terre, il y a beaucoup d’incarnations, mais il y a moins d’âmes que de personnes incarnées. Donc n’ayez pas peur s’il peut y avoir parfois des départs en masse puisque les âmes sont toujours incarnées sur Terre.
Il y a toujours un ajustement qui se fait.

Vous êtes Un en multiples.

C’est aussi pour cela que, parfois, quand il arrive des catastrophes vous avez l’impression de le vivre  de l’intérieur. Vous pouvez ressentir une frayeur ou un mal-être. Souvent ce mal-être,  est celui d’une extension de votre âme. C’est vous, dans une autre personnalité.

Donc plus vous êtes en paix, plus vous êtes centrés, plus vous allez apaiser les autres extensions d’âmes.
Et plus vous apportez du bien à votre âme, plus vous apportez du bien aux autres extensions.

Comprenez que vous êtes important et que parfois vous pouvez vous rencontrer ailleurs sans savoir que c’est une autre partie de vous-mêmes. Vous pouvez même vous combattre, vous critiquer, vous détruire ou au contraire vous assister.

Alors plus vous montez en fréquence, plus vous reprenez l’importance de l’unité. Vous comprenez que l’autre, c’est aussi vous-même.
Ainsi vous pouvez vous réconcilier, vous pouvez être de mieux en mieux dans votre vie, avec vous, et donc avec l’autre”.

Canalisé par Joéliah / https://lejardindejoeliah.com
Si vous diffusez, gardez le texte entier y compris le lien actif visible vers ce site, merci.

Nota : les extensions ne se ressemblent pas. Elles peuvent être de race, couleur de peau, religion et pays complètement différents. Le but n’est pas de se rencontrer, mais d’évoluer, chacune, de la meilleure façon possible pour aider l’ensemble.

J’entends parfois certaines personnes dirent qu’elles sont gênées de demander pour elles et peur de déranger les guides ou autres entités.

Pourtant, les guides, les anges et autres aides sont là pour nous, à notre service et très heureuses de pouvoir nous aider à vivre cette incarnation de la meilleure façon possible.
Maitre Michaël Omraam Aïvanhov donne ainsi une belle leçon :

« Les entités lumineuses du monde invisible apprécient ceux qui ont toujours faim et soif.  Seuls les gourmands sont acceptés en haut.
Alors, vous pouvez demander autant que vous voulez. Oui, demandez l’amour, la sagesse, la paix, la beauté…

Voici une histoire :

corneUn jour, un voyageur arriva dans un village où il se mit à chercher une auberge.
Quelqu’un lui dit qu’il y avait là justement un aubergiste très gentil qui nourrissait gratuitement tous les étrangers de passage.
Ce qui était un peu bizarre, c’est qu’après leur avoir donné à manger, il les frappait.

« Ça ne fait rien, répondit le voyageur, j’accepte. »

Comme il était affamé et qu’il n’était pas pressé de recevoir des coups, il mangea tout ce qui lui était proposé. Au fur et à mesure qu’il mangeait, il voyait son hôte devenir de plus en plus joyeux.

Quand arriva le moment où il ne put vraiment plus rien avaler, il ne se leva pas, mais regarda l’aubergiste comme s’il attendait encore quelque chose.

« Eh bien, qu’attends-tu maintenant ?
– D’être battu. »

Mais l’autre se mit à rire et dit : « Pas du tout. Si je bats les gens, c’est que, je ne sais pas pourquoi, ils s’arrêtent tellement vite de manger. Ils m’empêchent ainsi de goûter la joie de donner. Toi, tu as bien mangé. »

Alors, voilà un avertissement pour ceux qui sont trop vite rassasiés des présents du Ciel : ils recevront quelques coups. »

Maitre Aivanhov

Alors n’hésitez pas, demandez avec foi, amour et conscience, et surtout REMERCIEZ !
Que le meilleur soit !

Joéliah/j0el1ah-lejardindejoeliah.pf12.wpserveur.net

Image du net, sans indication d’auteur

 

Dans la suite du livre ‘la Vie des Maitres’, écrit vers 1895, Bird Spalding donne ces précisions dans le livre ‘Ultimes Paroles’.
‘Je suis’ est la seconde expression dans le langage. Il signifie l’acceptation complète que vous êtes Dieu.

Dieu, Je Suis. Le mot Dieu est le premier par sa vibration plus élevée. Ensuite, son acceptation se traduit par ‘Je suis’.

Si Dieu est le Principe, Je suis en est la manifestation…

Lorsque nous disons ‘Je suis Dieu’, nous inversons le processus. Nous mettons alors la création avant le principe créateur.
Inversons la formulation en disant : Dieu (la source de tout ce qui est), Je suis…

Le scientifique Bird T. Spalding publie “La vie des Maîtres”.

C’est le récit de son aventure initiatique et de ses rencontres avec les grands maîtres. Ils sont ceux qui guident avec sagesse les destinées de l’humanité.
Ce recueil permit à l’Occident de s’initier à la sagesse et à la philosophie orientale.
Il écrivit des enseignements reçus en Inde, au Tibet et au Népal.
Avec, il fit rêver plus d’une personne sur le sens de la vie.

Dans les treize leçons sur la vie des Maîtres, il aborde les questions fondamentales de l’être. Il livre quelques réponses afin que chaque humain puisse adapter sa vie en fonction de principes puissants. Ceux qui ont permis aux hommes inspirés par Dieu de parvenir à la maîtrise spirituelle.
Il est sans doute l’un des précurseurs de l’apport de la sagesse des maîtres en occident.

Extrait de ‘la Vie des Maitres’

Il n’est personne de plus étranger à l’homme que lui-même. S’il veut connaître cet étranger, qu’il rentre dans son cabinet de travail et ferme la porte.
Il y trouvera son plus dangereux ennemi et y apprendra à le maîtriser.
Il y trouvera aussi son véritable moi et son ami le plus fidèle. Son maître le plus sage et son conseiller le plus sûr… encore lui-même.
C’est l’autel où brûle la flamme éternelle de Dieu, la source de toute bonté, de toute force et  de toute puissance.

Alors, il saura que Dieu réside au plus profond du silence.
C’est là aussi, au fond de soi, que réside le Saint des Saints.
Là où tout désir de l’homme existe dans la Pensée de Dieu et se confond alors avec un désir de Dieu.
On y connaît l’intimité des relations entre Dieu et l’homme, entre le Père et le Fils, entre l’esprit et le corps.

Et l’on y voit que la dualité apparente n’existe que dans la conscience humaine. Car, en réalité, il y a unité.

**

Alors, si ce n’est déjà fait, je vous conseille vivement de lire ou relire ce livre. Car c’est un vrai cadeau d’éveil pour l’humanité.

Joéliah

Fais le quand même ! Avez-vous parfois été découragé et eu envie de tout laisser tomber car vous manquiez de soutien ? Vous laissez-vous facilement convaincre ou résistez-vous contre vents et marée lorsque vous avez un port à atteindre ? Vous sentez-vous parfois jalousés, enviés et critiqués ?
Mère Térésa qui a aidé des milliers de malades a toujours eu une foi énorme en la force de vie qu’elle appelait Dieu. Elle savait conseiller et était une guide spirituelle pour de nombreuses personnes.

Elle nous donne ici des conseils pour construire notre vie quoiqu’il arrive avec force et vaillance :

Les gens sont souvent déraisonnables, illogiques et centrés sur eux-mêmes,
pardonnes les quand même…

Si tu es gentil, les gens peuvent t’accuser d’être égoïste et d’avoir des arrières pensées,
Sois gentil quand même…

Si tu réussis, tu trouveras des faux amis et des vrais ennemis,
Réussis malgré tout …

Si tu es honnête et franc, il se peut que les gens abusent de toi,
Sois honnête et franc quand même…

Ce que tu as mis des années à construire, quelqu’un pourrait le détruire en une nuit,
Construis quand même…

Si tu trouves la sérénité et la joie, ils pourraient être jaloux,
Sois heureux malgré tout …

Le bien que tu fais aujourd’hui, les gens l’auront souvent oublié demain,
Fais le bien quand même…

Donnes au monde le meilleur que tu as, et il se pourrait que cela ne soit jamais assez,
Donnes au monde le meilleur que tu as malgré tout …

Tu vois, en faisant une analyse finale, c’est une histoire entre toi et Dieu,
cela n’a jamais été entre eux et toi.

Mère Térésa

Image : r.123rf.com/profile_artshock

La force des puissances expliquée par la légende de Sissa et de l’échiquier.

Il y a plusieurs légendes et variantes sur l’invention du jeu d’échec. En voici une qui explique très bien la force des puissances, but de cette réflexion :

L’écrivain arabe Asaphad rapporte que Sissa, fils du Brahmane Dahir, imagina le jeu d’échecs. Ceci sur demande du roi Belkib qui cherchait une nouvelle distraction.
Sissa le malin imagina la pièce du Roi, quoique la plus importante, qui ne peut faire un pas sans le secours de ses sujets. Il voulait ainsi rappeler au monarque les principes de justice et d’équité avec lesquels il devait gouverner.
Le Monarque Belkib – appelé parfois Scheran apprécia ce jeu. Il promit à l’inventeur de lui donner tout ce qu’il voudrait en guise de récompense.

Sissa répondit : “Que votre Majesté daigne me donner un grain de blé pour la première case de l’échiquier, deux pour la seconde, quatre pour la troisième. Et ainsi de suite, en doublant jusqu’à la soixante-quatrième case.
Le roi éclata de rire et accepta la modeste proposition.
Il lui fut donc apporté un échiquier géant de 64 cases.

Un grain fut posé sur le premier, puis deux sur le deuxième et ainsi de suite, en doublant à chaque fois.

Le roi riait de moins en moins. Les réserves du palais n’étaient pas suffisantes pour couvrir l’échiquier alors que Sissa n’en était qu’à la moitié du jeu.

Son sage lui fit prendre conscience de l’ampleur de la demande.

En effet, le nombre de grains de blé présents sur la dernière case doit être de 263 grains soit 9 223 372 036 854 775 808

Le nombre total de grains présents sur l’échiquier est de : 18 446 744 073 709 551 615. Ceci représente la production mondiale de blé pendant plus de 2000 ans..
On dit que le Roi fit couper la tête de Sissa pour tant d’effronterie…

Si on mettait tout ce blé dans une pièce comme une cuisine moyenne, les murs auraient une hauteur égale à 51 fois la distance Terre-Lune. 18 quintillions de grains, représentent un tas grand comme la France et d’une hauteur d’un mètre !
Étonnant non ?

Pensez-y pour toutes les activités qui commencent juste par ‘trouver’ deux personnes. Car deux, puis deux, puis deux font qu’en peu de cases, la population mondiale est atteinte.

Joéliah

Image du net sans nom d’auteur indiqué

La vie aime les différences et c’est pour ça qu’elle créé des corps si différents à chaque naissance. Aucun ne se ressemble et c’est la richesse de l’univers. Tout comme la multiplicité des fleurs, des arbres, des animaux ou des rivières et de tout ce qui existe.

Notre corps est unique et mérite d’être aimé tel qu’il est, car il est une œuvre d’art merveilleuse de la vie.
Alors que certains se plaignent d’être en surpoids, d’autres se morfondent d’être trop maigres. Celles et ceux qui ont un corps harmonieux, trouvent souvent quelque chose à redire sur une partie de leur corps. Tout ceci est la cause de malaises et de maux réguliers.

Le corps est le temple divin, composé de milliards de molécules, d’atomes et d’énergie.
Tout ce qui vit dans l’univers est fait d’atomes et d’énergie et ce sont les informations codées dans l’ADN qui font la différence. Chaque programme fréquentiel entraine un état différent et donc, chaque corps est constitué de programmes énergétiques différents.

Les codes génétiques donnés par les ancêtres font qu’untel à les cheveux roux de sa grand-mère et l’autre le nez aquilin de son grand-père ou la voix de son oncle. Ceci peut se manifester parce que l’ADN porte un codage identique fréquentiel accepté par les cellules lors de la formation du corps. C’est le codage génétique connu.

Ces fréquences programmées se transforment régulièrement en cours de vie volontairement ou non. Cela se remarque lors de mimétisme entre deux personnes; Il arrive souvent, qu’un enfant adopté se transforme physiquement et ressemble à son nouveau parent.
De la même manière, on dit souvent ‘tel maitre, tel chien…’ car là aussi, une fréquence de programme particulier passe de l’un à l’autre et les harmonisent même physiquement.

Les fréquences émises par nos pensées et nos émotions affectent notre corps en permanence. Elles sont la cause essentielle des maladies et états de bonne santé.

Le surpoids est la résultante de nombreux programmes de protection, de honte, de remord, de culpabilité ou de peur de manque. C’est pour cela qu’il est difficile à une personne de retrouver un corps harmonieux tant que ces programmes sont actifs.
Même en faisant un régime draconien, le poids reste ou part mais revient toujours. Le programme de culpabilité revient alors encore plus fort…
Chaque fois que la personne en surpoids pense à ce surpoids, se déplait et se rejette. Chaque fois qu’elle critique son corps et les personnes en surpoids, elle émet des fréquences qui ajoutent une charge supplémentaire à ces programmes.
La visualisation d’une partie grasse fait grossir le corps car la vie comprend la visualisation et la vibration comme un appel à sa réalisation.

Idem, mais à l’opposé, pour une personne maigre, qui porte des programmes de rejet, de refus de vivre, de peur de ne pas être aimée et ces programmes rejettent la vie en elle.

L’écho répond à la fréquence de l’émission.
La vie fabrique les événements en fonction des vibrations émises par les pensées, les émotions et les actions.
Une pensée focalisée sur un petit bouton, le fait paraître énorme…
La peur que les autres le remarquent entraine une vibration qui attire ces personnes qui viennent faire la remarque pour bien appuyer sur la peur : ‘tu as vu, tu as un bouton !…
Ainsi, la peur attire l’objet de son motif.

Tant que le rapport avec le corps est négatif, il ne peut être le temple sain et joyeux de l’être et de l’esprit.

Pour vivre heureux, la relation avec son corps doit être saine et joyeuse.

S’aimer tel que l’on est est la base essentielle pour commencer à redonner une vibration saine à son corps. Même s’il est différent de ce qu’on aimerait qu’il soit, l’apprécier tel qu’il est, lui permet enfin de vivre et de pouvoir libérer les programmes négatifs qui ont pu le déformer.

Stopper de focaliser sur ce qui ne plait pas et au contraire commencer à vibrer sur la fréquence joie d’être vivant dans un corps merveilleux et unique peut tout changer.
La joie de vivre aide à guérir la mauvaise relation avec son corps qui, petit à petit va se transformer.

Pour apprendre à s’aimer, un bon début est de commencer par apprécier les points qui sont acceptés facilement par le mental.

Exercice :

Prenez une feuille et notez les joies que vous procurent certaines parties de votre corps.

Par exemple : j’aime le fait que mes jambes et pieds m’aident à marcher. J’apprécie le fait que mes mains m’aident à écrire et d’autres belles activités. Ou encore, j’aime mes yeux ou mes cheveux… J’adore sentir de bonnes odeur grâce à mon système olfactif… j’aime écouter de belles musiques grâce à mes oreilles et mon système auditif… J’apprécie ma peau ou les ressentis qu’elle me donne… j’aime…
N’hésitez pas à noter des dizaines de points que vous aimez. Il y en a certainement !

Faites cela pendant trois ou quatre jours. Ajoutez-en tous les jours…
Puis, relisez à haute voix, tout ce que vous aimez et vibrez de joie à cette lecture abondante…
Alors, votre vibration va s’élever et les parties qui sont moins aimées vont commencer à ressentir de l’amour par résonance.

Ainsi, certains programmes vont s’effacer naturellement…
Inversez votre façon de penser… jouez avec la vie… riez de vos petits problèmes… parlez à vos cellules et dites leur que vous les aimez et qu’elles peuvent se transformer.
Affirmez votre joie d’être vivant(e).

Moquez-vous et réjouissez-vous d’être différent(e) !
Stoppez l’envie de vouloir ressembler à une autre personne et réjouissez-vous de l’opportunité d’être unique.
Reprenez votre pouvoir ! Coupez avec le choix des créateurs de mode et autres publicistes qui font croire qu’il n’y a que leurs choix de bons au détriment de la vie.

Tout corps est un instrument divin merveilleux. Un chef d’oeuvre de la puissance de l’esprit vibratoire.

Souriez à votre nez si dérangeant extérieurement… et remerciez-le pour le fait qu’il vous aide à sentir des parfums remarquables. Vous constaterez qu’il devient très sympathique et petit à petit, vous en viendrez peut-être à l’aimer.

Aimez ce corps corpulent et réjouissez-vous du plaisir d’avoir plus à aimer…

Ce sur quoi vous portez votre attention se manifeste par écho vibratoire alors vibrez la joie d’être dans un corps sain et harmonieux et cette joie harmonisera votre corps.

Le corps est le véhicule merveilleux et miraculeux de l’être. Un corps sain permet à l’être de pouvoir ainsi accomplir de magnifiques réalisations matérielles.

Le fondement de la vie est la liberté d’être unique dans l’unicité du tout. Son but essentiel est d’être heureux et la résultante est la joie de l’élévation permanente dans l’amour total de son expression.

Que l’amour et le respect du corps soient !
Joéliah/https://lejardindejoeliah.com

Photo : Copyright (c) 123RF Stock Photos

Pour rire un peu et réfléchir… Le slam du régime d’Anne Roumanoff

Avez-vous déjà rencontré un chien malin comme le raconte cette dame ?
Par un bel après-midi, un vieux chien, qui avait l’air bien fatigué, rentre dans ma cour.

J’ai bien vu par son collier et son ventre bien rond que c’était un chien qui venait d’un bon foyer et qu’il était bien soigné.

Il vint calmement vers moi. Je caressai gentiment sa tête.

29942959_s chien malinAlors il me suivit à l’intérieur de la maison et se dirigea tranquillement dans un coin, se coucha en rond et s’endormit.

Au bout d’une heure il se leva, alla vers la porte que j’ouvris pour le laisser
sortir.

Le jour suivant il était de retour pour une visite dans ma cour. Il rentra à nouveau dans la maison et se coucha au même endroit que la veille et dormit encore pour à peu près une heure.

Le même scénario se reproduisit presque tous les jours pour plusieurs semaines.

Curieuse, j’attachai une note à son collier sur laquelle j’écrivis : “J’aimerais trouver qui sont les maîtres de ce merveilleux chien. Je me demande si vous savez que presque tous les après-midi votre chien vient chez-moi pour faire une sieste ?.”

Le jour suivant le chien malin arriva pour sa sieste avec une note différente attachée à son collier.

‘Il vit dans une maison avec six enfants dont deux ont moins de 3 ans.

Il essaie de rattraper du sommeil perdu alors puis-je l’accompagner demain?”

Auteure inconnue

***

Prenez du temps pour vous !

La vie de famille avec de jeunes enfants est souvent éprouvante aussi, il est bon de savoir se faire aider. Les nounous, la famille proche ou des organismes spécialisés peuvent aider. Une maman qui ne sait pas prendre du bon temps de repos pour elle (et un papa) peut craquer ou passer son temps à crier si elle ne gère pas correctement sa famille.
Si c’est votre cas, osez vous accorder par exemple un massage de temps en temps, un moment de relaxation ou de loisir avec des amis.

Ne vous culpabilisez pas si vous laissez vos chérubins à quelqu’un d’autre de sur, pendant quelques heures ou un week-end… vos enfants  vous retrouveront en pleine forme et apprécieront !

Joéliah/j0el1ah-lejardindejoeliah.pf12.wpserveur.net

Photo : http://fr.123rf.com/profile_alexandralexey

La vie est une mélodie qui se joue sur l’air du moment présent… message canalisé par Joéliah :

Beaux Êtres de lumière en incarnation.
Aujourd’hui, il est important pour vous de trouver votre propre divinité et de la révéler.
Saluez chaque jour cet être magnifique que vous êtes.

Arrêtez de vous apitoyer sur votre sort, de croire que tout est injuste ou malheureux. Également que vous ne pouvez rien changer à votre monde car vous pouvez changer.
Vous pouvez modifier, toujours, ce qui vous gêne à l’extérieur qui n’est que le reflet de ce qui vous gêne à l’intérieur.

Observez ceux qui vous dérangent et en quoi. Alors vous pouvez trouver en vous l’objet de votre souffrance et ce que vous devez libérer.
Purifiez-vous, vos pensées ainsi que vos émotions. Dépolluez-vous, votre nourriture et votre boisson et tous les produits que vous mettez sur votre corps.
Libérez tout ce qui vous empêche de rayonner.
Votre conscience supérieure est illimitée et reliée totalement à la Source.

Dans cette illimitation, vous pouvez trouver des réponses absolument extraordinaires. Celles qui vont vous permettre de trouver de merveilleuses solutions, d’arranger des situations que vous croyez jusqu’à maintenant bloquées.

Alors, si vous ouvrez la porte à votre être réel et lui donnez la permission de se manifester. Celle d’apporter toute sa lumière et son illimitation, ce n’est plus un choix que vous allez avoir mais des dizaines de choix possibles.

Dans ces choix, il y aura toujours celui qui vous conviendra et beaucoup mieux que ce que vous pouvez imaginer depuis votre Ego.

Osez vous centrer et faire vibrer cette corde spirituelle intense, faites-lui jouer la mélodie du bonheur.

Celle que vous attendez dans votre vie : mélodie de santé, mélodie d’amour, mélodie d’harmonisation. Mélodie de voyage parfait et de bonne communication avec les autres.
C’est vous, qui pouvez être votre propre musicien.

En étant en harmonie avec les autres vous allez pouvoir jouer tous les rôles et toutes les partitions des mélodies qui vous conviendront.
Fini le temps où vous deviez absolument jouer ce que vous n’aimiez pas.
Cela a fait partie d’un temps d’expérience pour que vous puissiez apprendre les bases, qui vous étiez et surtout qui vous vouliez être.

Maintenant, vous allez apprendre à composer et à jouer avec la vie.

A faire des arrangements comme vous le souhaitez, dans la joie et dans le bonheur.
Alors, improvisez votre vie et surtout, ne la suivez pas d’une manière stricte afin qu’elle corresponde à votre joie de vivre.

Le temps est venu de la libération de tous les schémas qui vous encombrent pour pouvoir entrer dans cette Paix. Entrez dans cette authenticité d’être.
Aussi autorisez-vous à libérer tout ce qui vous fait du tort et tout ce qui n’est plus en accord avec votre joie de vivre.

Retrouvez l’enfant, à l’intérieur de vous-mêmes, qui demande à se manifester dans ce corps d’adulte.
Vous avez le droit de vous autoriser à être le meilleur de vous-même. C’est ce qui va venir.

Toute l’énergie est là pour vous encourager à sortir le meilleur de vous-même et à l’exprimer au quotidien.
Nous sommes avec vous. L’énergie des guides de votre dimension supérieure est là pour vous aider à manifester le meilleur.
Nous vous souhaitons d’être la meilleure partie de vous-mêmes en action constante et permanente.

Les EnSeigneurs de lumière, canalisés par Joéliah
Http://j0el1ah-lejardindejoeliah.pf12.wpserveur.net
Gardez le texte entier et le lien actif si vous diffusez, merci.

Image du net sans nom d’auteur indiqué

Message diffusé dans l’infolettre du 27 février

Êtes vous une rose avec ou sans aiguillon ? Aimez-vous les roses de près ou de loin ? Vous êtes-vous déjà séparé d’une personne parce qu’elle piquait au lieu de vous donner son meilleur ? Avez-vous eu le temps de découvrir son meilleur ?

Cette petite histoire est à méditer :

“Un certain homme planta une rose et l’arrosa fidèlement, et avant qu’elle ne fleurisse il l’examina. Il vit le bouton qui fleurirait bientôt et aussi les épines.

Et il pensa, “Comment est-il possible qu’une fleur si magnifique provienne d’une plante chargée d’autant d’épines pointues ?

Attristé par cette pensée, il négligea d’arroser la rose et avant qu’elle ne fût prête à fleurir, elle mourut.
Il en est ainsi pour beaucoup.

A l’intérieur de chaque âme il y a une rose.

Les qualités divines plantées en nous à la naissance grandissent parmi les épines de nos erreurs.
Beaucoup d’entre nous se regardent eux-mêmes et voient seulement leurs épines et leurs défauts.

Nous désespérons, en pensant peut-être que rien de bon ne peut sortir de nous.
Alors, nous négligeons d’arroser le bien qui est en nous, et finalement, il meurt.
Nous ne réalisons jamais notre potentiel.

Quelques personnes ne voient pas la rose à l’intérieur d’elles-mêmes, quelqu’un d’autre doit la leur montrer.
Un des dons les plus extraordinaires qu’une personne puisse posséder est d’être capable de passer à travers les épines et de trouver la rose à l’intérieur des autres.

C’est la caractéristique de l’amour, de regarder une personne et, connaissant ses erreurs, de reconnaître la noblesse dans son âme et de l’aider à réaliser qu’elle peut dépasser ses erreurs.

Si nous lui montrons la rose, elle fera la conquête des épines.
Alors elle fleurira, et plus loin fleuriront trente, soixante, une centaine de plants comme celui qui lui a été donné.
Notre devoir en ce monde est d’aider les autres en leur montrant leurs roses et non leurs épines.
Seulement nous atteindrons l’amour que nous devrions ressentir pour chacun.
Et ainsi nous fleurirons dans notre propre jardin”.

(Auteur Anonyme)

Tout en étant d’accord avec ce texte, j’ajouterai que dans chaque ‘jardinier’ il y a aussi une âme.
A trop se faire piquer par un rosier très agressif par ses multiples aiguillons, il peut y avoir un choix naturel de privilégier les roses sans épines… à moins d’acheter des gants de jardin très épais.

Veiller à donner son meilleur, c’est parfois rester en silence au lieu de  trop parler, de ne pas s’immiscer dans la vie des autres pour les changer parce qu’ils vivent différemment de nos choix, dire stop au harcèlement de toute sorte et surtout s’aimer pour pouvoir réellement aimer.
Tout est choix
Joéliah

Photo Martine Didier Copyright offerte pour le Jardin.

Le paradis est une question de fréquence. Extrait d’un message des Enseigneurs de lumière canalisé par Joéliah.

Enfants de la vie, réjouissez-vous que les autres réussissent car ainsi vous attirez à vous la réussite.
Vous activez ainsi la fréquence du succès. Bénissez toutes les personnes qui font exactement ce que vous aimeriez faire et encensez-les.
Stoppez toute pensée, toute parole toute action dégradante car ceci fait baisser la fréquence et bloque votre réussite.
Ne décriez pas, ne critiquez pas la réussite des autres, au contraire, bénissez-là, dites en du bien.
La réussite vient de l’alignement du cœur sur la bonne fréquence d’enthousiasme dans une notion de pureté et de netteté.

Pour cela transcendez tout ce qui n’est pas clair en vous.
Affirmez : « Je le mérite, j’ai autant de valeur que les autres, puisque nous sommes tous issus du Un et tout le monde a de la grande valeur.

Aussi, ayez les attitudes qui correspondent à ce que vous voulez avoir  et à ce que vous voulez réussir.
Il est certain que, si vous avez de mauvaises attitudes et habitudes toxiques, alors vous faites chuter votre taux énergétique.

Nous voudrions insister sur des attitudes communes à énormément d’humains qui font baisser et entretiennent une basse fréquence.
Tout ce qui est machinal, que ce soit le fait de fumer, de manger goulument ou de prendre des médicaments. L’habitude de boire de l’alcool inconsciemment, ainsi que la prise de drogue.

Tout cela fait baisser la vibration ainsi que lire ou écouter des informations de souffrances, de penser au mal, de s’entourer de personnes très négatives sans être alignée à son soi profond.

Le fait également de penser que la richesse financière ne peut venir que de gains sur des concours, jeux de hasard, loteries, courses de chevaux, de chameaux, de chiens ou combats de coqs. Les humains sont champions pour mettre les animaux à leur service.

Là aussi tout ce qui est utilisation barbare d’animaux abaisse la fréquence pour ceux qui font subir et ceux qui, même sans le savoir y contribuent. Les conditions d’élevage et d’abattages sont de plus en plus catastrophiques pour le monde animal.

Également, tout ce qui est création axée sur du négatif abaisse la fréquence tels le mensonge, la trahison ou la jalousie.
Toutes ces émotions viles qui entraînent l’énergie vers le bas.

Montez votre fréquence pour créer votre paradis.

Pour tenir une fréquence élevée, apprenez à ressentir, à changer les habitudes qui font baisser les fréquences. Changez intérieurement vos pensées et entrainez-vous à développer plus d’amour, plus de pureté, à bénir votre vie, ce que vous avez et tous les autres.
Prenez conscience que l’enfer animal nourrit l’enfer humain.
Si vous voulez vivre votre paradis, agissez en conscience par vos actions directes ou indirectes.
Ayez une hygiène de vie joyeuse et saine et respectez-vous et tout ce qui vit.
Observez ce sur quoi vous portez votre attention régulièrement.

Les enfants sont habitués à la violence verbale, violence de gestes, violence de film qu’ils peuvent voir au cinéma ou à la télévision.
Vous ne vous inquiétez pas de savoir pourquoi il y a tant de violence et d’enfants qui ne réussissent plus ? C’est parce qu’ils ne sont plus habitués à créer à partir de leurs désirs profonds. Ils se sont pas habitués à avoir des envies élevées, ils ont tout ce qu’ils veulent tout de suite même ce qu’ils ne veulent pas. Les parents comblent des non manques.
Comment voulez-vous qu’ils apprennent à comprendre quels sont leur vrais désirs ?

Et ces adultes qui ont été ces jeunes enfants qui ont tout eu sans rien demander ou presque sont des adultes qui veulent tout avoir sans rien faire et ainsi la chaîne continue.
Ceci est un cercle vicieux qui entraîne beaucoup de désordre.
Heureusement, un flot de lumière est en train d’affluer sur Terre et dans toute l’humanité. Tout ce qui vit sur Terre profitent de cet afflux de lumière, les animaux, les minéraux, les végétaux en profitent et évoluent à leur rythme.

Comment créer votre paradis :

Ce vous pouvez faire maintenant, c’est enlever tous vos blocages, vos mauvaises habitudes et vos mauvaises formes de pensées. Vous ouvrir ainsi vers une vibration plus élevée. Et ainsi réussir à transformer totalement votre vie pour prendre conscience que vous êtes de purs créateurs. Vous pouvez avoir tout ce que vous rêvez, à condition que la lumière, que la force, que toute l’énergie puisse le concrétiser à travers vous.

Il vous faut du courage, beaucoup d’amour, de la persévérance et de la foi. Également, beaucoup de pureté, de prise de conscience de ce qui doit être réajusté. Vous pouvez réajuster chaque jour à tout moment en mettant beaucoup de joie sur le fait de recevoir ce que vous avez demandé et de pouvoir ainsi librement partager avec les autres.

Souvenez-vous que vous êtes venus sur Terre pour partager, connaître la matière et la dominer. Et pour la dominer dans l’amour, pour la dominer dans la lumière et pour vivre le paradis sur Terre dans la joie d’être et de pouvoir toucher cette matière. Vous avez choisi de vivre sur cette Terre, et vous unir en amour avec toute la nature, avec la terre elle-même, avec l’idée d’être terrien, terrienne.

Puisse l’amour être au-dessus de tout avec la compréhension, la sagesse d’être et la foi de votre réussite.
Votre paradis est l’expression de la pure lumière exprimée que vous êtes tous.

Bénis soyez-vous !

Les Enseigneurs de lumière, canalisés par Joéliah
https://lejardindejoeliah.com
Vous pouvez diffuser en gardant le lien du site actif. Merci

Image : http://fr.123rf.com/profile_ohmega1982